robert-green_green-party_westmountmag

Rencontrez les candidats
dans NDG-Westmount /4

Robert Green, candidat pour le Parti Vert du Canada dans Notre-Dame-de-Grâce–Westmount


Le 3 octobre, juste après la date limite pour la déclaration de candidature, WestmountMag.ca a invité tous les candidats de la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce–Westmount à soumettre un texte décrivant leur programme pour publication gratuite, selon le principe du premier arrivé, premier publié. La date limite de soumission était le vendredi 18 octobre à midi.

Quatre des huit candidats ont présenté leur programme. Les autres ont malheureusement manqué l’échéance malgré deux rappels. WestmountMag.ca avait l’intention de présenter le programme de tous les candidats, comme lors de l’élection municipale de 2017 à Westmount et des élections provinciales de 2018 au Québec.

Voici le quatrième article de la série, présenté par Robert Green du Parti Vert.


Parce qu’il n’y a pas de planète B!

Le 27 septembre dernier, près d’un demi-million de jeunes (et moins jeunes!) ont marché à Montréal pour réclamer des actions concrètes pour lutter contre les changements climatiques. Cette manifestation, s’étant tenue dans le cadre de la semaine de mobilisations « Grève mondiale pour le climat », était apparemment la plus grande manifestation pour le climat à l’échelle de la planète!

La question la plus importante pour nous tous lors de cette élection est la suivante: allons-nous écouter les voix de ces jeunes ou continuerons-nous à élire des gouvernements qui ne font que parler de l’urgence climatique sans prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de nos enfants?

En effet, le gouvernement libéral a prouvé son incapacité à protéger l’avenir de nos enfants. Une étude récente du Réseau Action Climat a révélé que les politiques actuelles du gouvernement libéral sont parmi les pires du G7 et correspondent à un réchauffement de la planète de quatre degrés Celsius. Ces politiques garantissent pratiquement un avenir catastrophique pour nos enfants.

Même le NPD, qui aime aussi parler de l’urgence climatique, soutient certains gazoducs, ne prend pas position sur la fracturation hydraulique et, surtout, n’a pas proposé d’objectifs de réduction des émissions qui correspondent à ceux fixés par les scientifiques des Nations Unies.

Le Parti vert est le SEUL parti avec un plan de réduction des émissions correspondant aux objectifs fixés par l’ONU. Les meilleurs scientifiques du monde ont été clairs: si nous n’atteignons pas ces objectifs, nous risquons des dommages catastrophiques pour les générations futures. Un vote pour le Parti vert est donc le moyen le plus efficace d’envoyer un message clair pour une réponse scientifique à l’urgence climatique. Chaque vote que nous recevons amplifiera ce message.

Robert Green - Green Party – WestmountMag.caMais notre plan de transition vers une économie écologiquement durable n’est pas simplement une nécessité écologique. Nous pensons que c’est également une opportunité économique majeure. Nous voulons orienter le Canada vers des pays tels que l’Allemagne et les pays scandinaves qui ont réalisé des investissements importants dans les technologies vertes et les énergies renouvelables, qui créent des emplois de qualité sans compromettre l’avenir de nos enfants. Et nous voulons cibler de tels investissements dans les régions du pays susceptibles de perdre des emplois dans le secteur des combustibles fossiles. Notre plan de transition vers une économie verte en est un qui ne laisse personne de côté.

Cependant, l’environnement n’est pas notre seule priorité. Nous avons également des plans ambitieux pour réparer les dommages causés à notre filet de sécurité sociale par des décennies d’austérité libérale et conservatrice. Nous voulons faire des investissements majeurs dans le logement social, éliminer la pauvreté avec un revenu garanti, aider les étudiant-es à démarrer leur carrière sans dette et aider nos aîné-es à prendre leur retraite dans la dignité. Toutes nos propositions de dépenses sont chiffrées de manière à ne pas laisser un fardeau de dette aux générations futures.

Pour payer nos promesses, nous avons l’intention de rétablir l’équité dans notre système fiscal. Cela commence par l’annulation des importantes réductions d’impôt accordées aux sociétés par Stephen Harper. L’ancien gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a analysé ces réductions d’impôts pour déterminer si elles atteignaient leur objectif déclaré de création d’emplois. M. Carney a constaté que ces réductions d’impôt ne créaient pas d’emplois. Tout ce qu’elles ont fait, c’est créer des milliards «d’argent mort» comme il l’a nommé – soit de l’argent dans les coffres des sociétés qui ne font rien pour créer des emplois ou stimuler l’économie. Le Parti vert veut annuler ces réductions d’impôt pour payer ce dont les Canadiens ont besoin. Nous voulons également poursuivre agressivement ceux qui cachent leur argent dans des paradis fiscaux et éliminer les échappatoires que les riches utilisent pour payer moins d’impôts.

Notre plan est financièrement responsable et permettra d’améliorer la qualité de vie de millions de Canadiens et Canadiennes tout en faisant du Canada un chef de file mondial des technologies vertes et de la lutte contre le changement climatique.

Même si nous un petit parti, un vote vert n’est jamais un vote gaspillé, car il met de la pression sur le parti qui forme le gouvernement de sorte de le pousser à adopter des solutions scientifiques à notre urgence climatique.

Le temps n’a jamais été aussi urgent pour élire des député-es attaché-es aux valeurs de durabilité environnementale, de justice sociale et de réconciliation avec les peuples autochtones.

Parce que la transition vers une économie verte est autant une nécessité écologique qu’une opportunité économique.

Parce que nos enfants ne devraient pas être accablés par un héritage de risques écologiques catastrophiques.

Parce qu’il n’y a pas de planète B!


Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre