abbott1_feature_westmountmag

Les lieux de Westmount :
histoire et anecdotes /13

Les anecdotes derrière le familier : Abbott, une des nombreuses impasses tranquilles

Par Michael Walsh

Sir John Abbott - WestmountMag.ca

Sir John Joseph Caldwell Abbott – Domaine public

En se promenant dans Westmount, on ne peut s’empêcher d’apprécier les différentes rues sans issue présentes dans le paysage urbain. Il s’agit de zones tranquilles où la circulation automobile est minimale, agrémentées de grands arbres qui de part et d’autre bordent des maisons centenaires.

Bon nombre de ces culs-de-sac, qui remontent au début des années 1900, se terminent à la voie ferrée du CP (anciennement propriété de la Grand Trunk Railroad) qui traverse la partie sud de Westmount. L’avenue Abbott (avec sa ruelle adjacente) est un bon exemple. Certaines maisons ont disparu depuis longtemps, laissant place à des commerces et à un immeuble d’habitation. Beaucoup sont cependant toujours debout et ce qui suit est une partie des anecdotes qu’elles nous révèlent.

Pour commencer, qui était Abbott au juste ?

104 and 106 Abbott - WestmountMag.ca

104 et 106, avenue Abbott

C’est toujours un peu difficile d’associer un nom de rue ou d’avenue à un événement ou un individu spécifique. Les procès-verbaux du conseil municipal de cette époque fournissent rarement les raisons pour lesquelles les rues de la ville ont été nommées ou renommées. Cependant, avec l’aide du service de gestion de la documentation et des archives de la ville de Westmount, j’ai été informé que le nom de l’avenue est apparu pour la première fois sur leurs listes d’évaluation en 1820. Avant cette date, seuls les numéros cadastraux étaient inscrits.

110 Abbott - WestmountMag.ca

110, avenue Abbott

D’autre part, Sir John Joseph Caldwell Abbott était le troisième Premier ministre du Canada (1891-1892) – à l’époque même de la première utilisation du nom de l’avenue. On peut donc supposer sans risque que le conseil municipal a approuvé le nom de l’avenue en son honneur.

En lui-même, Sir John Joseph Caldwell Abbott a eu une riche histoire. Durant sa carrière professionnelle, il a été le doyen de la faculté de droit de l’université McGill (1855-1880), président du chemin de fer Canada Central (1862) et maire de Montréal (1887-1888). Doyen de la faculté de droit de McGill (1855-1880), président du chemin de fer Canada Central (1862) et maire de Montréal (1887-1888). Sa carrière n’a pas été sans controverse. Il a été impliqué dans le Scandale du Pacifique, avec le président de la C.P.R., Sir Hugh Allan, et a du faire face à des accusations de corruption lors de l’attribution de contrats pour la construction du chemin de fer transcontinental du Canada (la Colombie-Britannique exigeait la construction de ce chemin de fer comme condition pour rejoindre le Dominion du Canada). En fin de compte, ce scandale a fait tomber le gouvernement de Sir John A. Macdonald.

116 Abbott - WestmountMag.ca

116, avenue Abbott

Il est l’un des centaines d’hommes d’affaires montréalais (dont Peter Redpath et John Molson) signataires du Manifeste d’annexion (1849) qui préconisait de « faire de notre incorporation avec les États-Unis un aboutissement souhaitable ». Passionné de jardinage, il s’adonnait notamment à l’élevage d’orchidées et possédait la plus belle collection canadienne de cette plante. Il a épousé Mary Bethune en 1849 et ils eurent huit enfants. L’acteur Christopher Plummer est l’un de leurs descendants.

Il est intéressant de noter qu’il y avait une gare du Canadien Pacifique au bout de l’avenue Abbott – les dates d’exploitation varient toutefois selon la source. Par exemple, la publication Westmount : a heritage to preserve révèle que «… la construction de deux gares, la première au bout de l’avenue Abbott en 1896, remplacée quelques années plus tard par une seconde gare au pied de l’avenue Victoria…”. La Westmount Historical Association décrit la gare comme suit : «… ouverture en 1898 de la première gare du CP à Côte Saint-Antoine (Westmount), au bout de l’avenue Abbott, côté sud de la voie ferrée…». L’ouvrage The Making of Westmount, Quebec 1870-1929 nous indique par ailleurs «… suite à l’ouverture de la gare du Canadien Pacifique en 1896, à l’extrémité sud de l’avenue Victoria » (en fait, été construite en 1907).

