passive-agressive_westmountmag

Comment aborder les
personnes passives-agressives

Définir l’agressivité passive et les stratégies pour la gérer

Par Angela Civitella

Connaissez-vous des gens qui sont souvent sarcastiques ? Qui taquinent les autres avec cruauté ou les rabaissent, en leur présence ou dans leur dos ? Dans l’affirmative, utilisent-ils alors l’expression « ce n’était qu’une plaisanterie » pour atténuer le choc ?

Peut-être réagissent-ils au conflit en excluant les autres et en leur accordant le « traitement silencieux » plutôt que de s’attaquer directement aux problèmes. Ou peut-être font-ils semblant d’accepter la responsabilité des tâches, pour ensuite trouver des excuses pour ne pas les accomplir plus tard.

Il se peut que vous ne reconnaissiez pas immédiatement ces actions comme étant agressives – les personnes en colère utilisent généralement des mots durs ou se défoulent physiquement. Cependant, ce sont des exemples de comportement passif-agressif.

Dans cet article, nous définirons l’agression passive, expliquerons pourquoi les gens agissent de cette façon, décrirons l’effet que cette attitude peut avoir sur le milieu de travail et proposerons des stratégies pour la gérer.

Selon le groupe de pratique médicale et de recherche Mayo Clinic™, les personnes passives-agressives ont tendance à exprimer leurs sentiments négatifs de façon nuisible, mais indirectement. Au lieu de s’occuper des problèmes, ils se comportent d’une manière qui masque leur hostilité et leur mécontentement.

Dans cet article, nous définirons l’agression passive, expliquerons pourquoi les gens agissent de cette façon, décrirons l’effet que cette attitude peut avoir sur le milieu de travail et proposerons des stratégies pour la gérer.

Si on ne vous encourage pas à être ouvert et honnête au sujet de vos sentiments dès votre plus jeune âge, vous pourriez adopter un comportement passif-agressif comme solution de rechange à l’approche directe des problèmes. Par exemple, vous pouvez bouder, vous mettre à l’écart des gens sur le plan émotionnel, ou trouver des moyens indirects de communiquer ce que vous ressentez.

Les gens peuvent agir ainsi parce qu’ils craignent de perdre le contrôle, sont anxieux ou manquent d’estime de soi. Ils peuvent le faire pour faire face au stress, à l’anxiété, à la dépression ou à l’insécurité, ou pour faire face au rejet ou aux conflits. Ils peuvent aussi le faire parce qu’ils en veulent à un collègue ou parce qu’ils se sentent sous-estimés.

Identifiez les comportements passifs-agressifs

Les personnes passives-agressives peuvent masquer leurs sentiments réels et prétendre que les choses vont bien. Néanmoins, vous pouvez souvent voir quand leurs actions contredisent subtilement leurs paroles.

Certaines personnes passives-agressives ont une attitude négative permanente et se plaignent régulièrement du lieu de travail ou de leurs collègues. Au lieu d’offrir des éloges lorsqu’ils le méritent, ils minimisent ou ignorent généralement les réalisations des autres. Ils peuvent aussi utiliser le sarcasme comme une arme pour attaquer leurs collègues (en prétendant qu’ils plaisantent), ou répandre des rumeurs nuisibles.

Un autre comportement passif-agressif courant est d’être un perturbateur. Vous pouvez déléguer une tâche à un membre de l’équipe qu’il ne veut pas la faire, et qui la l’abandonnera au dernier moment ou la fera mal. Ou encore, il peut se dérober à ses responsabilités, par exemple en prenant un congé de maladie juste avant une importante présentation, en guise de représailles.

‘Les personnes passives-agressives peuvent masquer leurs sentiments réels et prétendre que les choses vont bien. Néanmoins, vous pouvez souvent voir quand leurs actions contredisent subtilement leurs paroles.’

Les personnes passives-agressives ont souvent de la difficulté à assumer la responsabilité de leurs propres actions et blâment les autres pour leurs erreurs. Vous constaterez que les problèmes au travail, par exemple, ne sont jamais de leur faute. Ou, s’ils sont en retard pour une réunion ou ne terminent pas un projet à temps, c’est à cause de quelqu’un d’autre.

Comment l’agressivité passive affecte le milieu de travail

Les comportements négatifs des personnes passives-agressives peuvent avoir de graves conséquences. Par exemple, si quelqu’un envoie constamment des messages contradictoires au sujet de ses intentions, il se peut que votre équipe manque régulièrement ses échéances, ce qui a des répercussions négatives sur vous.

Peut-être cette personne retient-elle des instructions ou d’autres informations essentielles pour entraver le progrès des autres membres de l’équipe, ce qui fait que les projets en souffrent. Ou encore, les membres de l’équipe peuvent être amenés à reprendre son travail régulièrement, ou faire l’objet de ses commentaires sarcastiques. Cela peut affecter la productivité, ainsi que susciter du ressentiment et nuire au moral de l’équipe.

Stratégies de gestion de l’agressivité passive

Les suggestions ci-dessous peuvent vous aider à contrôler les comportements négatifs des membres passifs-agressifs de l’équipe.

Identifiez le comportement
La première étape pour faire face à l’agression passive est de la reconnaître à l’aide des pointeurs ci-dessus. C’est souvent la partie la plus difficile, car elle peut être subtile et donc difficile à identifier.

‘Les personnes passives-agressives ont souvent de la difficulté à assumer la responsabilité de leurs propres actions et blâment les autres pour leurs erreurs.’

Traitez immédiatement les comportements passifs-agressifs afin qu’ils ne s’intensifient pas. Prenez des notes sur les situations au fur et à mesure qu’elles se présentent afin que vous ayez des exemples précis de ce que le membre de votre équipe a fait, pour qu’il sache exactement de quoi vous parlez.

Créez un environnement sûr
Ensuite, dites à la personne qu’il n’y a pas de danger à ce qu’elle vous fasse part de ses préoccupations et de ses problèmes à découvert, plutôt que de façon indirecte. Dites-lui clairement qu’en tant que gestionnaire, vous ne « tirez pas sur les messagers » et que vous préférez qu’elle vienne vous parler de ses problèmes plutôt que de les laisser faire des bulles sous la surface.

Vous devez agir en conséquence, par exemple, en encourageant, en félicitant et en soutenant les personnes qui portent des questions à votre attention.

Utilisez le langage avec prudence
Donnez un feedback précis et soyez prudent avec les mots que vous utilisez. Par exemple, au lieu de vous plaindre que quelqu’un est « toujours » en retard, vous voudrez lui indiquer l’heure exacte de son arrivée au cours de la dernière semaine  et lui donner l’occasion d’expliquer pourquoi elle est en retard. Vous pouvez alors lui rappeler quand la journée de travail commence et lui demander d’arriver à l’heure à l’avenir.

Bien qu’il soit important d’être direct et d’aborder la question de front, essayez d’éviter les accusations personelles du type « vous ». Cela empêchera l’autre personne de se sentir attaquée et d’être sur la défensive. Utilisez plutôt des pronoms à la première personne, comme « je », « nous » et « notre », et expliquez l’effet que son comportement a eu sur vous et votre équipe. Par exemple, vous pourriez dire : « J’ai remarqué que le rapport avait deux jours de retard », au lieu de : « Vous n’avez pas respecté le délai. »

‘… dites à la personne qu’il n’y a pas de danger à ce qu’elle vous fasse part de ses préoccupations et de ses problèmes à découvert, plutôt que de façon indirecte.’

Restez calme
Vous pouvez aggraver la situation si vous réagissez de façon émotive avec une personne de votre équipe. Elle pourrait se sentir menacée, se replier sur elle-même et s’enraciner encore plus dans ses comportements négatifs.

Parlez-lui d’un ton mesuré et régulier et restez calme. Il se peut qu’elle ne se rende même pas compte qu’elle est passive-agressive, alors vous voudrez peut-être utiliser une approche empathique pour désamorcer l’anxiété et la colère. Cependant, si elle se comporte de cette façon à maintes reprises, et si vous avez déjà soulevé la question dans le passé, vous devrez peut-être être plus ferme et envisager des mesures disciplinaires.

Identifiez la cause
Si des personnes passives-agressives prétendent qu’elles sont « bien » alors que leur comportement suggère le contraire, n’acceptez pas leurs réponses au premier degré. Sondez plus en profondeur en posant des questions pour identifier la source du problème. Donnez-leur l’occasion de s’expliquer mais ne les laissez pas blâmer quelqu’un d’autre.

Par exemple, si quelqu’un semble réagir négativement à une décision de travail décevante – peut-être que cette personne n’a pas été promue – demandez-lui si son comportement découle de cela. Expliquez-lui que vous voulez comprendre ce qu’elle ressent et travaillez avec elle pour explorer d’autres moyens de gérer la situation de manière plus constructive. Par exemple, elle pourrait améliorer une compétence particulière afin d’avoir de meilleures chances d’être promue la prochaine fois.

Établissez des normes et des conséquences claires
Si le membre de votre équipe détourne vos commentaires, par exemple en disant que vos normes sont trop élevées ou qu’il n’a pas réalisé ce que vous attendiez de lui, il peut essayer de détourner l’attention d’elle-même.

‘En tant que leader, il est important d’être conscient des signes d’agression passive. Si vous réalisez que vous adoptez ces comportements vous-même, prenez du recul et essayez de comprendre pourquoi.’

Vous devez établir des normes claires et répéter régulièrement ce que vous attendez de lui, afin de lui demander des comptes. Il est également important d’expliquer que son comportement négatif ne sera pas toléré et d’exposer les conséquences de ce qui se produira s’il dépasse à nouveau les bornes.

Ouvrez des canaux de communication
Les personnes passives-agressives n’ont souvent pas de bonnes capacités de communication parce qu’elles ont du mal à exprimer ouvertement leurs émotions. Elles peuvent préférer envoyer des courriels plutôt que d’aborder les problèmes en personne, par exemple. Lorsque c’est le cas, encouragez-les à acquérir les compétences et la confiance nécessaires pour parler directement aux autres.

Appliquez ceci à votre vie
En tant que leader, il est important d’être conscient des signes d’agression passive. Si vous réalisez que vous adoptez ces comportements vous-même, prenez du recul et essayez de comprendre pourquoi.

Prenez ensuite des mesures immédiates pour corriger la situation. Après tout, les membres de votre équipe vous considèrent probablement comme un modèle pour la façon d’agir en milieu de travail. Si vous avez par exemple de la difficulté à faire face aux demandes de votre équipe, vous pourriez envisager de suivre un cours d’affirmation de soi.

Image : Bruce Mars

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire : autres articles par Angela Civitella


Angela Civitella - WestmountMag.ca

Angela Civitella, coach certifiée en gestion en gestion des affaires, avec plus de 20 ans d’expérience en tant que négociatrice, stratège et solutionneuse de problèmes, crée des synergies solides et durables avec ceux et celles qui cherchent à améliorer leurs compétences en leadership et en consolidation d’équipe. Vous pouvez rejoindre Angela au 514 254-2400 • linkedin.com/in/angelacivitella/ • intinde.com@intinde

LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre