sam-kuhn_green-party_westmountmag

Rencontrez les candidats
de Westmount – Saint-Louis /3

Candidat Samuel Kuhn du Parti vert du Québec


Cher lecteur / Chère lectrice de WestmountMag.ca,

En vue d’informer nos lecteurs sur les plateformes des différents partis à la veille des élections provinciales 2018, WestmountMag.ca a invité tous les candidats du district de Westmount–Saint-Louis à soumettre un article les décrivant ainsi que leur programme.

Les articles sont publiés tels quels et sur la base du premier soumis, premier publié.

Voici le troisième article de la série, présenté par Samuel Kuhn du Parti vert du Québec.


“Nous avons un système de santé à deux vitesses au Québec.”- Travailleur social du Centre de réadaptation de Montréal

“Le gouvernement du Québec ne nous écoute pas.” – Pédiatre de Montréal

“J’ai commencé à travailler au CROM (centre de réadaptation pour enfants autistes de Montréal) en décembre et vous avez absolument raison, la liste d’attente pour les services est absolument horrible. Le ministère a apporté des changements importants cette année et nous essayons de réfléchir à de nouveaux programmes pour tenter de faire face à ces changements sans augmentation du financement.”- Équipe d’accès du centre de réadaptation de Montréal

“Go private” – directeur d’une école de la commission scolaire anglophone de Montréal

Je m’appelle Samuel Kuhn et je suis le candidat du Parti vert du Québec à Westmount-Saint-Louis.

Samuel Kuhn - WestmountMag.ca

Samuel Kuhn

Je n’ai jamais pensé que je participerais à une élection provinciale; J’avais abandonné les élections et les politiciens. Ce qui m’a amené à cette campagne provinciale, c’est mon dégoût envers les libéraux du Québec et la façon dont ils traitent nos enfants handicapés.
Le principal centre de réadaptation pour enfants autistes de Montréal n’a pas d’orthophoniste. Un travailleur du centre de rééducation m’a dit cela il y a environ trois semaines. Pouvez-vous imaginer un centre de traitement pour enfants autistes dans un grand centre urbain comme Montréal qui prétend traiter des enfants autistes qui n’ont pas d’orthophoniste? On m’a dit qu’elle a démissionné.

Ma famille n’a pas de travailleuse sociale handicapée depuis avril dernier. On m’a dit il y a trois semaines qu’elle avait aussi démissionné.

Les professionnels de la santé fuient le système de santé ici au québec en masse. La directrice générale d’une grande école privée pour enfants handicapés de Montréal m’a dit qu’elle avait quitté le système en tant que gestionnaire d’un centre de réadaptation du gouvernement du Québec, elle ne pouvait plus continuer à travailler éthiquement là-bas.

Au Québec, les soins de santé sont en crise et les libéraux n’ont pas de plan concret pour régler cette crise, sauf pour dire “nous pouvons faire mieux.”

Nous assistons à la privatisation de facto des soins de santé dans cette province: Couillard est en train de vider les services publics et nous ne pouvons pas le laisser s’en tirer.

En 2012, ma fille de 18 mois, Charlotte, a été identifiée par notre CLSC comme ayant besoin d’orthophonie et d’ergothérapie, car elle est non verbale et a de la difficulté à marcher (elle tombe et se casse les os).

Notre famille a attendu patiemment sur une liste d’attente sans obtenir d’aide pour se faire dire en 2016, à l’âge de cinq ans, qu’elle était maintenant trop âgée et qu’elle était donc exclue de la liste d’attente.

“Aucune thérapie après l’âge de 5 ans? Sérieusement?

En entendant cela, nous avons paniqué et avons dû recourir à une campagne GoFundMe pour la parole et l’ergothérapie. Les Québécois ont répondu avec leur cœur et leur argent et nous avons pu payer pour la parole et l’ergothérapie ainsi qu’une évaluation pour Charlotte.

Dans toute la province, nous avons organisé d’autres parents dans le même bateau que notre enfant au sein de la Coalition Autisme Québec. Le gouvernement libéral du Québec a finalement répondu par son soi-disant “Plan d’action pour l’autisme” qui a simplement rétabli Charlotte sur la liste d’attente pour l’orthophonie.

Le centre de réadaptation nous a dit que nous pouvions avoir une orthophonie ou une ergothérapie, mais pas les deux. Comment un parent prend-il une telle décision dans le monde? Notre avocat nous a dit que cela violait la loi. Cependant, j’ai supposé que le gouvernement s’était retiré.

Nous avons réussi trois mois d’ergothérapie et nous avons vu les résultats de Charlie changer.

Nous avons terminé le programme d’ergothérapie de trois mois et prévoyions commencer enfin l’orthophonie pour être informés par le gouvernement du Québec que, parce que mon Charlie avait sept ans, elle était à nouveau exclue de la liste d’attente.

Sous le gouvernement libéral du Québec, ma belle jeune fille de sept ans avec un tel potentiel ne recevra JAMAIS l’orthophonie prescrite par de nombreux professionnels de la santé.

Cela ne concerne pas que mon enfant.

Mon enfant est emblématique de la cruauté et du chaos du Parti libéral du Québec dans notre système de santé et les libéraux n’ont aucun plan pour y remédier.

J’ai évoqué cette situation avec la candidate libérale, encore et encore, et sa seule réponse est que ses enfants se portent à merveille.

Le candidat libéral qui demande votre vote dit qu’il y a une pénurie d’orthophonistes dans cette province. Ce n’est pas vrai. Lorsque des gens comme vous ont répondu à mon appel avec GoFundMe, nous n’avons eu aucune difficulté à recruter un orthophoniste. J’ai même assisté à une réunion dans le bureau de ma députée libérale accompagnée de deux orthophonistes et on m’a raconté la même histoire bidon sur la pénurie d’orthophonistes. Ils ont répondu qu’il n’y avait pas de pénurie, mais que les orthophonistes ne veulent pas travailler dans un système qui refuse toute aide aux enfants pour le simple fait d’avoir sept ans. Ce n’est pas éthique et cruel.

Les libéraux font ne mérite pas votre vote.

En février dernier, quand on m’a informé que mon enfant avait été exclu de la liste d’attente, malgré les promesses d’orthophonie à de nombreuses occasions, j’ai organisé une manifestation de deux mois devant le cabinet du ministre libéral du Québec avec d’autres parents. personnes handicapées, médecins et prestataires de soins de santé. Un parent d’un enfant autiste s’est assuré que je pouvais entretenir mon piquet à l’extérieur du bureau du ministre en fournissant à ma famille des repas nutritifs congelés.

C’est ce à quoi ressemble la solidarité.

Un médecin qui m’a vu à Global TV Montréal est venu chez moi avec un chèque de 500 $. Il pleurait littéralement.

Je me suis retrouvé à de nombreuses occasions en train de consoler les gens à cause de la situation difficile de mon enfant qui les étreignait et leur disait que tout irait bien.

Notre histoire a fait les manchettes nationales et a été diffusée dans tous les médias de Montréal parce que les gens n’y croyaient pas.

Les libéraux ont refusé de reculer.

Mme Charlebois (le ministre libéral du Québec responsable de jeter mon enfant de la liste d’attente pour l’orthophonie) n’est pas venue de son bureau pour me parler.

À la radio, Mme Charelebois a nié que les enfants étaient exclus de la liste d’attente pour les traitements à l’âge de sept ans. Elle a également déclaré qu’elle n’avait jamais entendu parler de la situation de Charlotte, même si elle en avait été confrontée à l’Assemblée nationale.

Voilà comment les libéraux font face à la débâcle des soins de santé dans notre province. nier et minimiser que le problème existe même parce qu’ils savent très bien que s’ils aident Charlie, ils devront aider tous les enfants autistes au Québec. Ce qu’ils refusent de faire.

Cela ne concerne pas que mon enfant. Ma famille se bat pour tous nos enfants et adultes handicapés. Il en va de même pour le Parti vert du Québec.

Le Parti Vert du Québec a été le seul Parti à se présenter devant le bureau du Ministre au milieu de l’hiver pendant les deux mois de protestation.

C’est ce à quoi ressemble la solidarité.

En faisant du porte-à-porte à Westmount-Saint-Louis, je me suis rendu compte que vous ne votez pas nécessairement pour les libéraux, mais contre la CAQ. Vous êtes mis dans la position peu enviable de vous tenir le nez et de voter libéral pour garder la CAQ à l’écart.

Je propose une autre alternative.

Le candidat libéral est certain de gagner – dans cette circonscription au moins. Je vous propose de voter pour le parti avec les meilleures politiques de principe et d’envoyer un message que l’arrogance ne seront pas récompensés.

Tous les partis, sous une forme ou une autre, se plient à l’islamophobie, même au QS et au QNDP. Les libéraux (s’ils le pouvaient) ne permettraient pas aux femmes musulmanes portant le nigab de s’asseoir dans un bus – au moins, Rosa Parks avait un siège.

À une époque où les fascistes défilent dans nos rues et après le carnage du massacre de Québec, ce n’est pas le moment de plaire aux islamophobes et aux antisémites.

Clairement, nous, les Verts, avons les meilleures politiques pour lutter contre le changement climatique.

Nous sommes un parti fédéraliste qui donnera aux peuples autochtones et aux communautés locales le droit d’opposer leur veto à des projets de pipeline tels que la montagne trans.

Nous abaissons l’âge de voter à 16 ans, apportons une représentation proportionnelle dans cette province et donnons des sièges aux autochtones à l’Assemblée nationale.

Nous soutenons la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions contre l’apartheid Israël.

Nous désarmerons la police pour répondre aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

Nous augmenterons l’immigration de 20% et respecterons nos obligations en vertu du droit international en matière d’accueil des réfugiés.

Si vous votez libéral, vous lancerez des enfants handicapés sous le bus. Vous n’avez pas à faire cela.

Que les libéraux sachent, le 1er octobre, que gaspiller les soins de santé et dégager un excédent budgétaire au détriment des jeunes enfants les empêchent d’occuper leur poste.

Faites en sorte que votre vote compte et votez vert.


Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

RW french banner - WestmountMag.ca



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.