sign-cheque_westmountmag

Question d’immobilier:
Qualifier un acheteur

Comment déterminer si l’acheteur dispose des fonds requis pour acheter une propriété

Par Joseph Marovitch

Les courtiers inscripteurs (courtiers engagés pour vendre un bien immobilier) s’engagent à qualifier les acheteurs avant la présentation d’une offre d’achat. Pour qualifier un acheteur, il faut déterminer s’il dispose des fonds nécessaires pour acheter la propriété.

Parfois, le vendeur pense à tort que « qualifier un acheteur » signifie déterminer si l’acheteur peut acheter la propriété et s’il a la ferme intention de l’acheter, avant même une première visite.

Les courtiers ne sont pas autorisés à dissuader d’autres courtiers à faire venir des clients et on suppose que si un acheteur visite la propriété et qu’il l’aime, il a l’intention d’acheter.

Lorsque nous qualifions un acheteur, nous lui demandons d’obtenir une autorisation préalable ou une lettre d’une institution financière reconnue indiquant qu’il dispose des fonds nécessaires au cas où il choisirait de payer comptant et sans hypothèque.

Avant une visite, un courtier inscripteur peut demander au courtier vendeur (représentant l’acheteur) si son client a une préautorisation ou une preuve de paiement en espèces, mais si le courtier vendeur répond par la négative, il est quand même autorisé à visiter la propriété.

Parfois, le vendeur pense à tort que « qualifier un acheteur » signifie déterminer si l’acheteur peut acheter la propriété et s’il a la ferme intention de l’acheter, avant même une première visite.

Lorsque le courtier vendeur présente une offre, le courtier inscripteur peut demander qu’une preuve de paiement en espèces ou qu’une autorisation préalable accompagne l’offre. S’il n’y a pas d’autorisation préalable ou de preuve de paiement en espèces, le courtier inscripteur peut réduire le délai dans lequel l’acheteur doit fournir la preuve de financement, ce qui lui permet de gagner du temps et d’éviter des complications.
Ce que le courtier inscripteur et le vendeur ne veulent pas, c’est passer par l’épreuve de la diligence raisonnable, y compris la visite, l’inspection et la fourniture de documents, pour découvrir juste avant ou à la signature que l’acheteur n’a pas les fonds requis.


N’oublions pas que les personnes atteintes de cancer sont également vulnérables !

Vous êtes invités à continuer à donner aux organisations suivantes, car il est maintenant plus important que jamais de soutenir la recherche sur le cancer ! Cliquez sur les logos ci-dessous pour savoir comment :

logo Leukemia & Lymphoma Society of Canada - Westmount

Cancer Research Society

 


Image : P. Widling

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caAutres articles par Joseph Marovitch


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com


LinenChest.com



There are no comments

Ajouter le vôtre