FAS_vrai-du-faux2_westmountmag

Festival Art Souterrain,
ou l’illusion du réel

La 11e édition du festival explore le thème Le Vrai du Faux du 2 au 24 mars 2019

Mise à jour de l’article précédemment publié dans WestmountMag.ca

Événement incontournable de la saison hivernale, Le Festival Art Souterrain est de retour pour une 11e édition dédiée cette année au thème Le Vrai du Faux. Ce grand rendez-vous de l’art contemporain se déroulera du 2 au 24 mars dans les 6 kilomètres du réseau piétonnier souterrain de Montréal et 8 lieux satellites.

Pour cette 11e édition, le Festival Art Souterrain invitera le public à découvrir pendant 3 semaines, de manière gratuite et accessible en tout temps, les œuvres d’art contemporain d’une soixantaine d’artistes locaux et internationaux sélectionnées par trois commissaires : Maude Arsenault, photographe, artiste et commissaire, fondatrice du collectif ThePrintAtelier.com, Martin Le Chevallier, artiste et réalisateur, et Joyce Yahouda, galeriste et ancienne consultante au Conseil des arts de Montréal.

L’événement proposera également des ateliers et un parcours famille dédié aux enfants à partir de 5 ans, afin de faire découvrir de façon originale et adaptée les œuvres présentées.

Du 2 au 24 mars 2019, l’art contemporain investira 6 km du réseau piétonnier souterrain de Montréal et 8 lieux satellites.

Le vrai du faux

Alors que notre société et nos comportements se numérisent et qu’il n’a jamais été aussi simple d’avoir accès à l’information, il devient de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux. Les mythologies individuelles cultivées sur les médias sociaux brouillent également la frontière entre la fiction et la réalité. Loin de contredire cette tendance, les artistes participent activement à ce jeu avec le réel et y prennent plaisir.

En effet, l’art est, par essence, une illusion du réel, une manière de, tour à tour, le représenter, le nier et l’interroger. Les œuvres sélectionnées pour cette 11e édition permettront au public d’interroger, de contempler, de jouer ou de se faire surprendre par cette notion du vrai qui est à la fois universel et subjectif, abordant une préoccupation importante de la réalité sociale de notre époque : le rapport à la représentation et à l’authenticité.

Festival Art Souterrain - Le Vrai du Faux – WestmountMag.ca

ACTIVITÉS

Pour sa 11e édition, l’offre culturelle du festival Art Souterrain se diversifie à travers plusieurs activités inédites et gratuites. Ainsi, une visite « Au pas de course » permettra au public de mêler entraînement physique et découverte du parcours dans les souterrains en compagnie d’un coach sportif et de médiateurs; des visites guidées, rassemblant aussi bien néophytes qu’amateurs, proposeront également 3 parcours thématiques afin de permettre aux festivaliers d’appréhender les œuvres des souterrains sous différents angles; durant le lancement de l’exposition lors de la Nuit Blanche, chaque artiste présent sera accompagné de médiateurs qui auront comme mission d’éclairer le public à propos de l’œuvre de l’artiste et de son parcours; enfin, des séances de médiation seront organisées les fins de semaine et les midis en semaine pour en apprendre plus et échanger sur les œuvres du parcours souterrain.

À ces activités, s’ajoutera un cycle spécialement conçu pour les cinéphiles autour du cinéma paranoïaque au Cinéma du Parc. Enfin, les lieux satellites ne seront pas en reste avec une activité prévue chez chacun d’entre eux : rencontres d’artistes, ateliers créatifs ou table-ronde.

‘Pour sa 11e édition, l’offre culturelle du festival Art Souterrain se diversifie à travers plusieurs activités inédites et gratuites.’

ACTIVITÉS FAMILIALES

Une carte spécialement dédiée aux enfants de 5 à 12 ans permettra aux familles de découvrir, de façon originale et adaptée, les œuvres présentées pendant l’évènement. Une activité en lien avec une œuvre sélectionnée dans chacun des édifices du parcours souterrain sera proposée en parcours autoguidé et gratuit. Chacune de ces œuvres sera, de plus, accompagnée d’un cartel à destination des plus jeunes. Alexander Pilis, commissarié par Joyce Yahouda proposera, en outre, un atelier spécial famille « Architecture Parallax : Vision of Difference, Difference of Vision ». Celui-ci se tiendra à l’Observatoire Ville-Marie le mercredi 6 mars de 10h à 12h et de 14h à 16h.

PARMI LES ARTISTES

Le Français Alain della Negra et le Japonais Kaori Kinoshita sèmeront la confusion entre le réel et le virtuel en présentant leur court métrage Neighborhood, récit de la vie de leur avatar à des adeptes du jeu des Sims ; The Best Available Evidence de l’artiste visuelle Rebecca Marino s’inspirera d’un document portant sur la preuve de l’existence et la légitimité des objets volants non identifiés (OVNI), que l’artiste a découvert.

En s’appuyant là-dessus, l’œuvre remettra en question les seuils de croyance personnels en jouant avec l’idée de preuve ; au Palais des Congrès de Montréal, l’artiste et plasticien Philippe Ramette utilisera la photographie pour poétiser le monde avec humour et étrangeté tout en réfléchissant à la notion d’ « irrationnelles » ; Holly Andres proposera une série de clichés photographiques inspirés de souvenirs d’enfance, dans une mise en scène soigneusement orchestrée par l’artiste comme des mélodrames cinématiques.

Son œuvre fait écho au travail de Siàn Davey qui célèbrera la vie familiale dans sa complexité imprévisible avec une approche presque documentaire. Le thème Le Vrai du Faux sera également abordé à travers la peinture et la représentation de l’imaginaire populaire ; l’artiste autodidacte québécois Emmanuel Laflamme, ancien designer en dessin animé, multipliera dans son œuvre Fake It Until You Make It les références culturelles en détournant le premier pas de l’homme sur la Lune, tout en remettant en question l’authenticité de l’événement.

‘Une carte spécialement dédiée aux enfants de 5 à 12 ans permettra aux familles de découvrir, de façon originale et adaptée, les œuvres présentées pendant l’évènement.’

L’artiste conceptuel Steve Giasson questionnera nos croyances avec son œuvre Sans titre (Cinq rubis) spécialement créée pour le Festival Art Souterrain. L’artiste a, nous dit-on, caché cinq rubis dans les édifices du parcours souterrain, soulevant plusieurs interrogations sur l’existence même de l’œuvre.

Marc Lee posera un regard critique sur les limites de notre société de l’information avec son installation vidéo Political CampaignBattle of Opinion on Social Media. Partant de la prémisse que les médias sociaux nous renvoient le reflet de notre propre opinion, il proposera, par le biais de son œuvre, une version farfelue d’un bulletin d’informations en continu mêlant images réelles, vidéos et gazouillis en temps réel.

L’artiste Philippe Battikha s’amusera avec un concept bien montréalais : les chantiers de construction. Son installation sculpturale et sonore Entretien préventif joue avec le spectateur qui doutera de ses perceptions; une autre installation monumentale, Le terril, sera présentée par Edward Hillel, qui utilise l’humour pour dénoncer les pouvoirs économiques, politiques et sociaux des sociétés multinationales; enfin, l’artiste montréalaise Dominique Pétrin s’intéressera, dans son œuvre Le Vrai du Faux, aux moyens d’altérer la perception et la conscience, que ce soit en déjouant les processus cognitifs de la vision ou par l’utilisation de l’hypnose en performance.

LIEUX

Le Festival Art Souterrain investit de nouveau les lieux emblématiques du Montréal souterrain faisant sa renommée: le Complexe Guy-Favreau, le Palais des Congrès de Montréal, l’Édifice Jacques Parizeau, le Centre de Commerce mondial de Montréal ainsi que le 1000 de la Gauchetière. La Place Bonaventure sera, quant à elle, l’hôte de performances artistiques qui se dérouleront le 2 mars pendant la Nuit blanche.

De plus, le Festival étend ses activités aux quatre coins de la ville grâce à 8 lieux satellites, dont l’Arsenal Art Contemporain (Griffintown), le Cinéma du Parc (Quartier des spectacles), le Centre d’exposition Ubisoft (Mile-end), l’Institut culturel du Mexique à Montréal (Ville-Marie), la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles et pour une première année, la Maison de la culture de Verdun ainsi que l’Observatoire de la Place Ville-Marie.

Liste complète des activités

Les commissaires

Maude Arsenault est photographe, artiste et commissaire. Elle mène d’abord une carrière en mode et en 2013 elle décide de poursuivre un parcours plus personnel et fonde le collectif d’art ThePrintAtelier.com. Par son approche, Maude interroge la perception du spectateur et révèle comment celle-ci est inévitablement façonnée et altérée par nos valeurs sociales, politiques et morales. « Ma sélection photographique se veut une conversation entre la manière dont on se représente et comment les artistes, de diverses façons, documentent, interprètent, créent de toute pièce ou commentent cette mise en scène du quotidien, d’un corps stéréotypé, de nos choix de vie, de notre dépendance aux images et de notre besoin d’exposer en continu, notre intimité », dit-elle à propos des œuvres sélectionnées pour cette 11e édition.

‘… l’art est, par essence, une illusion du réel, une manière de, tour à tour, le représenter, le nier et l’interroger.’

Martin le Chevallier, artiste, réalisateur et parfois commissaire d’exposition, est connu pour ses œuvres interactives qui questionnent la frontière entre le réel et le fictif. Il s’intéresse particulièrement à l’inscription de l’art dans l’espace public et effectuera spécialement pour la 11e édition du Festival Art souterrain, une sélection d’artistes français. « La question du faux me passionne aussi bien comme artiste que comme commissaire. Tout faux est une représentation et tout faussaire est un peintre… Je suis enchanté de participer au Festival Art souterrain car introduire des œuvres dans l’espace public est l’une des meilleures façons de nous interroger sur le monde qui nous entoure. Glisser de la fiction dans la réalité conduit, par exemple, à nous demander quelle est la vraisemblance de cette réalité. » raconte-t-il.

Festival Art Souterrain - Le Vrai du Faux – WestmountMag.ca

Joyce Yahouda bénéfice de plus de trois décennies d’expérience dans la découverte et le soutien d’artistes de la relève ainsi que dans la représentation et le développent de carrière d’artistes établis et reconnus. De 1981 à 1990 Joyce Yahouda a été directrice de la Galerie J. Yahouda Meir, puis commissaire indépendante. Depuis 2002 elle dirige sa propre galerie et a été consultante au Conseil des arts de Montréal et à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

‘Pour parvenir à ses fins, Art Souterrain s’appuie sur un modèle fort qui consiste à sortir l’art des lieux d’expositions traditionnels pour l’amener à la rencontre des individus.’

À propos d’Art Souterrain

Art Souterrain est un organisme à but non lucratif fondé en 2009 qui a pour mandat de rendre l’art contemporain accessible au grand public. Dans une optique de démystification des œuvres et démarches artistiques, l’organisme met en place plusieurs projets annuels qui cherchent à éduquer le regard et à créer du lien entre l’œuvre et son public.

Pour parvenir à ses fins, Art Souterrain s’appuie sur un modèle fort qui consiste à sortir l’art des lieux d’expositions traditionnels pour l’amener à la rencontre des individus. En investissant dans des lieux non conventionnels, l’organisme souhaite surprendre tout un chacun dans son quotidien et ainsi provoquer une interaction d’un nouveau genre.

Art souterrain reçoit le soutien de Destination Centre-Ville, de Spectra, de Affichez Grand, de la Ville de Montréal, de Tourisme Montréal, du Conseil des arts de Montréal, du Secrétariat à la région métropolitaine, du Conseil des arts et des lettres du Québec, de Tourisme Québec, du Conseil des arts du Canada et du Patrimoine canadien.

 

11e édition du Festival Art Souterrain
Du 2 au 24 mars 2019
Pour plus d’information, visiter artsouterrain.com

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Images : Festival Art Souterrain

À lire aussi : L’imaginaire urbain et architectural à l’honneur

RW french banner - WestmountMag.ca



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre