precipitation_westmountmag

Surmonter la panique
et la ruée constante

Ce qu’est la maladie de la précipitation et comment la maîtriser

Par Angela Civitella

Vous vous dites « Je suis trop occupé pour lire ça ! » Ne vous inquiétez pas, ça ne vous prendra pas beaucoup de temps. Cinq minutes, ou peut-être trois si vous écrémez. « Mais je ne peux pas, » dites-vous, « Je suis déjà en retard pour une réunion. »

Alors vous vous précipitez, vous courez pour vous assoir dans la salle de réunion. Puis, quelques minutes plus tard, vous vous rendez compte que vous avez pris un double engagement, alors vous vous excusez et vous vous précipitez pour participer à votre autre conférence téléphonique. Votre journée s’annonce très mouvementée, alors pendant que vous êtes au téléphone, vous répondez aux courriels marqués « urgent », vérifiez votre agenda et répondez à plusieurs messages texto.

Quelques cardiologues ont inventé le terme « maladie de la précipitation » après avoir remarqué que beaucoup de leurs patients souffraient d’un « sens aigu de l’urgence du temps ».

Il n’y a pas de répit, même après votre retour à la maison. Vous jonglez entre la préparation d’un repas, le coucher des enfants et les tâches ménagères avec la préparation d’une présentation que vous ferez le matin.

Et vous recommencerez demain.

Ce sentiment frénétique d’être toujours « en mouvement » vous semble-t-il familier ? Si c’est le cas, il se peut que vous souffriez de la maladie de la précipitation.

Dans cet article, nous examinons ce qu’est la maladie de la précipitation, quelles sont ses conséquences et comment l’éviter.

Qu’est-ce la maladie de la précipitation ?

Quelques cardiologues ont inventé le terme « maladie de la précipitation » après avoir remarqué que beaucoup de leurs patients souffraient d’un « sens aigu de l’urgence du temps ». Ils définissaient la maladie de la précipitation comme « une lutte continue et une tentative incessante d’accomplir ou de réaliser de plus en plus de choses ou de participer à de plus en plus d’événements en de moins en moins de temps ».

‘Les personnes atteintes de la maladie de la précipitation sont consciencieuses et travaillent fort, mais elles ont du mal à reconnaître les limites de ce qu’elles peuvent accomplir. Par conséquent, elles s’engagent habituellement à faire plus que ce qu’elles ont effectivement le temps de faire.’

Les personnes atteintes d’une maladie de la précipitation pensent vite, parlent vite et agissent vite. Elles sont constamment en fonction multitâches et se précipitent contre la montre, se sentant obligées de faire ce qu’elles ont à faire et se sentent agités au moindre signe d’un problème. On les trouve aussi partout. De récentes études ont révélé que 95 % des gestionnaires étudiés souffrent de cette maladie.

Qu’est-ce qui cause la maladie de la précipitation ?

Vous ne trouverez jamais un malade de la précipitation avec un agenda vide. Les personnes atteintes de cette maladie sont consciencieuses et travaillent fort, mais elles ont du mal à reconnaître les limites de ce qu’elles peuvent accomplir. Par conséquent, elles s’engagent habituellement à faire plus que ce qu’elles ont effectivement le temps de faire.

De plus, notre état de connectivité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 signifie que nous souffrons de plus en plus de la peur de manquer quelque chose alors nous hésitons à nous déconnecter et à ralentir. Nous craignons qu’un accord ne tombe à l’eau si nous ne répondons pas rapidement à une demande de renseignements. Nous nous inquiétons de ce que cela peut donner de prendre congé ou de dire non à une tâche. Ce besoin de disponibilité signifie que les malades pressés restent constamment « allumés ».

Une fois que nous avons commencé ce cycle de panique, il est facile de s’y habituer, et même de l’accepter, même si cela nous nuit.

Quelles sont les conséquences d’une maladie de la précipitation ?

Le fait d’être occupé est généralement considéré comme une vertu, mais lorsque l’activité se transforme en une maladie de la précipitation, les conséquences peuvent être graves. Vous perdez la capacité de vous arrêter et de réfléchir, et vous devenez moins efficace. Des erreurs se glissent dans votre travail, vous perdez votre « vue d’ensemble » et la qualité de votre travail commence à baisser.

‘… notre état de connectivité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 signifie que nous souffrons de plus en plus de la peur de manquer quelque chose alors nous hésitons à nous déconnecter et à ralentir.’

Cette maladie augmente la production de cortisol, l’hormone du stress, qui peut causer des problèmes de santé à long terme, comme la dépression. Cela peut aussi affecter vos relations personnelles. Les habitudes de travail précipité vous accompagnent à la maison, et elles peuvent vous empêcher de donner le meilleur de vous-même à vos amis et à votre famille. Votre esprit reste enfermé dans un état de surstimulation, ce qui vous rend fatigué, anxieux, enclin à l’irritabilité et incapable de vous détendre.

Comment vaincre la maladie de la précipitation

Bien qu’il puisse être difficile de trouver un moyen de sortir du chaos engendré par la maladie de la précipitation, c’est possible. Fixez-vous comme objectif de travailler plus intelligemment – et non plus âprement – en trouvant des stratégies qui créeront un changement durable.

Examinons trois ensembles de stratégies que vous pouvez combiner pour vaincre rapidement la maladie. Certains ne sont que du bon sens, mais il est facile de les ignorer quand on vit dans un état d’urgence constante.


AVERTISSEMENT
Le stress peut causer de graves problèmes de santé et, dans les cas extrêmes, la mort. Bien qu’il ait été démontré que ces techniques de gestion du stress ont un effet positif sur la réduction du stress, elles ne le sont qu’à titre indicatif et les lecteurs devraient consulter des professionnels de la santé qualifiés s’ils ont des inquiétudes au sujet de maladies liées au stress ou si le stress cause un malaise important ou permanent. Les professionnels de la santé devraient également être consultés avant tout changement majeur dans l’alimentation ou le niveau d’exercice.


Stratégies orientées vers l’action

Ces approches sont utiles lorsque vous êtes libre de prendre des mesures pour changer la situation.

Demandez-vous pourquoi on vous demande de faire quelque chose
Si quelqu’un vous demandait de sauter, que diriez-vous ? « À quelle hauteur ? » ou « Pourquoi ? » Votre maladie de la précipitation est peut-être due au fait que vous avez trop souvent dit oui aux demandes des gens et que vous avez trop assumé.

‘Fixez-vous comme objectif de travailler plus intelligemment – et non plus âprement – en trouvant des stratégies qui créeront un changement durable.’

Il est important de remettre en question le raisonnement qui sous-tend les exigences qui vous sont imposées, afin que vous puissiez dire non poliment à des tâches qui ne correspondent pas à votre description de travail, que d’autres personnes sont mieux qualifiées pour accomplir ou pour lesquelles vous n’avez pas le temps. Vous aurez alors l’espace nécessaire pour faire un meilleur travail sur les choses qui comptent vraiment.

Soyez plus sûr de vous si votre empressement est causé par d’autres personnes qui ne font pas leur travail correctement
Apprenez à donner un feedback clair et à éviter d’assumer des tâches qui devraient être déléguées à d’autres.

Arrêtez le multitâche
Le danger de jongler avec des tâches multiples, c’est qu’on se disperse trop. Soit vous ne travaillerez pas au mieux de vos capacités, soit vous ne terminerez jamais rien.

Concentrez-vous calmement sur une chose à la fois
Vous ferez un meilleur travail et serez moins pressé.

Établissez des priorités
L’établissement de priorités est une habileté de survie cruciale pour surmonter les périodes de pression. Elle met de l’ordre dans le chaos, procure du calme et de l’espace, et réduit le stress.

Planifier votre ordre de travail. Concentrez-vous sur l’essentiel et mettez de côté – ou laissez tomber discrètement – les futilités.

Améliorez votre gestion du temps
Il n’y a que 24 heures par jour. Une bonne gestion du temps vous permet de les utiliser de la façon la plus intelligente possible en faisant plus en moins de temps.

‘L’établissement de priorités est une habileté de survie cruciale pour surmonter les périodes de pression. Elle met de l’ordre dans le chaos, procure du calme et de l’espace, et réduit le stress.’

Passez de l’activité aux résultats, de la hâte à l’efficacité, et consacrez du temps dédié et ininterrompu aux tâches qui comptent. Vous pourrez alors cibler votre attention là où elle est la plus nécessaire.

Stratégies axées sur l’acceptation

Ces approches s’appliquent lorsque vous n’avez pas le pouvoir de changer la situation.

Ralentissez
Travailler à fond sans arriver à se détendre n’est pas bon pour vous ou pour votre travail. Nous avons tous besoin de temps pour nous arrêter et réfléchir, pour retrouver notre perspective et pour faire le point sur nos tâches.

Le fait de n’accepter que des projets légers pendant un certain temps peut aussi vous aider à « dépressuriser » et à prendre les choses plus légèrement. Lorsque viendra le temps d’augmenter à nouveau votre charge de travail, vous serez en meilleure position pour y faire face efficacement et calmement.

Arrêter
Oui, vraiment ! Définissez vos absences du bureau, abandonnez l’ordinateur portable et prenez des vacances. Et si vous êtes du type actif plutôt que du type plage, ne bourrez pas trop votre itinéraire !

‘Si vous remarquez que les membres de votre équipe ont un sentiment permanent d’urgence et d’anxiété, faites-leur connaître le concept de la maladie de la précipitation et mettez-les en garde contre les effets néfastes que cela peut avoir sur leur santé, leurs relations et leur carrière.’

Il peut être difficile de se déconnecter quand on a l’habitude d’être « monté sur des ressorts », mais les avantages de le faire peuvent être immenses. Une semaine ou deux d’amusement et de détente réduiront votre anxiété et vous permettront de réévaluer vos priorités.

Demandez l’appui de votre gestionnaire, de vos collègues et de votre famille
Travailler avec une base de soutien solide et trouver des alliés en son sein est un excellent moyen de partager les préoccupations et les responsabilités, et d’éviter que l’activité ne devienne précipitation.

Stratégies axées sur les émotions

Cette catégorie d’approches est utile lorsque le stress que vous vivez provient davantage de la façon dont vous percevez une situation que de la situation elle-même.

Restez positif
Il est facile d’entrer dans un cycle de pensées négatives quand on est surchargé et pressé. Travailler dans une perspective positive peut vous aider à vous sentir à la hauteur des défis auxquels vous êtes confrontés et à être motivé pour les relever.

Gérez votre maîtrise de soi
Nos émotions sont fortes lorsque nous travaillons contre la montre, alors il est important de les gérer.


CONSEIL
Si vous remarquez que les membres de votre équipe ont un sentiment permanent d’urgence et d’anxiété, faites-leur part du concept de la maladie de la précipitation et mettez-les en garde contre les effets néfastes que cela peut avoir sur leur santé, leurs relations et leur carrière. Soutenez-les et surveillez attentivement leur charge de travail. Vous pouvez leur présenter les stratégies présentées dans cet article afin qu’ils puissent choisir celles qui les aideront le plus.


Points clés

La maladie de la précipitation est un mélange d’anxiété et de sentiment d’urgence continu. Ses symptômes comprennent des niveaux de stress élevés, une diminution de la qualité du travail, de la fatigue et, éventuellement, de graves problèmes de santé.

Pour éviter la maladie de la précipitation :

  • Affirmez-vous dans le choix des tâches à assumer
  • Évitez le multitâche
  • Établissez l’ordre de priorité de votre charge de travail
  • Organisez votre gestion du temps
  • Ralentissez ou même arrêtez-vous un moment
  • Construisez un réseau de soutien pour vous-même
  • Gardez une perspective positive

Image : The Race (La course), une sculpture de William McElcheran, photo de Michael Pardo via StockPholio.net

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire : autres articles par Angela Civitella


Angela Civitella - WestmountMag.ca

Angela Civitella, coach certifiée en gestion en gestion des affaires, avec plus de 20 ans d’expérience en tant que négociatrice, stratège et solutionneuse de problèmes, crée des synergies solides et durables avec ceux et celles qui cherchent à améliorer leurs compétences en leadership et en consolidation d’équipe. Vous pouvez rejoindre Angela au 514 254-2400 • linkedin.com/in/angelacivitella/ • intinde.com@intinde



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre