surprise-box_westmountmag

Surprises à prévoir pour
les nouveaux gestionnaires

Bien que préparés, les nouveaux gestionnaires peuvent s’attendre à de l’inattendu

Par Angela Civitella

Précédemment publié dans WestmountMag.ca

La plupart des nouveaux gestionnaires et dirigeants savent que les choses changeront une fois qu’ils seront en place dans leur nouvelle fonction de patron, et qu’il faudra appliquer un ensemble différent de compétences pour réussir dans ce nouveau rôle. Toutefois, même s’ils sont prêts à relever les défis qui les attendent, les nouveaux gestionnaires peuvent s’attendre à de l’inattendu.

Il s’avère qu’il y a des idées préconçues concernant sept surprises auxquelles les nouveaux dirigeants sont confrontés. Nous allons les examiner ci-dessous et voir comment vous pouvez mieux vous y préparer, que vous dirigiez une organisation, un service ou une petite équipe.

Surprise Nº 1 : Vous ne pouvez pas diriger l’entreprise ou le service

En tant que nouveau gestionnaire, vous devez d’abord vous rendre compte que vous ne pouvez pas être directement impliqué dans chaque projet sur lequel votre équipe travaille et que vous ne pouvez pas avoir une influence directe sur tout ce qui se passe en son sein. Il faut donc passer de l’idée de faire les choses soi-même à celle de faire les choses par l’intermédiaire d’autres personnes. (Cela peut paraître évident – mais beaucoup de nouveaux gestionnaires ont du mal à y arriver !)

En tant que nouveau gestionnaire, vous devez d’abord vous rendre compte que vous ne pouvez pas être directement impliqué dans chaque projet sur lequel votre équipe travaille et que vous ne pouvez pas avoir une influence directe sur tout ce qui se passe en son sein.

Pour éviter les problèmes associés à cette surprise :

  • Déléguez efficacement.
  • N’assistez qu’aux réunions auxquelles vous avez vraiment besoin d’assister.
  • Demandez-vous si vous avez besoin de participer aux tâches ou simplement d’être informé de leurs résultats.
  • Faites attention de ne pas prendre trop de décisions pour les gens ; lorsque les gens viennent vous voir avec une question, demandez-leur ce qu’ils recommandent.
  • Donnez aux gens les conseils et les ressources dont ils ont besoin pour faire leur travail eux-mêmes. Cela vous libère du travail de gestion et de direction de votre équipe.

Surprise Nº 2 : Donner des ordres coûte cher

En tant que gestionnaire, vous devez essayer de parvenir à une situation où vous n’avez pas besoin de dire aux gens ce qu’ils doivent faire mais où vous pouvez plutôt leur faire confiance pour prendre les bonnes décisions.

Certaines personnes peuvent douter de leur capacité à prendre des décisions. Lorsque cela se produit, il est plus probable qu’ils viendront vous voir pour obtenir votre approbation pour tout. Cela crée une « dépendance au gestionnaire » et peut faire de vous un goulot d’étranglement dans la prise de décision, ce qui peut retarder les progrès de votre équipe.

‘En tant que gestionnaire, vous devez essayer de parvenir à une situation où vous n’avez pas besoin de dire aux gens ce qu’ils doivent faire mais où vous pouvez plutôt leur faire confiance pour prendre les bonnes décisions.’

De plus, le fait de faire des changements de dernière minute ou d’annuler des décisions peut faire perdre beaucoup de temps et de ressources et miner la confiance de votre personnel.

  • Communiquez la vision et les valeurs de votre organisation pour tenir les gens informés, les former et les encadrer afin qu’ils aient les connaissances et la confiance nécessaires pour prendre des décisions fondées sur ce qui est le mieux pour l’organisation.
  • Créez des systèmes et des structures pour que vos employés comprennent ce qui doit être fait et comment le faire.
  • Approuver les outils d’aide à la prise de décision efficace et montrez comment s’en servir.
  • Faites savoir aux gens que faire des erreurs fait partie du processus de développement et que vous préférez qu’ils prennent certains risques plutôt que de risquer l’indécision. (évidemment, cela peut ne pas convenir à tous les types de travail, alors faites preuve de discernement.)
  • Percevez comment le fait de faire confiance aux gens a un impact sur la performance de votre équipe.

Surprise Nº 3 : Il est difficile de savoir ce qui se passe vraiment

Personne ne veut être porteur de mauvaises nouvelles à son patron ou patronne. La réalité, c’est qu’au moment où vous obtenez l’information, il se peut qu’on y ait ajouté quelques touches nuancées et qu’elle ne soit pas nécessairement fiable. Vous avez cependant besoin de renseignements exacts et complets pour gérer efficacement, de sorte que vous devrez recueillir de l’information provenant du plus grand nombre de sources possible.

Pour éviter les problèmes associés à cette surprise :

  • Gérer en vous promenant parmi vos gens. Cela vous permet de rester en contact avec toute l’organisation et de voir et entendre de première main ce qui s’y passe.
  • Parlez régulièrement avec les clients et les fournisseurs et établissez des relations solides avec eux.
  • Considérez toutes les parties prenantes et communiquez souvent avec elles pour vous assurer que vous savez ce qu’elles pensent.

‘Vous avez cependant besoin de renseignements exacts et complets pour gérer efficacement, de sorte que vous devrez recueillir de l’information provenant du plus grand nombre de sources possible.’

Surprise Nº 4 : Vous envoyez constamment un message

En tant que gestionnaire, vos paroles et vos actions ont beaucoup de poids. Les gens vont spéculer sur les raisons pour lesquelles vous avez dit ou fait quelque chose, et ils vont essayer d’interpréter si vos paroles ou actions contenaient des messages cachés. Votre humeur affectera aussi votre équipe, et tout ce que vous direz sera analysé.

Les gestionnaires donnent l’exemple, qu’ils le veuillent ou non. Vous devez faire attention à l’exemple que vous donnez et être beaucoup plus conscient des messages que vous envoyez – délibérément ou non.

Pour éviter les problèmes associés à cette surprise :

  • Utilisez un langage simple et clair pour communiquer avec les gens.
  • Demandez des éclaircissements et ne supposez pas que les gens comprennent le vrai sens de ce que vous leurs communiquez.
  • Pensez à votre langage corporel et utilisez-le pour transmettre le bon message.
  • Racontez une histoire pour communiquer le message clé que vous voulez que les gens retiennent.
  • Soyez un bon modèle pour votre personnel et prêchez par l’exemple.

‘Vous devez faire attention à l’exemple que vous donnez et être beaucoup plus conscient des messages que vous envoyez – délibérément ou non.’

Surprise Nº 5 : Vous n’êtes pas le vrai patron

Bien que vous soyez le patron de votre équipe, vous n’êtes pas le patron ultime. Il y aura toujours quelqu’un d’autre à qui vous devrez rendre des comptes, de sorte que vous ne pouvez pas vous permettre de vous laisser prendre au piège de votre propre importance.

En tant que gestionnaire, vous devez savoir qui vous devez tenir informé et vous devez travailler fort pour obtenir l’appui des gens autour de vous. Vous devrez également gérer à la hausse et être conscient de la façon dont vous vous comportez avec les personnes dont vous relevez. Vous ne pouvez pas non plus laisser le flux d’information s’arrêter avec vous, simplement parce que vous êtes le gestionnaire.

Pour éviter les problèmes associés à cette surprise :

  • Apprenez comment développer des relations efficaces avec des personnes puissantes au sein de votre organisation.
  • Trouvez des moyens de collaborer avec les personnes dont vous relevez et de gagner leur confiance.
  • N’oubliez pas de partager régulièrement l’information et les ressources, tant avec votre équipe qu’avec les autres.

‘En tant que gestionnaire, vous devez savoir qui vous devez tenir informé et vous devez travailler fort pour obtenir l’appui des gens autour de vous.’

Surprise Nº 6 : L’objectif n’est pas toujours de faire plaisir aux actionnaires

Qu’il s’agisse d’actionnaires traditionnels ou d’autres parties prenantes de votre service ou de votre organisation, les actionnaires ont généralement une perspective à court terme et souvent axée sur le profit ou la performance.

