laundromat2_westmountmag

5 façons de faire
le ménage dans votre vie

C’est le moment parfait pour assainir le corps, le cœur et l’esprit

Par Nevine Shazli

C’est le printemps! La période d’hibernation est passée. C’est maintenant le temps idéal de laver les vitres et nettoyer à fond la maison, mais c’est aussi le moment parfait pour assainir le corps, le cœur et l’esprit. Le ménage de printemps peut aussi être un moment de réévaluation au niveau de nos relations et de notre travail. Ce grand ménage nous permettra de nous sentir plus léger et rempli de vitalité.

1 – Détoxifiez votre corps

Chaque année à ce temps-ci, on entend parler de « cures de nettoyage ». C’est parce que le changement de saison est un temps propice à l’élimination des toxines. Les déchets qui se sont accumulés dans nos cellules durant l’hiver doivent être évacués. L’énergie de la nature est telle qu’elle change durant cette transition, et par conséquent la nôtre aussi, étant donné que nous faisons partie de Mère Nature. Il existe énormément d’information (surtout sur internet) concernant les cures de désintoxication; ce qu’il faut éliminer et ce qu’il faut manger. Les jus frais, le jeûn, les cures de soupe, et encore celles qui sont strictement végétaliennes. Comment savoir qui écouter?

Si vous faites des cures de nettoyage régulièrement, vous pouvez expérimenter avec une cure différente à chaque changement de saison et voir comment vous vous sentez ensuite. Si vous tentez une cure pour la première fois, il est recommandé d’éviter tout ce qui est trop drastique; choisissez plutôt une cure toute en douceur pour ne pas être traumatisé au point de ne jamais vouloir en refaire! L’idée n’est pas de s’affamer mais de nettoyer le corps afin que le foi puisse se reposer et que les processus physiologiques normaux puissent être redémarrés. On devrait se sentir bien à la fin d’une détox.

Si vous tentez une cure pour la première fois, choisissez en une toute en douceur pour ne pas être traumatisé au point de ne jamais vouloir en refaire!

Dans une cure de base, on élimine complètement les aliments suivants: le blé et tous produits en contenant, le sucre, la caféine, l’alcool et les produits laitiers. Bien entendu, il est préférable d’éviter tout ce qui est raffiné ou qui contient des ingrédients dont on ne peut prononcer le nom. Pensez frais, entier, simple. Une cure peut durer trois jours comme trois semaines. Trois semaines est une durée idéale, trois jours un minimum. Est-ce que ça vous semble facile?

Si vous avez passé l’hiver à manger des aliments lourds et réconfortants ou si vous êtes dépendant de café ou de vin en soirée, vous verrez que ce n’est pas facile. Mais les résultats en valent la peine. Planifiez la cure de nettoyage comme un voyage; réservez les dates et faites attention aux engagements sociaux (bouffe et boisson). Ne vous en faites pas, il y aura beaucoup d’occasions de soupers après que vous vous serez assaini.

2 – Videz le grenier de votre esprit

Lorsqu’on nettoie le corps, on remarque l’état de notre esprit. Il faut alors arracher les mauvaises herbes de vos pensées qui étaient masquées par cet élixir noir du matin ou cette potion magique rouge du soir. Sans camouflage chimique, vous vous retrouvez face à face avec tout ce que vous avez tenté de nier ou d’éviter.

À quoi pensez-vous ces jours-ci? Est-ce que vous êtes empêtré dans des ruminations qui font que vous vous sentez mal? Est-ce que vos pensées vous entrainent vers une action constructive ou bien à vous cacher? Vous sentez-vous anxieux ou déprimé face à l’idée de perdre cette béquille de sécurité que peuvent être la nourriture et la boisson? Il est temps de faire face vos démons et de les chasser de votre esprit.

Il est temps de faire face à vos démons et de les chasser de votre esprit.

Vous voulez être en pleine possession de votre pouvoir et vous sentir bien. Alors dites au revoir à ces pensées hivernales et plantez-vous bien dans votre décision d’arracher les mauvaises herbes. Observez vos pensées; ceci est la première étape et la plus critique. Il faut les reconnaître avant de pouvoir les changer. Plusieurs outils existent pour nettoyer et calmer l’esprit, incluant la méditation et les incantations. Une incantation, selon Tony Robbins, est une affirmation qui est combinée à du mouvement ou à une autre forme d’énergie corporelle.

Prenons par exemple une affirmation reliée au bien-être; « Je suis rempli d’énergie et de clarté d’esprit ». Cela ne donnera rien de répéter cette phrase si vous êtes accroupi à moitié éveillé au lavabo le matin. Mettez vos souliers, sortez dehors et marchez. Au fur et à mesure que vous répéterez l’affirmation de votre choix tout en respirant de l’air frais et en bougeant votre corps, vous commencerez à y croire; et c’est la croyance qui cause l’effet désiré.

3 -Sortez de prison!

Votre coeur s’est-il fermé pour l’hiver? Le décès d’un être cher, la termination d’une relation romantique, un sens d’amertume face aux rêves et projets non-réalisés… Voilà quelques scénarios qui pourraient être la cause d’un cœur fermé. Êtes-vous prêts à nettoyer votre moi émotif et à ouvrir la porte de votre cœur? On ne parle pas ici de nier les émotions telles que la tristesse; au contraire il s’agît de se donner la permission de vivre pleinement ce qui nous habite. Y a-t-il quelqu’un à qui pardonner, vous-même peut-être? Seriez-vous capable de laisser aller les regrets et le ressentiment? Ne serait-il pas appaisant de laisser ce cœur au centre de votre poitrine se ramollir et fondre?

La tristesse, la déception, la peur d’être blessé et les autres émotions qui nous emprisonnent sont normales et font partie de la vie. Il faut se laisser sentir ce qu’on ressent. Il faut pleurer, trouver des moyens de s’exprimer tels que de tenir un journal de bord, envoyer un certain courriel (j’allais dire une lettre). Il faut s’accorder l’attention nourrissante dont on a besoin.

… il s’agît de se donner la permission de vivre pleinement ce qui nous habite.

L’alternative, demeurer avec un cœur fermé, n’est pas un moyen efficace de se protéger. Au contraire, c’est une bonne façon de rester emprisonné dans la cage que vous avez vous même créé. Allez, ouvrez la porte et laisser entrer la lumière. Vous méritez bien un peu de soulagement!

4 – Réviser vos rôles de vie

Comment vont les choses à la maison? Parfois la vie de tous les jours devient sombre en hiver. Vous êtes-vous épuisé à maintenir la maison en ordre et les enfants disciplinés? Rentrez-vous à la maison pour trouver un ou une conjointe stressée sans savoir comment gérer la situation? C’est l’heure de faire le ménage du ménage.

Quelle est la dernière fois que vous êtes sortis en tête à tête? Et tenu une bonne conversation entre adultes, ça remonte à quand? Un petit weekend en escapade, seul, en couple ou avec des amis, ça vous ferait du bien?

Je le sais, vous êtes occupé, et le temps file. Mais si vous continuez comme ça, votre couple et votre unité familiale ne survivra peut-être pas jusqu’au printemps prochain. Cédulez du temps de qualité en couple et en famille; c’est une question de priorisation. Il est temps de revenir à une vie individuellement et collectivement saine.

Il est temps de revenir à une vie individuellement et collectivement saine.

Et le travail? Avez-vous fait le strict minimum ces derniers mois, rien que pour survivre et recevoir votre paie? Des fois c’est nécessaire et c’est bien. Mais à long terme, c’est vous qui payez le prix d’être démotivé. Ou peut-être avez-vous passé l’hiver à travailler comme un chien et vous êtes épuisé. Prenez un peu de recul ce printemps pour observer ce qui se passe et évaluer comment vous voulez procéder. Qu’est-ce qui pourrait vous remplir d’énergie et vous motiver au travail? Serait-il temps pour un changement, soit de poste, de compagnie ou même de carrière?

Les gros changements commencent par la permission qu’on se donne de voir les possibilités. Si vous êtes content au travail et que tout va super bien, pourriez-vous améliorer les choses pour quelqu’un d’autre? Serait-ce possible de donner, d’aider et de remettre du « pep » dans le printemps d’autrui?

5 – Bon, aux vitres maintenant

On le connait bien, le feeling de satisfaction d’avoir des fenêtres propres et de faire un grand ménage de printemps dans sa maison. Toute la crasse qui s’est accumulée depuis la dernière fois qu’on a pu ouvrir les fenêtres et laisser entrer l’air frais est lavée et un renouveau se fait littéralement sentir.

Si vous êtes en forme ce printemps, je vous propose le défi de débarras: choisissez une chambre ou un garde-robe par semaine et allez-y, triez, jetez, et donnez. Débarrassez-vous de tout ce qui ne sert plus, mettez de l’ordre dans le chaos et nettoyez mêmes les recoins.

Débarrassez-vous de tout ce qui ne sert plus, mettez de l’ordre dans le chaos et nettoyez mêmes les recoins.

C’est un acte qui non seulement garde la maison propre et ordonnée, mais ça fait aussi du bien au moral. On se sent plus léger. Ça peut devenir une activité en famille, où on met de la musique et on s’y attaque un dimanche ou deux. Payez-vous la traite avec de la pizza quand tout est terminé. Ou bien du quinoa avec du chou frisé, si êtes toujours en mode détox!

L’hiver est une saison ou on se renferme sur nous-même naturellement. Quand vient le printemps, l’heure est au renouveau. Nous sortons de notre grotte et revenons à notre vie. Mais attention de ne pas se lancer en grand vers la vie extérieure avant d’avoir fait un peu de ménage. Les terrasses et la sangria vous attendrons!

Prenez le temps de voir comment vous vous sentez physiquement, mentalement, et émotivement et faites le ménage en conséquence. Ce n’est pas adréable de se sentir lourd et si on ne se met pas au travail pour alléger le corps, le cœur et l’esprit, l’été sera pesant aussi. Rendez-vous service ce printemps et nettoyez plus que vos fenêtres. Il est grand temps!

Image : Ryan McGuire


Nevine Shazli

Nevine Shazli

Nevine a obtenu son diplôme de l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill en 1997 et depuis travaille en tant que professionnelle de la santé dans le domaine de l’ergothérapie. En 2007, elle a complété une formation de professeur de yoga et depuis enseigne le yoga et la méditation à de petits groupes. Elle est aussi une pratiquante Maître de Reiki. Nevine vit dans la banlieue de Montréal, Canada, avec son mari, son fils de deux ans et leur bouvier bernois.

nevineshazli.com
info@nevineshazli.com

[/row]
LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.