monopoly-chance_westmountmag

Question d’immobilier:
Courtier vs Société X

Qu’en est-t-il des sociétés qui fournissent un accès à Centris mais permettent au vendeur de vendre directement ?

Par Joseph Marovitch

J’ai récemment parlé à un client pour qui j’ai acheté une maison. Le client a une maison à vendre et il l’a acheté avant de vendre son ancienne propriété, ce que je ne recommande pas car il n’est pas facile pour la plupart d’assumer le coût de deux propriétés simultanément.

Après avoir demandé un rendez-vous pour discuter de la vente de la maison, on m’a répondu: « Nous avons décidé de faire appel à la compagnie X, une société de courtage immobilier sans commission (une société immobilière qui permet au vendeur d’accéder à Centris mais permettent au vendeur de vendre directement).

De nombreux vendeurs ont la conviction, publicisée par des organisations telles que la Société X, qu’ils économiseront de l’argent s’ils vendent directement en utilisant l’accès à Centris via la Société X. Bien entendu, la Société X déclare qu’elle fournit une assistance juridique, notariale et immobilière lorsque réclamée par le vendeur.

Essentiellement, le vendeur est autonome, sans aucune protection de la part des professionnels de l’immobilier. Vendre directement peut fonctionner si le processus de vente est parfait et qu’il n’y a pas de complications, tels que des dimensions incorrectement listées, des vues illégales, des servitudes en faveur de voisins, des problèmes d’inspection, des considérations d’ordre conjugal, des droits enregistrés par des entrepreneurs, des plombiers ou des électriciens mécontents, des certificats de localisation obsolètes, etc.

De nombreux vendeurs ont la conviction, publicisée par des organisations telles que la Société X, qu’ils économiseront de l’argent s’ils vendent directement en utilisant l’accès à Centris via la Société X.

Pour le courtier immobilier, la partie la plus facile du processus est la mise en marché : fixer le juste prix; placer des annonces; envoyer des courriels, les lettres d’information et les prospectus; organiser des journées portes ouvertes; utiliser Centris pour informer des milliers de courtiers avec des acheteurs; user de sa connaissance de la loi sur le courtage immobilier (qui s’applique à tout le monde) et de son habileté à négocier et de son éloquence. En tant que courtier, la seule chose à laquelle un courtier pense et se consacre sept jours par semaine est l’immobilier.

La partie plus difficile de la vente est le processus entre l’acceptation de l’offre et la signature. En tant que client de la Société X, le vendeur doit espérer qu’il n’y aura pas de problèmes, sinon la transaction sera annulée et le vendeur repartira à zéro. La qualité essentielle d’un courtier professionnel réside dans le fait qu’il est compétent, expérimenté et formé pour gérer et surmonter chaque obstacle susceptible d’entraver la vente avec le moins de frais possible pour le vendeur.

Par exemple, lorsque la banque demande un nouveau certificat de localisation car l’ancien est âgé de sept ans ou plus. Si le certificat a été modifié depuis sa création, le vendeur doit en obtenir un nouveau. S’il n’y a pas eu de changement, quel que soit l’âge du certificat, le coût est à la charge de l’acheteur. Un courtier communiquera cette information à un vendeur. Avec la Société X, si le vendeur ne le demande pas, le vendeur ne le saura pas et paiera entre 600 et 1 200 dollars.

Les courtiers immobiliers professionnels peuvent évaluer correctement la propriété du vendeur et proposer des options permettant d’obtenir le meilleur prix possible en fonction de comparables et de la situation courante du vendeur. Avec la Société X, le vendeur est autonome. Le vendeur peut avoir entendu que le voisin a vendu pour une somme d’argent considérable et souhaiter demander le même montant, sauf que la maison du voisin dispose d’une nouvelle cuisine et de deux chambres supplémentaires. La maison du voisin n’est pas un comparable valable. Le vendeur demandera donc un montant trop élevé pour la maison et tous les bons acheteurs passeront sans faire d’offre. Dans cette situation, le vendeur finira par vendre moins cher car la propriété n’aura pas été correctement évaluée. Aura-t-il économisé de l’argent en vendant lui-même ? Non.

‘La partie plus difficile de la vente est le processus entre l’acceptation de l’offre et la signature. En tant que client de la Société X, le vendeur doit espérer qu’il n’y ait pas de problèmes, sinon la transaction sera annulée et le vendeur repartira à zéro.’

Voici une liste des avantages à utiliser un courtier professionnel :

  1. Achat et vente à un prix équitable, car les courtiers ont accès aux dernières statistiques du marché pour évaluer correctement les biens;
    ..
  2. Une connaissance approfondie des documents et des procédures juridiques;
    .
  3. Un accès aux inspecteurs, notaires, courtiers en hypothèque, entrepreneurs, architectes d’intérieur et autres spécialistes tous compétents;
    .
  4. Une visibilité maximale. Plus les acheteurs qualifiés sont exposés à votre propriété, plus la propriété sera vendue rapidement au meilleur prix;
    .
  5. L’accès à la plus grande sélection de propriétés disponibles via Centris;
    .
  6. La protection de l’OACIQ. L’OACIQ est l’organe directeur qui supervise le travail des agents immobiliers. L’OACIQ s’assure que les courtiers sont éthiques et équitables dans leurs relations, leur comportement et leur image. Le mandat de l’OACIQ est de protéger le public et de s’assurer que tous les faits sont honnêtes, honnêtes, exacts et vérifiés;
    .
  7. L’assurance que le courtier travaille pour son client, qu’il le représente et l’accompagne à chaque étape de la transaction;
    .
  8. La certitude que le courtier s’assure que toutes les dimensions et les déclarations sont vérifiées et correctes. Une déclaration ou une mesure incorrecte peut entraîner l’échec d’une vente;
    .
  9. L’approbation et la qualification des acheteurs pour s’assurer qu’aucun temps précieux n’est perdu. Un acheteur qui fait une offre mais ne dispose pas des fonds nécessaires peut gaspiller des semaines de travail et faire perdre d’autres acheteurs potentiels. Par conséquent, le courtier demandera un document de pré-approbation ou un justificatif de paiement au début du processus;
    .
  10. Les courtiers font épargner du temps, des efforts, de l’énergie et de l’argent aux acheteurs. Ils représentent et protègent leur client.

Les notaires ne pratiquent pas de chirurgie du cerveau et les chirurgiens du cerveau ne font pas de notariat. Un enseignant n’est pas un pilote de course et un pilote de course n’est pas un enseignant. Un courtier immobilier est un spécialiste de l’immobilier. Le courtier laisse le chef cuisiner et le professeur enseigner.

‘Les courtiers font épargner du temps, des efforts, de l’énergie et de l’argent aux acheteurs. Ils représentent et protègent leur client’

Le site Web de la société X déclare que les courtiers immobiliers n’assument pas les fonctions suivantes :

  1. La protection contre les vices cachés – En fait, le recours contre les vices cachés est garanti par la loi sur le courtage immobilier et est automatiquement applicable à moins que le bien ne soit vendu sans garantie;
    .
  2. La protection contre le retrait d’un acheteur – Dans les faits, Remax et de nombreuses autres agences offrent à l’acheteur une protection sans frais en cas de retrait de l’acheteur;
    ..
  3. L’inspection professionnelle d’habitations – Bien sûr que non : les courtiers proposent des inspecteurs d’habitations compétents et qualifiés pour effectuer des inspections;
    .
  4. La signature chez le notaire – Encore là, tous les bons courtiers assistent à la signature pour s’assurer que tout se passe bien.

Comparaison entre un courtier immobilier et la Société X

Revendications de la société X :

La revendication: pas de courtier, pas de commission;
La réalité: Moins d’exposition et 2% payable au courtier vendeur.

La revendication: nous sommes le numéro un des sites Web immobiliers au Québec;
La réalité: Centris est le réseau le plus vaste et est présent aux niveaux national et international.

La revendication: Un temps de vente de 16 semaines;
La réalité: cela dépend du marché, de l’état de la maison et du prix.

La revendication: la moyenne de temps investi est de 30 heures;
La réalité: ça dépend du marché, du prix et de la condition de la propriété.

La revendication: offre le soutien de notaires, d’évaluateurs, de coaches et de photographes;
La réalité: les courtiers immobiliers fournissent les mêmes ressources, mais de façon indépendante des courtiers et donc non biaisées.

J’espère que cette information aidera les acheteurs et les vendeurs potentiels. Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez vous reporter à la section commentaires ci-dessous. Je répondrai rapidement. De plus, pour lire les articles précédents, cliquez ici.

Prochain article: Les visites portes ouvertes sont-elles efficaces ?


L’état du marché

L’année 2019 est arrivée et force est de constater que l’année 2018 fut une année fantastique pour l’immobilier à Montréal. La valeur des propriétés a augmenté à un rythme incroyable et la question qui se pose à tous est la suivante: quelle sera la suite ? Selon la rumeur, les taux d’intérêt augmenteront de 0,25% à la fin du mois de janvier et beaucoup pensent que cela affectera négativement le marché.

Si vous êtes un investisseur immobilier, sachez que lorsque les ventes de maisons individuelles chutent, les loyers augmentent, car tous doivent vivre quelque part. Il y a toujours des opportunités sur le marché. Cependant, rien n’a vraiment changé. Montréal est toujours une île entièrement construite, avec peu de place pour le développement.

À mon avis, les prix continueront d’augmenter pour les maisons individuelles, les immeubles à revenus et les grands espaces commerciaux jusqu’à ce que l’île devienne uniquement un marché de revente. Toutefois, les ventes pourraient ralentir avec la hausse des prix et des taux d’intérêt. Recherchez la prochaine occasion dans les banlieues proches et achetez ce que vous pouvez sur l’île tant qu’il y a encore des propriétés disponibles.

Image : Suzy Hazelwood via Pexels

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caLire aussi : autres articles par Joseph Marovitch


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com


LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre