echec-mat_westmountmag

Comment prospérer
en milieu politisé

À quel point votre environnement de travail est-il affecté par la politique de bureau ?

Par Angela Civitella

À la guerre, on ne peut être tué qu’une seule fois, mais en politique plusieurs fois.

Winston Churchill

Tout le monde a des motivations au travail. Que ce soit pour obtenir une promotion, tenter de remporter un gros contrat, impressionner son patron ou chercher à changer de département, nos actions ont souvent un objectif sous-jacent.

Ces motivations peuvent conduire à l’établissement de réseaux et à une communication saine et professionnelle au sein de l’entreprise, mais elles peuvent également provoquer des luttes de pouvoir, engendrer la compétition et la formation d’alliances qui éventuellement contrarient tous les membres d’une équipe.

Dans cet article, nous verrons comment identifier ce type de jeu politique et étudierons les moyens d’éviter son influence négative.

Qu’est-ce que le jeu de « politique de bureau » ?

Le jeu politique peut être défini comme l’utilisation de méthodes sournoises pour obtenir un avantage en milieu de travail. Certains le font pour atteindre leurs objectifs, pour acquérir du prestige afin d’exercer une plus grande influence et de persuader les autres de partager leur point de vue, pour obtenir de l’assistance ou des ressources, ou simplement pour progresser dans leur carrière.

Nous devons tous établir de bonnes relations en milieu de travail. Ainsi, plus vous créez de liens avec vos partenaires et les hauts responsables, plus vous avez de chances de réussir. Et c’est en vous insérant dans le dialogue avec les dirigeants plutôt que de rester à l’écart que vous augmentez votre visibilité et votre capacité à atteindre vos objectifs.

Cependant, cela peut se transformer en politique de bureau lorsque certaines personnes adoptent des comportements négatifs et destructeurs visant à influencer les autres, ce qui peut avoir un certain nombre de conséquences néfastes pour l’entreprise.

‘Le jeu politique peut être défini comme l’utilisation de méthodes sournoises pour obtenir un avantage en milieu de travail.’

Au lieu de recourir à des techniques de développement de relations personnelles positives, telles que la persuasion et la mise en réseau, les individus utilisent des actions dommageables et contraires à l’éthique telles que la manipulation, la corruption, la médisance ou la zizanie. Cela peut amener les gens à se sentir frustrés par les inégalités perçues, ce qui nuit au moral de l’équipe et cause du stress et de l’épuisement professionnel.

Qu’est-ce qu’une organisation « hautement politisée » ?

La professeure Kathleen Kelley Reardon a identifié quatre types d’organisations politiques et a publié les conclusions de ses recherches dans le Harvard Business Review de janvier 2015.

Ces types d’organisations sont:

Minimalement politisé : les dirigeants veillent à ce que les règles, les attentes et les normes de promotion soient claires et suivies. La camaraderie au bureau est forte et personne ne se livre à des actes politiques sournois.

Modérément politisé : ces organisations sont généralement régies par des règles et toute activité politique est discrète. Les gens s’engagent en tant qu’équipe et il y a peu de conflits.

Hautement politisé : des individus puissants manipulent les règles à leur avantage, à leur convenance. En conséquence, qui vous connaissez est plus important que ce que vous savez. Les cliques sont courantes et il existe généralement une division claire entre les personnes qui font partie du cercle restreint et celles qui n’en sont pas.

Pathologiquement politisé : cet environnement est marqué par la méfiance. Les personnes atteignent leurs objectifs en contournant les procédures et les canaux normaux et en s’appuyant sur des relations personnelles. Dans ces organisations, les gens se concentrent moins sur le travail et songent plus à se protéger et à la recherche d’avantages.

‘Les cliques sont courantes et il existe généralement une division claire entre les personnes qui font partie du cercle restreint et celles qui n’en sont pas.’

Les organisations et les équipes hautement et pathologiquement politisées sont susceptibles de souffrir de ce qui suit:

Frictions : les relations entre les membres de l’équipe et les départements sont contentieuses, brèves ou inexistantes.

Tromperie : les gens n’hésitent pas à discréditer les autres pour bien paraître.

Potinage : les conversations impliquent souvent des discussions sur des personnes qui ne sont pas présentes, plutôt que de se concentrer sur les véritables problèmes de l’entreprise.

Silos organisationnels : les organisations politisées ont souvent des membres d’une l’équipe, voire des départements entiers, qui tentent de progresser aux frais d’autres personnes en retenant des informations ou des ressources.

Rivalité : les gens sont jaloux de leurs collègues et sont intéressés à faire des gains personnels plutôt qu’au succès de l’organisation.

Jeux de pouvoir : les gens utilisent leurs relations pour progresser, quelles que soient leurs compétences ou leur expérience.

Culture du blâme : les gens sont réticents à assumer la responsabilité pour leurs actions et rejettent le blâme sur d’autres.

Manipulation : les personnes atteignent leurs objectifs par des moyens indirects, tels que la contrainte, souvent au détriment des autres.

