sky-house_westmountmag

La résidence Sky House,
énergétiquement autonome

Une maison en dialogue avec la topographie d’un site lacustre

Via v2com

En dialogue avec la topographie escarpée d’un site lacustre, cette maison de vacances est constituée de deux volumes superposés. Niché dans le paysage, le volume inférieur est à peine visible lorsque l’on s’approche de la maison. Le volume supérieur repose sur celui du dessous et sur un pilier en béton formant ainsi un pont et un cantilever. Cette stratégie d’amassement permet une meilleure étanchéité et une accessibilité accrue au site, et accentue la relation intense qui existe entre le bâti et le sol.

La résidence Sky House – WestmountMag.ca

Le volume supérieur de la résidence Sky House contient les espaces de vie et s’ouvre sur le lac, alors que le volume inférieur est plus clos et abrite les chambres. Pour répondre aux besoins d’accessibilité des personnes à mobilités réduites, et tenant compte également de l’aptitude du client à très long terme et pour lui faciliter l’usage du bâtiment dans un futur lointain, une chambre/bureau et une salle de bain accessibles sont situées au rez-de-chaussée. Le toit de la barre inférieure se transforme en terrasse permettant ainsi une vue en hauteur et un lien direct avec les espaces de vie.

En dialogue avec la topographie escarpée d’un site lacustre, cette maison de vacances est constituée de deux volumes superposés

La résidence Sky House – WestmountMag.ca

Les lucarnes de style industriel sont pivotées de façon à laisser entrer la luminosité du nord, sans apport de chaleur, tout en orientant les panneaux solaires en plein sud pour que la maison Sky House puisse produire la totalité de l’électricité dont elle a besoin. Les lucarnes verticales, ensemble avec la façade sud entièrement vitrée, produisent un espace intérieur généreusement éclairé par la lumière naturelle. Une passerelle couverte ombrage la paroi de verre, la protégeant ainsi du soleil d’été, tout en laissant le soleil moins intense d’hiver chauffer délicatement le plancher en béton teinté de couleur foncée.
Des matériaux simples, durables et faciles à entretenir sont utilisés sur la façade, y compris une toiture à joints debout métallique et réfléchissante et un revêtement en bois traité à la chaleur (bois pétrifié), alors que l’intérieur est garni de contreplaqué dépourvu de formaldéhyde. Des éléments ludiques et amusants sont placés partout dans la maison, tels qu’un socle en briques vernies pour le poêle à bois, des crochets à vêtements multicolores éparpillés sur le mur et un banc-balançoire sur mesure et abrité.

À propos des designers

Julia Jamrozik et Coryn Kempster sont des designers canadiens, artistes et éducateurs qui collaborent depuis 2003. Ils s’efforcent de créer des espaces, des objets et des environnements qui sortent de l’ordinaire, ce de manière hautement captivante, amusante et ludique. Julia est professeur adjointe et Coryn est professeur auxiliaire agrégé au Département d’architecture de l’université à Buffalo (SUNY).

Pour plus d’informations, consultez ck-jj.com

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Images : Doublespace Photography

À lire aussi : La résidence l’aile de bois dans les Laurentides



LinenChest.com

 



There are no comments

Ajouter le vôtre