Cependant, il y a d’autres considérations à long terme qui sont plus importantes que les objectifs des actionnaires, et vous devez en être conscient en tant que gestionnaire. Par exemple, les bénéfices de l’entreprise devraient-ils l’emporter sur les préoccupations de sécurité que vous avez pour votre équipe ? Est-ce que vous poussez votre équipe à terminer un projet trop tôt parce que votre patron vous met de la pression ? Et si un cadre se comporte de façon inappropriée avec certains de vos employés, quand décidez-vous qu’assez c’est assez ?

Pour prendre ce genre de décisions, il faut savoir à qui l’on doit rendre des comptes.

Pour éviter les problèmes associés à cette surprise :

  • Prenez le temps de comprendre vos valeurs personnelles et comment elles correspondent aux valeurs de l’entreprise.
  • Comprenez la vision de l’entreprise et ce qu’elle représente. Prenez des décisions en fonction de cette vision et de ces valeurs. Récompensez le comportement de l’équipe qui promeut ces valeurs.
  • Élaborez une stratégie claire et assurez-vous qu’elle s’harmonise avec votre équipe et votre stratégie d’entreprise.
  • Attirez et recrutez au sein de votre équipe des personnes qui correspondent à la vision et aux valeurs de votre organisation.
  • Adoptez la gestion axée sur la valeur, c’est-à-dire l’idée que vous devriez rechercher la meilleure valeur à long terme pour votre entreprise, et non sacrifier l’avenir simplement pour augmenter les bénéfices de ce trimestre.

‘… il y a d’autres considérations à long terme qui sont plus importantes que les objectifs des actionnaires, et vous devez en être conscient en tant que gestionnaire.’

Surprise Nº 7 : Après-tout, vous n’êtes qu’humain

En tant que gestionnaire, vous devez vous rappeler que votre poste ne vous rend pas meilleur ou plus compétent que quiconque. Vous continuerez à faire des erreurs et les gens autour de vous auront toujours des opinions différentes des vôtres. Cependant, le fait d’être gestionnaire vous rend plus responsable et vous devez démontrer cette responsabilité.

Pour éviter les problèmes associés à cette surprise :

  • Soyez humble et reconnaissant, et récompensez les gens autour de vous qui vous font bien paraître, vous et votre équipe.
  • Soyez responsable devant vous-même
  • Utilisez votre intelligence émotionnelle pour rester en contact avec vos collègues, votre famille et vos amis.

‘En tant que gestionnaire, vous devez vous rappeler que votre poste ne vous rend pas meilleur ou plus compétent que quiconque. Vous continuerez à faire des erreurs et les gens autour de vous auront toujours des opinions différentes des vôtres.’

Points clés

Les sept surprises pour les nouveaux gestionnaires ont d’abord été identifiées par Michael Porter, Jay Lorsch et Nitin Nohria. Les surprises mettent en lumière sept idées préconçues que les gens ont lorsqu’ils commencent dans un rôle de gestion ou de leadership.

Les sept surprises sont :

  1. Vous ne pouvez pas diriger l’entreprise ou le service.
  2. Donner des ordres coûte cher.
  3. Il est difficile de savoir ce qui se passe vraiment.
  4. Vous envoyez constamment un message.
  5. Vous n’êtes pas le patron ultime.
  6. Faire plaisir aux actionnaires n’est pas toujours l’objectif primordial.
  7. vous n’êtes qu’un humain.

La transition au poste de gestionnaire peut être un vrai défi. Mais en étant conscient de ces idées préconçues et des problèmes qui y sont associés, vous augmenterez vos chances de réussir.

Image : Sean Davis via StockPholio.net

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Autres articles par Angela Civitella
Autres articles récents


Angela Civitella - WestmountMag.ca

Angela Civitella, coach certifiée en gestion en gestion des affaires, avec plus de 20 ans d’expérience en tant que négociatrice, stratège et solutionneuse de problèmes, crée des synergies solides et durables avec ceux et celles qui cherchent à améliorer leurs compétences en leadership et en consolidation d’équipe. Vous pouvez rejoindre Angela au 514 254-2400 • linkedin.com/in/angelacivitella/ • intinde.com@intinde



There are no comments

Ajouter le vôtre