Bon nombre de ces caractéristiques reflètent le manque de confiance, la crainte des conflits, le manque d’engagement, le rejet de la prise de responsabilité au niveau de l’équipe et le manque d’attention face aux objectifs de l’équipe. Elles ressemblent également aux caractéristiques malsaines telles que la récrimination, où les gens blâment les autres plutôt que de régler les problèmes, se concentrent sur leur survie au détriment de leur travail et répandent des commérages malsains. Bien que de nombreuses organisations y subsistent, cette étape précède souvent l’écroulement de l’entreprise.

‘Bon nombre de ces caractéristiques reflètent le manque de confiance, la crainte des conflits, le manque d’engagement, le rejet de la prise de responsabilité au niveau de l’équipe et le manque d’attention face aux objectifs de l’équipe.’

Comment survivre dans une organisation politisée

Alors, comment pouvez-vous défendre vos intérêts dans un lieu de travail hostile et vous assurer que vous et les membres de votre équipe puissiez survivre en milieu politisé ? Voici sept stratégies que vous pouvez utiliser :

1. Donnez le bon exemple
Assurez-vous de joindre l’acte à la parole et de démontrer un comportement positif. Communiquez de manière cohérente et transparente, encouragez le bon travail d’équipe, récompensez les bons comportements, donnez des commentaires sur les comportements médiocres, écoutez, renforcez la confiance, agissez avec une intelligence émotionnelle et recherchez des résultats gagnant-gagnant dans toutes vos interactions.

2. Évitez les commérages
La propagation de rumeurs et le partage de détails intimes sur la vie personnelle de vos collègues reviendront vous hanter. Lorsque des personnes découvrent que vous avez divulgué des informations à leur sujet, vous risquez de nuire à votre réputation, de perdre votre crédibilité et de détruire leur confiance en vous – une confiance qu’il peut être difficile de récupérer. Traitez immédiatement les commérages pour éviter la propagation de rumeurs malveillantes. Parlez aux personnes impliquées pour établir la vérité et assurez-vous de donner l’exemple, et de ne pas colporter de ragots.

3. Combattez l’intimidation
Ce type de comportement est inacceptable dans n’importe quelle situation. Malheureusement, il est courant en milieu de travail. Si vous en êtes victime ou pensez qu’un membre de votre équipe en souffre, lisez et appliquez la politique de votre organisation en matière de lutte contre l’intimidation. Enregistrez les détails des incidents et envisagez de prendre des mesures formelles.

‘… les titres de poste ne reflètent pas nécessairement le pouvoir. Il est plutôt souvent basé sur la capacité d’une personne à influencer les autres.’

4. Concentrez-vous sur vos objectifs
Évitez de prendre parti lorsque des conflits surgissent et concentrez-vous sur vos objectifs plutôt que sur les points de vue opposés. Après tout, tout le monde devrait s’accorder sur l’objectif ultime, à savoir assurer le succès de l’équipe et de l’organisation.

5. Identifiez les parties prenantes
Qui détient le pouvoir et l’influence dans votre organisation ? Identifier et renforcer vos liens avec les intervenants vous donne une meilleure compréhension et vous permet de naviguer avec succès dans ces relations complexes. N’oubliez pas que les titres de poste ne reflètent pas nécessairement le pouvoir. Il est plutôt souvent basé sur la capacité d’une personne à influencer les autres.

6. Développez des alliances
Il est important de trouver des alliés capables de vous soutenir, de vous conseiller et même de créer des liens d’amitié en milieu de travail. Évitez donc de vous concentrer exclusivement sur votre travail et d’ignorer les occasions de nouer des relations avec les autres. Vous pouvez créer des alliances durables en établissant des réseaux avec d’autres personnes à différents niveaux de votre organisation. Trouvez également un mentor qui peut vous montrer comment éviter les problèmes potentiels et vous aider à améliorer vos relations.

7. Tenez des dossiers écrits
En cas de conflit nécessitant l’intervention des ressources humaines ou de votre superviseur, assurez-vous de disposer de la documentation à l’appui de votre position. Par exemple, gardez une trace de vos idées, suggestions et réalisations en les enregistrant dans un courrier électronique horodaté. Si vous rencontrez des problèmes avec certaines personnes, prenez des notes précises sur des incidents spécifiques.

L’esprit d’équipe, la reconnaissance des équipes, le soutien mutuel, le mentorat des éléments les plus faibles, tout cela contribue à renforcer votre environnement de travail, à stimuler la croissance, à forger des relations plus profondes, qui servent finalement non seulement vos intérêts, mais aussi le bien collectif pour lequel vous travaillez Rappelez-vous de toujours rechercher une solution gagnant-gagnant.

Image : Gladstone Xavier

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire aussi : Vivez-vous pleinement votre vie?


Angela Civitella - WestmountMag.ca

Angela Civitella, coach certifiée en gestion en gestion des affaires, avec plus de 20 ans d’expérience en tant que négociatrice, stratège et solutionneuse de problèmes, crée des synergies solides et durables avec ceux et celles qui cherchent à améliorer leurs compétences en leadership et en consolidation d’équipe. Vous pouvez rejoindre Angela au 514 254-2400 • linkedin.com/in/angelacivitella/ • intinde.com@intinde

RW french banner - WestmountMag.ca



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.