Nunatsiavut_H-Andersen_Sustenance_westmountmag

Nunatsiavut, la beauté
de notre territoire

La première exposition montréalaise consacrée uniquement aux artistes du Nunatsiavut

Jusqu’au 24 novembre prochain, La Guilde, en partenariat avec l’Université Concordia et Air Borealis, est fière de présenter l’exposition collective Nunatsiavut / La Beauté de notre territoire qui réunira vingt-cinq artistes : Eldred Allen, Holly Andersen, Peggy Andersen, Heather Campbell, Heather Carroll, Tracy Denniston, Vanessa Flowers, Veronica Flowers, Jason Jacque, Polly Jacque, Samantha Jacque, Shirley Moorhouse, Yvonne Moorhouse, Roxanne Nochasak, Sophie Pamak, Garmel Riche, Inez Shiwak, Jane Shiwak, Jason Sikoak, John Terriak, Dorothy Voisey, Blanche Winters, Jessica Bonnie Winters, Nellie Winters et Jennie Williams.

La Guilde est fière de présenter la première exposition montréalaise entièrement consacrée aux artistes du Nunatsiavut.

Sélectionnées par un jury à la suite d’un appel de dossiers s’adressant uniquement aux artistes originaires du Nunatsiavut, la région Inuit du Labrador, les œuvres de ces artistes couvriront les cinq dernières années de production artistique. Au total, plus de quarante œuvres réalisées par des artistes établis et émergents vous attendent, notamment des photographies, des sculptures, des peintures, des dessins et des œuvres liées aux métiers d’art, toutes reliées au thème d’un engagement avec ‘’la beauté de leur territoire”, à travers le sujet, les matériaux ou le médium.

« Jusqu’à tout récemment, les artistes du Nunatsiavut ont été tenus éloignés du rayonnement de l’art Inuit canadien. Oubliés des premières initiatives, qui ont soutenu le développement de l’écosystème florissant de l’art contemporain Inuit, tel qu’on le connaît aujourd’hui, les artistes Nunatsiavummiut habitant loin des grands centres urbains, ont été freinés dans la diffusion de leurs talents avec le reste du monde. »

« À la suite du succès de l’exposition itinérante SakKijâjuk: Art and Craft from Nunatsiavut (2015-2019) présentée à travers le Canada, qui a révélé l’art Inuit du Labrador à de nouveaux publics; le Canada et le monde ont finalement commencer à appréhender les oeuvres variées, puissantes et expressives, créées par des artistes qui appellent Nunatsiavut leur terre natale.»

– Dr. Heather Igloliorte

L’exposition

Nunatsiavut, la beauté de notre territoire s’articule à travers la thématique du territoire. Ce thème très large a permis aux artistes de donner libre cours à leur créativité et à leur propre interprétation de ce que le territoire signifie pour eux. Ainsi, certains artistes présentent des œuvres réalisées à partir de matériaux locaux, tandis que d’autres se sont intéressés à des sujets tels que la tradition, la colonisation, l’environnement et les changements climatiques.

C’est entre autres le cas de Caribou Lost in Shadow du photographe Eldred Allen qui, à l’aide d’un drone, nous présente une vue aérienne d’un caribou seul, sans sa harde, une réalité de plus en plus commune dans les régions arctiques qui sont les premières touchées par les changements climatiques. Cette œuvre est d’autant plus intéressante, car elle permet également de mettre en lumière les nouveaux moyens d’expression innovateurs et d’ainsi constater que les nouvelles technologies font intégralement partie des communautés inuites. L’ensemble des oeuvres qui seront présentées se situe donc quelque part entre tradition et modernité.

‘Reconnaître le travail essentiel de ces artistes et leur offrir un espace pour exposer leurs œuvres ont toujours été l’un des principaux mandats de La Guilde.’

Nunatsiavut, la beauté de notre territoire est un projet important, nécessaire, afin d’accroître le rayonnement du travail des artistes issus de la côte nord-est du Inuit Nunangat. Les artistes du Nunatsiavut sont pratiquement absents des publications contemporaines sur l’art inuit canadien. Outre l’exposition précurseure commissarisée par Heather Igloliorte nommée SakKijâjuk : Art and Craft from Nunatsiavut en 2015 qui a eu un grand succès (mais qui n’a pas été présentée à Montréal), aucune autre exposition n’a fait un survol aussi exhaustif de la production artistique de cette communauté. Ainsi, nous avons eu très peu de possibilités d’apprendre sur leur histoire et leurs savoirs ancestraux distincts transmis de génération en génération à travers les arts, le langage et les traditions. Reconnaître le travail essentiel de ces artistes et leur offrir un espace pour exposer leurs œuvres ont toujours été l’un des principaux mandats de La Guilde.

Images: gracieuseté de La Guilde

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

À lire aussi : Abraham Anghik Ruben, maître-sculpteur inuvialuit


Logo La Guilde

La Guilde, galerie et institution muséale d’art canadien de marque, œuvre depuis plus de cent ans à la conservation, à la promotion et à la diffusion des métiers d’art. Spécialisée en art inuit et en art des Premières Nations, La Guilde est un organisme à but non lucratif qui possède une collection permanente, une des plus influentes au Canada, des archives d’une richesse historique et culturelle notable, un programme éducatif à portée considérable et une galerie d’art qui rassemble les œuvres d’artistes reconnus et émergents. Située au centre-ville de Montréal, la Galerie de La Guilde offre à tous ses clients des pièces contemporaines de haute qualité.

Hatley



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre