winter-sunrise_westmountmag

La saison triste est de retour

Prévenir le TAS sans devoir déménager dans le sud

Par Nevine Shazli

Précédemment publié le 20 novembre 2016

Selon Wikipédia, le trouble affectif saisonnier (TAS) ou la dépression saisonnière est « un trouble de l’humeur caractérisé par des symptômes dépressifs survenant habituellement lors de changements saisonniers. Les symptômes dépressifs débutent au changement de saison, lorsque les heures d’ensoleillement diminuent, le plus souvent l’automne et l’hiver, pour ne s’estomper que lorsque la saison est terminée. »

La cause? « Il existe plusieurs hypothèses pour le trouble affectif saisonnier, dont la diminution de la photopériode, la génétique, un dérèglement neurochimique, etc. » L’idée est que, durant l’automne et l’hiver, on a les bleus et qu’on se sent mieux au printemps. En bref, l’instinct de dormir et se retirer est supprimé par notre train de vie actif et, au lieu de ralentir un peu, on fonce comme au printemps et en été.

Est-ce une « condition » qu’on peut prévenir? Ou est-on victime des saisons tant et aussi longtemps qu’on habite l’hémisphère nord? Doit-on vraiment se médicamenter chaque hiver? Pour ceux qui sont susceptibles aux troubles d’humeur ou chez qui on a déjà diagnostiqué le trouble affectif saisonnier, il est peut-être nécessaire de se médicamenter. Mais il existe d’autres options qui valent la peine d’essayer. Personnellement j’ai utilisé et je continue d’utiliser tous les moyens proposés ci-dessous, et ce avec succès.

… l’instinct de dormir et se retirer est supprimé par notre train de vie actif et, au lieu de ralentir un peu, on fonce comme au printemps et en été.

1 -La luminothérapie

« La luminothérapie est un traitement scientifiquement reconnu et approuvé comme étant le traitement de choix pour traiter le trouble affectif saisonnier. » Il s’agît de compenser pour le manque de soleil qui fait qu’on se sent déprimé. On peut trouver une lampe solaire dans tous les grands magasins ou en ligne.

Pour ressentir les effets bénéfiques, il faut s’y exposer pendant 15 minutes (jusqu’à 30) tous les jours, préférablement en matinée. Placez votre lampe sur le comptoir de cuisine pendant que vous préparez votre petit déjeuner, ou même dans la salle de bain pendant que vous vous maquillez, rasez etc. Ne regardez pas directement la lampe; la lumière doit demeurer dans le champ de vision périphérique.

Et la grosse boule de feu dans le ciel, elle? Eh oui, le soleil lui-même demeure la meilleure source de lumière; tous les jours où il fait soleil, il faut aller dehors et absorber quelques rayons. Que ce soit 5 minutes durant l’heure du lunch ou assis dans l’auto avec la fenêtre baissée, ça fait une différence. Et gardez les yeux ouverts pour que ces précieux rayons puissent atteindre les rétines!

‘Et la grosse boule de feu dans le ciel, elle? Eh oui, le soleil lui-même demeure la meilleure source de lumière; tous les jours qu’il fait soleil, il faut aller dehors et absorber quelques rayons.’

2 – La nutrition et les suppléments

L’année où j’ai commencé à prendre de la vitamine D3, J’ai remarqué un gros changement au niveau de mes symptômes de trouble affectif saisonnier. Nous savons que la vitamine D est un produit de la lumière solaire, et nous en avons tous besoin pour se maintenir en bonne santé. Peu importe si vous croyez que le soleil est dangereux et source de cancer (faire frire sa peau au soleil n’est pas une bonne pratique, c’est clair, mais personnellement je ne suis pas partisante du mouvement anti-soleil), votre corps en a besoin pour bien fonctionner. La vitamine D doit être accompagnée de gras pour être bien absorbée, donc ajoutez-y des Omégas-3 qui ont également des effets antidépresseurs.

Les bons gras sont aussi nécessaires pour garder son corps bien huilé et isolé contre le froid. Comme une auto qui dépend de lubrifiants pour bien fonctionner, il en est de même pour notre corps, surtout quand la température crée un environnement de sécheresse. Omégas, avocats, noix, huile d’olive pressée à froid, huile de coco et le beurre (oui, le beurre est de retour!) ont un effet protecteur pour le corps et l’esprit.

Ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas engraisser! Le sucre et les produits raffinés sont ceux qui causent un excès de poids. En fait, les aliments sucrés et raffinés peuvent aggraver les symptômes du TAS en causant des fluctuations importantes d’énergie (montée d’énergie suivie d’un « crash » d’énergie). Finalement, il existe des antidépresseurs de source naturelle, tels le millepertuis et le 5-htp.

‘Les bons gras… ont un effet protecteur pour le corps et l’esprit.’

3 – Le sommeil

Ceux qui ont tendance à être déprimé en hiver sécrètent de la mélatonine, hormone qui favorise le sommeil, pendant une période plus prolongée que ceux qui ne souffrent pas de trouble affectif saisonnier. Comme les mammifères qui hibernent, ces individus réagissent aux  longues nuits hivernales avec un besoin accru de sommeil.

Tout ça pour dire qu’on a besoin de plus de sommeil en hiver. Et nous voici, toujours en train de courir comme des fous, surtout durant la période des fêtes, sans ajuster notre train de vie en conséquence. Si nous suivions notre rythme naturel, nous irions au lit peu après le coucher du soleil et la journée débuterait à l’aube. Une sieste en début après-midi ne serait pas de trop.

Hélas, ce n’est pas réaliste de vivre ainsi quand on a un travail et une famille; on doit donc se tourner vers les autres méthodes de compensation telle la luminothérapie. Par contre, il y a quand même des choses à faire pour aider notre corps à s’enligner avec le rythme de la nature : se coucher plus tôt, réduire notre niveau d’activité le soir et minimiser la stimulation sensorielle.

On peut faire des activités tranquilles et nourrissantes, et choisir de ne pas sortir le soir, surtout si on trouve difficile de le faire une fois qu’il fait noir. Vous avez le droit de vous mettre en pyjama devant votre télé pour écouter votre programme préféré et d’aller vous coucher à 9h! Les fin de semaines, réunissez-vous en famille ou avec des amis autour d’un foyer ou entourez-vous de chandelles. Dégustez un bon repas chaud…Il s’agit de profiter de cette saison pour se reposer.

‘… il y a quand même des choses à faire pour aider notre corps à s’enligner avec le rythme de la nature : se coucher plus tôt, réduire notre niveau d’activité le soir et minimiser la stimulation sensorielle.’

4 – L’Ayurveda

Je mentionne cette ancienne pratique médicinale indienne car c’est grâce à celle-ci que je me suis guérie du trouble affectif saisonnier pour de bon. Les saisons automnales et hivernales sont caractérisées par un excès de l’élément d’air froid (Vata), ce qui cause un déséquilibre dans le corps-esprit. Pour retrouver l’équilibre, il faut se nourrir d’aliments et de mets chauds ou tièdes, jamais froid (pensez soupes, ragoûts). Il ne faut jamais consommer un aliment ou brevage qui sort directement du frigo. Il est aussi important de minimiser la consommation de crudités. Buvez de l’eau à la température de la pièce (jamais de glaçons) ou encore mieux, tiède ou chaude. Une infusion de gingembre agît rapidement pour réchauffer le corps.

Finalement, l’huile de sésame (une huile de haute qualité, pas celle que vous utilisez pour préparer des mets chinois) peut être appliquée directement sur la peau pour regénérer le corps froid et sec. Faites-vous un massage « abhyanga » avec cette huile et vous ressentirez immédiatement un réconfort et une remise en équilibre. Et si vous n’avez pas le goût de vous huiler le corps entier, concentrez-vous sur les pieds. Vous pouvez aussi mettre une goutte de cette huile à l’intérieur des narines et près de l’ouverture des oreilles pour pacifier même le cerveau.

‘Faites-vous un massage « abhyanga » avec de l’huile de sésame et vous ressentirez immédiatement un réconfort et une remise en équilibre.’

Vous ne devez pas vous résigner à la dépression cet hiver, cher ami. Prenez-vous en main et armez-vous d’outils qui peuvent changer votre humeur et votre santé. Oui, Il y aura quand même des jours ou vous serez fatigué et découragé. C’est normal. Acceptez la situation telle qu’elle est et détendez-vous car, comme tout, ça va passer… Sur ce, on se voit au printemps! Je rigole…à très bientôt.

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Image: Tambako The Jaguar via StockPholio.com

À lire aussi : Le défi de passer de collègue à patron


Nevine Shazli WestmountMag.ca

Nevine Shazli a obtenu son diplôme de l’Université McGill en ergothérapie en 1997 et a travaillé en tant que professionnelle de la santé dans le domaine de l’ergothérapie jusqu’en 2014. Elle est coach de vie certifiée et détient aussi d’une certification en ThetaHealing. En 2007, elle a complété une formation de professeur de yoga et depuis enseigne le yoga et la méditation à de petits groupesElle est aussi une pratiquante Maître de ReikiNévine vit dans la banlieue de Montréal, au Canadaavec son mari, son fils de de trois ans et leur bouvier bernoisnevineshazli.com •  info@nevineshazli.com

LinenChest.com



There are no comments

Ajouter le vôtre