technoparc-wetlands_westmountmag

Technoparc : un grand pas
en avant vers la protection

La Coalition Verte salue les efforts des différentes municipalités et de leurs organisations

Montréal, 26 septembre 2022

La Coalition Verte veut reconnaître et célébrer un énorme pas franchi dans le dossier du Technoparc par la Ville de Montréal, le Conseil d’agglomération de Montréal et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

À la suite de la tonte sauvage de milliers de plants d’asclépiades dans le champ des Monarques, 14 municipalités et arrondissements distincts de l’île de Montréal, ainsi que la Ville de Montréal elle-même, ont pris fait et cause pour le papillon monarque, une espèce déclarée menacée par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et dont la reproduction dépend justement de l’asclépiade.

Tout récemment encore, le 22 septembre, l’Agglomération de Montréal, à la suite de Montréal et des autres juridictions, a adopté une résolution formelle :

« QUE le gouvernement du Canada reconnaisse la valeur écologique et la biodiversité des terres lui appartenant (“terres fédérales”) au nord de l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, soit les lots 3, 4 et 5 situés dans l’arrondissement Saint – Laurent de la Ville de Montréal ainsi que les terres communément appelées Golf Dorval incluant le champ des Monarques, situées dans la Cité de Dorval, le tout loué à Aéroport de Montréal (ADM) ;

QUE le gouvernement du Canada, par l’entremise de Transports Canada, avise et exige d’ADM de cesser immédiatement tout développement sur ces terrains ;

QUE le gouvernement du Canada, conformément à son objectif déclaré de créer ou de contribuer à la création d’un parc urbain au Québec d’ici 2030, assure la préservation et la conservation de ces terres fédérales à perpétuité, et ce pour les générations futures ;

QUE le gouvernement du Canada travaille avec la Cité de Dorval et l’arrondissement de Saint-Laurent de la Ville de Montréal pour sécuriser ces terrains comme héritage pour les générations futures et part importante du réseau des parcs urbains de l’île de Montréal… »

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a quant à elle ajouté le Golf Dorval, adjacent au champ des Monarques, à la liste de golfs protégés en vertu d’un règlement de contrôle intérimaire (RCI). Golf Dorval et le champ des Monarques font tous deux partie d’un écosystème marécageux et riverain de 215 hectares, composé de milieux humides, de forêts, de prairies et de marais, situé au nord de l’Aéroport International Pierre-Elliott-Trudeau.

La Ville de Montréal, l’Agglomération, la CMM et diverses juridictions municipales disent maintenant officiellement au gouvernement du Canada ce qu’il doit faire. Il est propriétaire de la majeure partie de cet écosystème. Il peut et il doit, selon les termes de cette résolution de l’Agglomération et de la ville de Montréal, utiliser son autorité pour « la préservation et la conservation de ces terres fédérales à perpétuité. »

Le gouvernement du Canada a fait beaucoup de promesses au sujet de l’environnement. C’est maintenant le temps d’agir, d’être conséquent. Le Canada a le pouvoir de sauver cet écosystème de 215 hectares au nord de l’Aéroport International Pierre-Elliott-Trudeau.

L’Agglomération de Montréal, la Ville de Montréal, la CMM et les municipalités et arrondissements parlent d’une seule voix.

Canada — sauvons cet écosystème irremplaçable !

For plus d’informations :

David Fletcher : fletcherdavid@me.com • 438 526-7684
Patrick Barnard : pbarnard@videotron.ca • 514 463-0573

Image d’entête : Patrick Barnard

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

À lire : autres articles sur la Coalition Verte


Green Coalition logo - WestmountMag.ca
La Coalition Verte représente plus de 80 groupes citoyens voués à la protection et à la restauration de l’environnement. Fondée en 1988.

 



There are no comments

Add yours