ste-catherine-west-north_westmountmag

Les lieux de Westmount :
histoire et anecdotes /10

Les anecdotes derrière le familier et les entreprises et résidences oubliées qui ont fait place au progrès

Par Michael Walsh

Précédemment publié le 24 juin 2017. Traduit de l’anglais.

Avant 2000, tout était contextuel, et les bâtiments étaient censés être de parfaits citoyens.

Bernard Tschumi (Architecte)

On a beaucoup parlé du sentiment de communauté que l’on ressent en tant que résident de Westmount. Ce sentiment est accentué lorsque les propriétaires de magasins vous saluent lorsque vous quittez leur établissement. Cela se produit régulièrement pendant mon trajet quotidien en transport public entre Westmount et le centre-ville de Montréal. Plus précisément, le bus s’arrête au coin de Ste-Catherine et Metcalfe – à côté de « Westmount Place » – un immeuble d’appartements à l’empreinte massive. Ce n’est que récemment que j’ai remarqué que l’immeuble avait une entrée sur Metcalfe (201) et une autre sur Kensington (200).

Le Westmount Examiner a publié une annonce pleine page proclamant : « À New York, c’est Sutton Place… À Paris, c’est la Place Vendôme… À Montréal, c’est Westmount Place ». La Gazette de Montréal décrit l’immeuble comme ayant « …des vues dominantes dans un magnifique immeuble à ascenseur ignifuge, des climatiseurs individuels, des balcons, des jardins paysagers sur le toit (avec un bassin de nénuphars) et un solarium ». Les services sur place de l’immeuble comprenaient un café, une pharmacie et divers magasins de services.

‘À New York, c’est Sutton Place… À Paris, c’est la Place Vendôme… À Montréal, c’est Westmount Place.’

Aujourd’hui, je prête autant d’attention à ce bâtiment, et à ceux qui se trouvent de l’autre côté de la rue, qu’aux passagers dans le bus. Je me suis cependant demandé ce qui occupait cet emplacement d’un pâté de maisons au cours des dernières décennies. En consacrant un peu de temps à cette question, j’ai découvert une mosaïque oubliée d’entreprises et de résidences, y compris celles d’un architecte et d’un maçon bien connu. Au fil du temps, ces bâtiments ont cédé face au « progrès » qui a engendré le paysage urbain actuel. (Dans certaines municipalités, des plaques distinctives commémorent les résidents et les événements marquants).

Remontons dans le temps et découvrons comment ce secteur de Westmount a évolué.

South side Ste-Catherine W - WestmountMag.ca

Côté sud de la rue Sainte-Catherine à l’ouest de Metcalfe

4400, rue Ste-Catherine
Nolan Cauchon – 1902
One of Canada’s foremost advocates of the “City Beautiful” concept of urban planning and was Ottawa’s first town planner. This concept incorporates the natural world (gardens and parklands) with urban spaces.

Ice castle Montreal WestmountMag.ca4404, rue Ste-Catherine
J. H. Hutchison (contractor) – 1902
Notable achievements included the construction of North America’s first ice palace.
The Ice Palace built for the first Winter Carnival, in 1883, was North America’s first Ice Palace. It was designed by architect and mason A.C. Hutchinson, an expert in cut-stone work who had supervised work on the Christ Church Cathedral at age 19 before working on the Canadian Parliament buildings earlier in his career.IceCubicle.net

4424, rue Ste-Catherine
Charles E. T. Woodley (voyageur) – 1902; Newson Construction Company – 1967

4425, rue Ste-Catherine
Andrew Angus (comptable) et R. G. Angus (agent de publicité) – 1899 ; Henry H. Curtis (pharmacien) – 1902 ; Brunel, tailleur sur mesure – 1967

4427, rue Ste-Catherine
Peter C. Small (voyageur de commerce) – 1899 ; J. Mundie (vêtements) – 1902

4428, rue Ste-Catherine
Compagnie de location d’équipement J. S. Hewson – 1957 ; Garage Cliffside – 1957 ; Compagnie de construction R. T. Smith – 1957 ; Foreign Motors Limité – 1967

4430, rue Ste-Catherine
Thomas Shaw (commerçant) – 1902 ; Mlle A. E. James – 1932 ; S. Schwartz & Co – 1932 ; George H. Knott & Company – 1941 ; Norman Wade limité (bureau de reproduction) – 1967

4431, rue Ste-Catherine
Café Debbies – 1967

4434, rue Ste-Catherine
Maag Limité – 1957 ; Odhner calculatrices – 1967
Lathem Time Recorder Limité – 1967
Fondée en 1919 et basée à Atlanta, la société fabrique des logiciels de chronométrie.

Redpath Museum - WestmountMag.ca

Musée Redpath – Image: zizou – CC BY 2.0

4435, rue Ste-Catherine
Westmount Place Snack Bar (collations) – 1957 ; Pharmacie Westmount Place – 1957 ; Westmount Hi-Fi and T.V. (Chaines haute-fidélité et téléviseurs. – 1967 ; Midwest Electric & Television enregistré – 1967)

4436, rue Ste-Catherine
James M. Shaw (dentiste) – 1902 ; H. Finestone – 1932 ; Mme C. Wadsworth (veuve) – 1941

4441, rue Ste-Catherine
Westmount Place Pastry (pâtisserie) – 1957 ; Vincent the Barber (barbier) – 1960 ; Joethe Barber (barbier) – 1967

4444, rue Ste-Catherine
J. H. Elliot (artiste) – 1899 ; I. Q. & E. Secretarial Services Limited (services de secrétariat) – 1957

Richardson Bond & Wright Limité – 1957

L’entreprise est devenue l’un des plus importants établissements d’imprimerie au Canada. En 1918, elle a commencé à vendre des formulaires imprimés qui ont été fabriqués grâce à un nouveau procédé de l’industrie de l’imprimerie. Ce nouveau processus était connu sous le nom de « Fleming’s Standardized Process », une méthode de lithographie des formulaires sur une presse à rouleaux brevetée. Ce développement a été un précurseur de la technologie des presses web et a fait de R-B-W le plus grand fabricant de formulaires en blanc individuelles au Canada. Elle disposait également de la première presse offset au monde à être alimentée par bobine. L’entreprise ont également mis au point le système Photo-Repro. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’usine a été utilisée pour imprimer les livrets de rationnement canadiens, ainsi que les livres de codes secrets pour les Alliés en vue de l’effort de guerre. – Musée et archives Grey Roots

Orient Hosiery Sales Limité – 1957 ; Canadian Silk Products Corporation – 1957 ; Marrotte & Co – 1957

E. S. & A. Robinson (Canada) Limité – 1957

Cette société britannique fondée en 1844 fabriquait du papier d’emballage et des sacs en papier pour les épiceries. Sa plus grande exploitation à l’étranger se trouvait au Canada, où elle produisait des matériaux d’emballage laminés.

Abitibi Sales Company limité – 1957 ; Hamilton Cotton Company limité – 1957 ; Stewart William & Son limité – 1957

4445, rue Ste-Catherine
H. H. De Zouche (charpentier) – 1899 ; Pierre mon coiffeur – 1960

Alexander Cowper Hutchison - Westmountmag.ca

Alexander Cowper Hutchison
Image: Wikimedia Commons

4447, rue Ste-Catherine
Alexander Cowper Hutchison (Hutchinson & Wood) – 1899
Alexander Cowper Hutchison, architecte, est né à Montréal en 1838. En compagnie de James Morrison, il a érigé certains des principaux bâtiments de Montréal. Il a été chargé de superviser les travaux de maçonnerie de la cathédrale Christ Church, réputée pour être le plus bel exemple de style gothique normand sur le continent Nord-Américain. Il s’installe ensuite à Ottawa, où il est affecté à la construction des bâtiments du Parlement, en charge de la taille de la pierre. De retour à Montréal, il décide d’exercer la profession d’architecte en 1863 et obtient rapidement un grand cabinet. Il a été nommé membre de l’Académie royale des arts du Canada par le marquis de Lorne en 1880 – The Canadian Architect and Builder, 1895

Parmi les bâtiments les plus remarquables, citons le musée Redpath, une extension majeure de l’hôtel Windsor, l’école publique Queen’s, l’église presbytérienne Saint Andrew’s, la caserne de pompiers n°5 et l’institut de mécanique.

4451, rue Ste-Catherine
H. H. Regan and Sons Grocers – 1899; Metcalfe Pharmacy – 1941

Image d’entête : Côté nord de la rue Sainte-Catherine, à l’ouest de Metcalfe. Images : Michael Walsh

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caAutres articles de Michael Walsh


Michael Walsh - WestmountMag.ca

Michael Walsh est un résident de longue date de Westmount. Heureux d’être retraité après avoir passé près de quatre décennies dans le domaine de la technologie de l’enseignement supérieur. Étudiant professionnel par nature, sa formation universitaire et ses publications portent sur la méthodologie statistique, la mycologie et la psychologie animale. Durant cette période, il a également été officier dans les forces armées canadiennes. Avant de s’installer à Montréal, il a été chargé d’évaluer les programmes bilingues des écoles primaires et secondaires par le ministère de l’éducation de l’Ontario. Aujourd’hui, il aime passer du temps avec son (énorme) Saint-Bernard tout en découvrant le passé de la ville et en partageant les histoires des arbres majestueux qui ornent les parcs et les rues. Il peut être contacté à l’adresse michaelld2003@hotmail.com ou sur son blog Westmount Overlooked


Rabais de 35% sur les Lentilles Spécialisées chez Clearly avec code: GOLENTILLES35



There are no comments

Ajouter le vôtre