argyle_200509_085211_1048

Question d’immobilier :
Vendre au printemps

C’est le moment idéal pour se préparer si l’on envisage de vendre au printemps

Par Joseph Marovitch

23 février 2022

C’est le moment idéal pour se préparer si l’on envisage de vendre au printemps. Historiquement, davantage de maisons arrivent sur le marché à partir du mois de mars. Cela permet aux vendeurs de profiter de nombreux facteurs favorables associés au retour du printemps. L’air a un parfum de terre et se réchauffe. Tout le monde a le vent en poupe et attend l’été avec impatience. La neige fondue, les bourgeons apparaissent. Les gens semblent tout simplement plus heureux, plus énergiques et enthousiastes à propos de tout. Enfin, les maisons sont plus belles au printemps et en été avec la présence de verdure et de jours ensoleillés.

En mars, un mois encore humide, il est préférable de commencer par l’intérieur de la maison. Si des travaux sont nécessaires, comme de la peinture et réparation de fissures, de la plomberie, de l’électricité ou autre, c’est le moment de les faire. Ensuite, procédez au nettoyage de printemps. Fouillez toute la maison et dressez un inventaire de tous les articles qui ne sont pas nécessaires et que vous avez accumulé au fil du temps mais que vous n’utilisez plus ou ne voulez plus.

Il y a deux ans, j’ai acheté un vélo stationnaire afin de pouvoir faire de l’exercice durant l’hiver. Puis je me suis inscrit à un club de gym, et le vélo stationnaire est resté rangé dans mon placard durant deux ans. Désormais, ma règle est maintenant la suivante : si ce n’est pas utilisé pendant deux ans, cela part. Plus on peut se débarrasser d’objets, mieux c’est. Les acheteurs veulent voir une maison avec de l’espace et de la lumière. Plus il y a de d’objets dans une maison, plus l’acheteur sera distrait. L’acheteur ne regardera pas la maison comme il le devrait. C’est comme essayer de voir la forêt à travers les feuilles.

Historiquement, davantage de maisons arrivent sur le marché à partir du mois de mars. Cela permet aux vendeurs de profiter de nombreux facteurs favorables associés au retour du printemps.

Après les réparations et le nettoyage, organisez les pièces principales en plaçant les meubles aux meilleurs endroits. Les canapés et les chaises doivent être situés à des endroits stratégiques, pas trop loin les uns des autres mais pas trop près non plus. Les lits doivent être bien faits et les couvertures sans plis. Les petits objets doivent être rangés.

Il m’est arrivé à plusieurs reprises de faire visiter une propriété à un client et d’entrer dans une cuisine où il y avait une bouteille de savon à vaisselle laissée sur le comptoir, avec des tasses et des assiettes sur le comptoir près de l’évier, des autocollants sur la porte du réfrigérateur, un torchon à cheval sur la champlure, etc. Il est important de ranger tout ce qui traine. Si vous voulez vendre, il faut offrir la meilleure image possible de votre propriété. Une résidence bien rangée, avec de l’espace et de la lumière, se vend plus vite et plus cher.

À l’approche du mois d’avril et d’une météo plus clémente, il faut penser à nettoyer le jardin avant et arrière. Ramassez les feuilles, plantez des graines. Si l’extérieur nécessite des réparations, comme les fenêtres, les rampes, les balcons ou le toit, faites-le.

L’alternative aux réparations de la maison est de les déclarer dans la déclaration du vendeur et de réduire le montant demandé en conséquence, en tenant compte de leur coût. Notez que je fais référence aux problèmes structurels qui requièrent des travaux immédiats. Les problèmes esthétiques ne nécessitent pas une déclaration du vendeur ni une réduction importante du prix.

Il est possible qu’on ait besoin de refaire le toit. Si c’est le cas, il faut le déclarer et soit le réparer ou réduire le prix demandé pour que l’acheteur puisse s’en charger. Repeindre la maison n’est pas une obligation, et l’acheteur pourrait vouloir le faire à son goût. Il n’est donc pas nécessaire de réduire le prix à l’avance pour cela, bien que dans certains cas, une nouvelle couche de peinture permet d’obtenir plus d’argent lors de la vente.

‘L’alternative aux réparations de la maison est de les déclarer dans la déclaration du vendeur et de réduire le montant demandé en conséquence, en tenant compte du coût des réparations’

Un autre point que le vendeur devrait vérifier avant de mettre sa maison en vente est de s’assurer que le certificat de localisation est toujours valide. Si le certificat date de dix ans ou plus, si des modifications structurelles ont été apportées à la maison ou s’il y a eu des changements municipaux depuis l’achat de la maison, un nouveau certificat est nécessaire pour pouvoir vendre la maison. L’obtention d’un certificat peut prendre jusqu’à trois semaines.

Un dernier point concerne la pré-inspection. Parfois, si la maison présente plusieurs problèmes structurels ou si le vendeur a hérité de la maison mais ne l’a jamais habitée, il est judicieux de procéder à une pré-inspection. La pré-inspection indiquera tous les problèmes évidents. Cela donnera au vendeur une chance de réparer les problèmes ou de fixer le prix en conséquence et de déclarer les problèmes dans la déclaration du vendeur afin que l’acheteur ne puisse pas les utiliser pour réduire davantage le prix. Si le vendeur sait que la maison est en bon état, je suggère de laisser l’acheteur effectuer sa propre inspection après avoir décidé que la maison lui plaît.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez vous reporter à la section des commentaires au bas de la page. De plus, pour lire mes articles précédents, cliquez ici.

Dans le prochain article, nous aborderons les nouvelles règles pour les investisseurs spéculatifs


État du marché immobilier

Tout le monde a une opinion sur l’évolution du marché, et pourtant on dirait un navire sans personne à la barre. Une opinion veut que les taux d’intérêt augmentent, ce qui entraînerait un ralentissement de la demande. Une autre opinion est que plus de maisons entreront sur le marché, ce qui favorisera les acheteurs, et une autre opinion est que la pandémie est terminée, donc plus de gens voudront saisir l’occasion pour vendre.

Voici les faits : les taux d’intérêt sont bas. Les taux augmentent mais n’ont pas eu d’effet jusqu’à présent sur la demande, qui reste élevée. L’inventaire reste également faible. Il y a trop d’acheteurs et pas assez de maisons. Cet état est dû à la pandémie, à une forte démographie de milléniaux – les personnes nées entre 1981 et 1996, qui sont maintenant mariées et ont des enfants – et à la volonté de faire plus d’argent sur la vente de la propriété.

Récemment, le gouvernement a décidé de lever toutes les restrictions liées à la pandémie. Le gouvernement est d’avis que la pandémie touche à sa fin, pour la quatrième fois. Le gouvernement est également conscient que le public est frustré et prêt à exploser avec de nouveaux mandats de port du masque et le risque de fermetures d’entreprises. Cependant, comme lors des quatre dernières vagues, il n’y a aucune garantie que nous ne serons pas frappés à nouveau.

‘Il y a trop d’acheteurs et pas assez de maisons. Cet état est dû à la pandémie, à une forte démographie de milléniaux… et à la volonté de faire plus d’argent sur la vente de la propriété.’

Alors que le gouvernement supprime les restrictions, les experts médicaux affirment qu’il est trop tôt et que la suppression des masques et des autres restrictions est trop rapide. Certains resteront prudents. Mais il y a aussi ceux, principalement la jeune génération, qui sauteront sur l’occasion d’enlever leur masque et de se rendre à des événements. Qui peut les blâmer, sauf que si c’est trop tôt, pouvons-nous supporter une autre vague sans conséquences sociétales ? Par ailleurs, qu’est-ce que cela signifie pour le marché de l’immobilier ?

La semaine dernière, les camionneurs d’Ottawa, dont beaucoup n’étaient pas vaccinés, sont rentrés chez eux. Il est possible que l’événement de protestation ait été un super propagateur, ce qui signifie que ces manifestants pourraient avoir relancé une autre vague.

La seule chose qui est évidente, c’est qu’avec une pandémie, les inventaires resteront faibles et la demande élevée, tout comme les prix.

Passez une excellente semaine et restez en sécurité.


N’OUBLIONS PAS QUE LES PERSONNES ATTEINTES DE CANCER SONT ÉGALEMENT VULNÉRABLES !

Vous êtes invités à continuer à donner aux organisations suivantes, car il est maintenant plus important que jamais de soutenir la recherche sur le cancer ! Cliquez sur les logos ci-dessous pour savoir comment :

logo Leukemia & Lymphoma Society of Canada - Westmount

Cancer Research Society

 


Image : Andrew Burlone
Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caAutres articles par Joseph Marovitch


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com

LinenChest.com



There are no comments

Add yours