nicholas-lawson_ndp_westmountmag

Rencontrez les candidats
de Westmount – Saint-Louis /1

Candidat Nicholas Lawson du NPDQ – Nouveau Parti Démocratique du Québec


Cher lecteur / Chère lectrice de WestmountMag.ca,

En vue d’informer nos lecteurs sur les plateformes des différents partis à la veille des élections provinciales 2018, WestmountMag.ca a invité tous les candidats du district de Westmount–Saint-Louis à soumettre un article les décrivant ainsi que leur programme.

Les articles sont publiés tels quels et sur la base du premier soumis, premier publié.

Voici le premier article de la série, présenté par Nicholas Lawson du NPDQ – Nouveau Parti Démocratique du Québec.


Nicholas Lawson NDPQ - WestmountMag.ca

Nicholas Lawson

Je m’appelle Nicholas Lawson et je suis le candidat du NPD du Québec dans Westmount-Saint-Louis. Je suis né et j’ai grandi à Guelph en Ontario, et j’ai obtenu un baccalauréat en 2007 et une maîtrise en 2008 à l’Université Queen’s, en économie, ainsi qu’un doctorat en économie à l’Université Princeton en 2013. Après trois ans de travail en tant que chercheur postdoctoral à l’École d’économie d’Aix-Marseille en France, j’ai déménagé à Montréal pour commencer mon emploi actuel de professeur des sciences économiques à l’UQAM en juin 2016.

Je suis passionné par une approche à l’économie qui cherche de meilleures politiques publiques qui ont le potentiel d’améliorer la vie des gens. En tant que professeur, j’ai enseigné des cours en économie du travail et en économétrie à des étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs de l’UQAM. J’ai également écrit des papiers de recherche qui étudient diverses questions de politique publique, notamment l’assurance-chômage, la politique des frais de scolarité universitaires, et l’impôt sur le revenu. Dans tout mon travail, je souligne les applications au monde réel: j’applique des méthodes économiques à l’étude des politiques publiques qui ont un impact sur la vie du grand public.

Je me présente pour le NPDQ parce que je suis un fédéraliste progressiste. Ma formation en économie m’a appris que le gouvernement peut être une force positive dans notre société et notre économie et que nous pouvons faire mieux que le programme du gouvernement actuel, qui fait des coupures dans les services sur lesquels les gens comptent pour réduire les impôts. Le NPDQ croit en la défense et l’amélioration de nos services publics, en la lutte contre la pauvreté et en les principes de coopération, de solidarité et d’égalité. Nous voulons bâtir un Québec d’une plus grande prospérité partagée, un Québec plus durable sur le plan environnemental, un Québec ouvert, tolérant et accueillant envers les immigrants et les personnes de tous les milieux. Et nous voulons faire cela dans le Canada; nous croyons que le Québec se porte mieux au sein de la famille canadienne et nous rejetons le programme de division des souverainistes afin de nous concentrer sur la construction du Québec progressiste du futur qui servira d’exemple pour le reste du Canada.

En particulier, le NPDQ veut renforcer notre système de santé public, notamment en rendant les services de santé plus accessibles et moins centralisés. Nous voulons renverser le projet de loi 10 et la centralisation du processus décisionnel mis en place par Gaétan Barrette et le gouvernement Libéral actuel. Nous voulons nous assurer que les CLSC ont les ressources nécessaires pour fournir les services dont les gens ont besoin, en tant que première ligne de notre système de santé. Nous proposons un système public universel d’assurance médicaments, car cela n’a aucun sens que notre assurance santé publique couvre les rendez-vous médicaux mais pas les médicaments nécessaires prescrits dans ces rendez-vous. Nous voulons également supporter davantage les soins de longue durée, à la fois sous la forme d’un meilleur financement des CHSLD et sous la forme d’un nouveau soutien financier et structurel aux personnes qui souhaitent prendre en charge les soins d’un membre de leur famille à la maison.

Le NPDQ veut s’assurer que les écoles et les commissions scolaires disposent des ressources nécessaires pour offrir une éducation de qualité à tous. La circonscription de Westmount-Saint-Louis a été trop longtemps négligée à cet égard: il n’y a pas d’école publique dans la partie Saint-Louis (centre-ville de Montréal) de la circonscription, entraînant la surpopulation dans des écoles comme Saint-Léon-de-Westmount, qui ne dispose pas de ressources suffisantes pour soutenir les étudiants de divers milieux et divers besoins qui y étudient actuellement. Nous voulons nous assurer que l’enseignement est réellement gratuit jusqu’à la fin du CGEP – c’est-à-dire qu’il ne devrait pas y avoir de frais supplémentaires – et éventuellement jusqu’à l’université et au collège aussi. Une littérature croissante indique que l’éducation n’est pas seulement bénéfique pour chaque étudiant, mais également pour l’ensemble de la société, et nous croyons donc qu’un gouvernement ayant une vision à long terme doit investir davantage dans l’éducation.

Le NPDQ croit que nous pouvons faire mieux en matière de protection de l’environnement. En particulier, nous proposons l’électrification de tous les transports terrestres d’ici 2030; en mettant en place une augmentation considérable de la subvention à l’achat d’une voiture électrique, et l’interdiction des ventes de voitures utilisant uniquement des hydrocarbures d’ici 2030, nous pouvons avoir un impact immédiat et important sur nos émissions de gaz à effet de serre et utiliser l’énergie propre d’Hydro Québec. Nous soutenons également les investissements dans le transport en commun et nous nous opposons à la construction de pipelines au Québec ainsi qu’aux subventions existantes à l’industrie pétrolière. Nous pensons que le Fonds vert peut être réaffecté à des investissements dans des technologies vertes dans les secteurs qui feront la plus grande différence dans notre lutte contre le changement climatique.

Le NPDQ propose la création d’un revenu minimum garanti: chaque résident adulte du Québec aurait droit à un paiement de 1000 $ par mois. Cela remplacerait les mesures existantes de notre système de soutien du revenu, comme l’aide sociale, le crédit d’impôt pour la solidarité et la prime au travail. C’est un moyen simple et transparent de lutter contre la pauvreté et de rendre notre filet de sécurité sociale plus efficace, moins bureaucratique et moins stigmatisant. Des études d’expériences antérieures indiquent que la sécurité du revenu qu’un tel programme offre favoriserait l’éducation et l’entrepreneuriat et réduirait les dépenses de santé grâce à l’amélioration de la santé des bénéficiaires à faible revenu. Le marché du travail de 2018 est très différent de ce qu’il était il y a plusieurs décennies, et nous avons besoin d’un système de soutien du revenu flexible qui tient compte des réalités d’une automatisation accrue et de conditions d’emploi précaires.

Le NPDQ préconise plus de soutien pour l’intégration des immigrants: plutôt que de parler de tests de langue ou de présenter des défis supplémentaires aux immigrants, nous voulons nous assurer que chaque immigrant a les opportunités et les ressources nécessaires pour apprendre le français et trouver un emploi où il peut contribuer pleinement à la société québécoise. Sur ce dernier point, nous voulons accélérer la reconnaissance des qualifications obtenues à l’extérieur du Canada afin que les immigrants puissent se qualifier pour des emplois qui utilisent toutes leurs compétences. Nous pensons en outre qu’un concept plus ouvert et plus tolérant de « vivre-ensemble » devrait être une priorité, sans la rhétorique polarisante que nous entendons parfois aujourd’hui.

Le NPDQ soutient la plupart des autres partis dans cette élection en préconisant un système de représentation proportionnelle pour nos futures élections. Un tel changement mettrait fin au vote stratégique et permettrait aux électeurs de voter librement pour le parti, le candidat et l’idée qu’ils préfèrent, plutôt que de choisir leur vote dans le but d’assurer la défaite d’une option qu’ils n’aiment pas. De cette façon, la représentation proportionnelle augmenterait la compétition politique en faisant en sorte que chaque vote compte: même les électeurs d’une circonscription considérée comme un « siège sûr » pour un parti auraient une chance de se faire entendre.

Lorsque je fais du porte-à-porte dans la circonscription, j’entends un désir de quelque chose de nouveau: beaucoup de gens expriment leur désir d’un parti qui est progressiste tout en étant pragmatique, un parti qui représentera un véritable changement de politique par rapport au parti Libéral sans un programme négatif sur la séparation ou sur les questions d’immigration et d’identité, un parti qui veut aller de l’avant pour bâtir le meilleur Québec possible au Canada.

Nous croyons que ce parti est le NPD du Québec, et je crois que je suis le candidat qui représente le mieux ce changement pour Westmount-Saint-Louis. Nous promettons de véritable changement, avec des politiques idéalistes mais aussi réalistes, et nous promettons d’agir avec un désir sincère d’améliorer les possibilités de chacun dans la société québécoise. Nous promettons de « faire autrement maintenant », comme vous l’avez peut-être vu sur nos pancartes, en faisant de la politique de manière positive, en mettant l’accent sur de nouvelles idées plutôt que de simplement nous opposer aux autres, et en soutenant les autres partis quand ils ont de bonnes idées. Nous croyons que les candidats et les députés devraient être aussi libres que possible de parler au nom de leurs électeurs et de représenter leurs intérêts, et si je suis élu député pour Westmount-Saint-Louis le 1er octobre, je promets d’écouter et de représenter toute la population de la circonscription au mieux de mes capacités à Québec.


Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.