120 Abbott - WestmountMag.ca

120, avenue Abbott

Pour ajouter encore à la confusion, les images de l’ancienne station Abbott sont référencées de manière incohérente avec celles de la station Victoria, agrandie à deux reprises dans les années 1920 et apparaissant sous différentes formes selon la période.

Le Westmount News était le journal local à cette époque. On y rapportait de nombreuses plaintes de citoyens concernant le nombre d’escaliers qu’il fallait gravir entre la gare Abbott et les quais d’embarquement des trains.

Une requête aux Archives du CP (maintenant stockées à Exporail, le Musée ferroviaire canadien à St-Constant) n’a pas permis de localiser ou trouver une image de la gare. Comme le dit le proverbe, « Ça s’est perdu dans le temps ». Enfin, on peut dire sans risque de se tromper qu’il y avait une gare pour passagers du Canadien Pacifique au bas de l’avenue Abbott à la fin des années 1890.

126 Abbott - WestmountMag.ca

126, avenue Abbott

Maintenant que ce mystère est derrière nous, continuons notre promenade d’automne sur l’avenue Abbott et découvrons l’histoires de certains anciens habitants de ce quartier :

100, avenue Abbott
Walter MacFarlane, électricien – 1895
T. A. Chadburn, voyageur de commerce – 1899

104, avenue Abbott
S. L. Griggs – conducteur de train, Chemin de fer Canadien Pacifique – 1899

mantlepiece - Westmountmag.ca

Manteau de cheminée – Webster Bros. & Parkes, Montréal, QC, 1895 – Musée McCord N-II-112983

108, avenue Abbott
James Bonner, greffier, Chemin de fer Canadien Pacifique – 1895
James Tefler, Tefler & Climie – 1902
« Les chevaux sont la spécialité de la compagnie Telfer & Climie 19, rue St-Maurice, Montréal »
L’industrie forestière canadienne – 1901-1902

127 Abbott - WestmountMag.ca

127, avenue Abbott

110, avenue Abbott
George M. Webster, Webster Brothers & Parkes – 1895
Fabricants de manteaux de foyer, de cheminées et de carrelages en bois dur, dont les bureaux étaient situés au 232, rue St. James.
William C. Leitch, surintendant, Montreal Water & Power Company -1899
« La Grande Dépression (1929-1939) a mis en lumière les pratiques abusives – service inadéquat, tarifs élevés, profits exorbitants – des monopoles de l’électricité qui opéraient alors au Québec. Le gouvernement a dû intervenir et réglementer un service devenu essentiel. Le 14 avril 1944, le gouvernement du Québec crée Hydro-Québec et lui donne le mandat de gérer les installations électriques et gazières de la Montreal Light, Heat and Power Company. Dès le départ, la nouvelle société d’électricité est confrontée à un défi de taille : répondre à une demande qui monte en flèche à un rythme effarant de 7 % par an. Pour faire face à cette croissance, Hydro-Québec a dû doubler sa capacité de production tous les dix ans jusqu’au début des années 1980 ».
Hydro-Québec

112, avenue Abbott
James R. Bayne, voyageur de commerce –1895
Thomas Reid, P. Reid & Sons –1899

114, avenue Abbott
T. W. C. Binns, marchand de poisson – 1895

139 Abbott - WestmountMag.ca

139, avenue Abbott

116, avenue Abbott
Mrs. J. Cockburn, veuve de Fred Robert Cockburn, greffier – 1895
Thomas Potter, comptable, William Meldrum & Company – 1899
Charles Gardner, Knott & Gardner, plâtriers – 1904

120, avenue Abbott
Finlay D. Barrington, George Barrington & Sons, fabricants de valises – 1895
W. J. Camp, électricien, Chemin de fer Canadien Pacifique – 1899
J. Bulman, dessinateur – 1899

126, avenue Abbott
Thomas Reid, Peter Reid & Sons – 1895
Charles W. Pearson, lithographe – 1899

142 Abbott - WestmountMag.ca

142, avenue Abbott

127, avenue Abbott
William Rourke, épicier – 1899
S. Sheldon, pasteur, église Grace Baptist – 1902
« Les œuvres baptistes ont commencé à Montréal avec la construction de la première église baptiste sur la rue Sainte-Hélène en 1831. Le Collège baptiste de Montréal a été fondé un an plus tard. En 1902, des membres des églises baptistes First, Oliver et Grace s’associent pour fonder l’église baptiste de Westmount. Les services ont d’abord eu lieu au Queen’s Theatre sur la rue Sainte-Catherine, puis dans le bâtiment de l’église qui se trouve toujours à l’angle des avenues de Maisonneuve et Olivier ».
Histoire de l’église baptiste de Westmount

128, avenue Abbott
Gilbert Blake, inspecteur, Chemin de fer Canadien Pacifique – 1895
E. Brice, exportateur, beurre et fromage – 1900
H. A. Shaw, agent d’assurance incendie – 1899

129 & 131 Abbott
(Les numéros civiques sont toujours valables mais le bâtiment a été soit largement remodelé, soit reconstruit).
Andrew Blair, voyageur de commerce – 1899
D. L. Grant, voyageur du thé – 1903
George Dryden, forgeron – 1899

147 Abbott - WestmountMag.ca

147, avenue Abbott

135, avenue Abbott
J. H. S. Cass, directeur adjoint, entreprise de fabrication d’amiante Asbestos Manufacturing Company – 1895
« … Avant l’année dernière, la quasi-totalité de la production d’amiante était exportée, tant aux États-Unis qu’en Europe. Aujourd’hui, une partie est fabriquée au Canada, l’entreprise Asbestos Manufacturing Company ayant installé d’importants travaux à Lachine, P.Q., où elle fabrique des textiles, des planches de moulin, du papier, du ciment, des ardoises en amiante, du bardeau et des revêtements. Ces produits semblent rencontrer la faveur du secteur de la construction. Le bureau de cette entreprise est situé au 236, rue St-James, à Montréal”.
Opérations minières dans la province de Québec en 1910, Province de Québec, Ministère de la Colonisation, des Mines et des Pêches

138, avenue Abbott
W. J. Camp, électricien, Chemin de fer Canadien Pacifique – 1895
W. M. McCunn, employé de banque – 1899

139, avenue Abbott
A. Glover, Glover Brothers – 1899

148 Abbott - WestmountMag.ca

148, avenue Abbott

142, avenue Abbott
Mme C. McCauliff, veuve de William Ferguson, courtier – 1895

147, avenue Abbott
A. Hannaford, laitier – 1904
Vue arrière du 147 Abbott montrant l’ancien canapé où (très probablement) les chevaux du laitier étaient logés.

148, avenue Abbott
Albert Loignon, relieur – 1895
William Loignon, plombier – 1895

160, avenue Abbott (ancien numéro civique)
Sing Quong, blanchisserie chinoise – 1899
J. Thomas, blanchisserie chinoise – 1904

 

Images : Michael Walsh – Image d’entête : Andrew Burlone
Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caAutres articles de Michael Walsh


Michael Walsh - WestmountMag.ca

Michael Walsh est un résident de longue date de Westmount. Heureux d’être retraité après avoir passé près de quatre décennies dans le domaine de la technologie de l’enseignement supérieur. Étudiant professionnel par nature, sa formation universitaire et ses publications portent sur la méthodologie statistique, la mycologie et la psychologie animale. Durant cette période, il a également été officier dans les forces armées canadiennes. Avant de s’installer à Montréal, il a été chargé d’évaluer les programmes bilingues des écoles primaires et secondaires par le ministère de l’éducation de l’Ontario. Aujourd’hui, il aime passer du temps avec son (énorme) Saint-Bernard tout en découvrant le passé de la ville et en partageant les histoires des arbres majestueux qui ornent les parcs et les rues. Il peut être contacté à l’adresse michaelld2003@hotmail.com ou sur son blog Westmount Overlooked


Commandes des verres de contact de 99$+ chez Clearly avec code: CLEAR10

 



There are no comments

Ajouter le vôtre