monopoly_westmountmag

Questions d’immobilier :
Propriété à revenu / 6

Coup d’oeil sur les conditions de la promesse d’achat: le financement

Par Joseph Marovitch

Dans l’article précédent, nous avons discuté des quatre conditions qui doivent figurer dans la promesse d’achat pour une propriété à revenu, afin de protéger l’acheteur, et nous nous sommes concentrés sur la troisième condition, l’examen de tous les documents. Nous allons discuter ici de la quatrième condition, le financement.

Voici les quatre conditions permettant à l’acheteur de vérifier l’information :

1. La première visite
2. L’inspection des lieux
3. L’examen des dépenses, des baux et de toute autre documentation financière
4. Le financement

Il est possible d’acheter une propriété à revenu au comptant, mais peu d’investisseurs utilisent leur propre argent pour financer un immeuble à revenu. L’argent devrait travailler pour vous et non l’inverse.

… à mesure que le temps passe et que la valeur de la propriété augmente, les propriétaires peuvent emprunter sur la propriété pour acheter un deuxième puis un troisième immeuble à revenu afin d’augmenter leur portefeuille.

L’argent peut être emprunté auprès de votre institution financière et utilisé pour acheter la propriété à revenu. Avec un taux de capitalisation qui permet un bénéfice après les dépenses, et après un certain temps, le montant de l’hypothèque baissera et la propriété se financera d’elle-même. De plus, à mesure que le temps passe et que la valeur de la propriété augmente, les propriétaires peuvent emprunter sur la propriété pour acheter un deuxième puis un troisième immeuble à revenu afin d’augmenter leur portefeuille immobilier.

Obtenir une hypothèque pour financer une propriété à revenu requiert du temps et un certain investissement. Contrairement à l’hypothèque d’une résidence individuelle, l’hypothèque d’une propriété à revenu nécessite un dépôt de 15% à 30% et peut prendre jusqu’à 40 jours ou plus à obtenir de la banque. La banque évaluera la propriété et déterminera la valeur en fonction d’un calcul effectué par la SCHL (Société canadienne d’hypothèques et de logement). La SCHL est l’institution fédérale qui assure tous les prêts hypothécaires bancaires. De nombreuses règles déterminent la valeur de la propriété et le montant que l’acheteur doit verser. Un des facteurs inclus est si l’acheteur a l’intention de vivre dans une des unités de l’immeuble à revenus. Si l’acheteur n’a pas l’intention d’y vivre, il ou elle doit alors déposer un minimum de 20% du prix d’achat.

En fixant la condition de financement, l’offre doit contenir les éléments suivants:

• Le montant que l’acheteur a l’intention d’emprunter
• Le taux d’intérêt maximum que l’acheteur est prêt à accepter
• Le nombre d’années d’amortissement de l’hypothèque
• Combien de jours pour que l’acheteur obtienne l’hypothèque

Si l’institution financière de l’acheteur approuve un prêt au montant exigé par l’acheteur, à un taux d’intérêt égal ou inférieur à celui demandé, amorti sur la période souhaitée, et dans les délais indiqués pour obtenir le prêt, alors la condition est remplie et la propriété est achetée.

‘Contrairement à l’hypothèque d’une résidence individuelle, l’hypothèque d’une propriété à revenu nécessite un dépôt de 15% à 30% et peut prendre jusqu’à 40 jours ou plus à obtenir de la banque.’

Si l’institution financière de l’acheteur n’approuve pas le prêt, ou exige un taux d’intérêt supérieur à celui demandé par l’acheteur, ou amortit le prêt sur une période plus courte que celle demandée, ou ne fournit pas le prêt dans le délai requis, l’acheteur peut annuler l’offre par écrit.

Il existe de nombreuses autres options possibles autres que l’annulation de l’offre d’achat si l’acheteur est motivé. L’acheteur peut accepter les conditions de la banque. Si le prêt n’est pas approuvé, l’acheteur pourra devoir s’adresser à un prêteur privé.

Dans le prochain article, nous discuterons de la troisième condition : les obligations du propriétaire d’un immeuble à revenu.


L’ÉTAT DU MARCHÉ

Le marché des copropriétés est en hausse, car de plus en plus d’acheteurs considèrent les condos comme des investissements financiers plus viables, étant donné que le prix des logements augmente en raison du manque d’inventaire. Vous avez cependant possiblement entendu dire que le président des États-Unis a décidé d’imposer des droits élevés sur l’acier canadien, car nous représentons une menace pour la sécurité des États-Unis. Et il veut aussi se retirer de l’ALENA.

Il est intéressant de noter que, selon le Groupe Altus, une société d’experts-conseils qui fournit de l’information sur les développements de condos, et un article récent paru dans The Montreal Gazette, la demande de condos haut de gamme a considérablement augmenté et dépasse l’offre, car beaucoup d’acheteurs étrangers achètent ces propriétés pour investir au pays et les utilisent comme pied-à-terre.
Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caImage : Philip Taylor via StockPholio.com

À lire aussi : Questions d’immobilier : Propriété à revenu / 5


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com

LinenChest.com

 



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.