at-eternitys-gate_westmountmag

À La Porte De L’éternité :
dans la tête de Vincent Van Gogh

Un voyage dans l’univers et l’esprit de l’artiste, sa relation avec la nature et l’infini

Avec À La Porte De L’éternité (At Eternity’s Gate), Julian Schnabel nous offre un voyage dans l’univers et l’esprit de Vincent van Gogh, un artiste qui, en dépit du scepticisme, du ridicule et de la maladie, a créé certaines des œuvres d’art les plus magnifiques et aimées du monde.

Peintre lui-même, le cinéaste s’intéresse moins à un récit factuel de la vie de Van Gogh qu’à une expérience subjective, telle une toile de fond pour son brillant protagoniste profondément troublé. Les paysages qu’il nous invite à observer semblent parfois vraiment éternels, et plus d’une scène est consacrée à la simple observation de Van Gogh et à la beauté accablante qu’il regarde.

… un artiste qui, en dépit du scepticisme, du ridicule et de la maladie, a créé certaines des œuvres d’art les plus magnifiques et aimées du monde.

Plutôt que de simplement suggérer que la folie et le génie sont inextricablement liés, comme l’ont déjà fait d’innombrables films de ce type, le cinéaste dépeint l’acte de la création artistique comme étant moins une action et plus un état d’être, un flux continu que le pinceau est impuissant à arrêter ou même à contrôler.

Le film, gagnant du prix du meilleur acteur à la Mostra de Venise, met en vedette Willem Dafoe, Rupert Friend, Mads Mikkelsen, Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner, et Oscar Isaac.

Vincent Van Gogh est décédé à 37 ans; Willem Dafoe a 61 ans. Malgré cet écart d’âge, Dafoe dépeint le peintre avec un pouvoir physique et spirituel semblable à celui qu’il dépeint de manière transcendante dans La dernière tentation du Christ. Le réalisateur, ami de Dafoe depuis 30 ans, a rejeté l’idée que l’acteur était trop vieux pour le rôle: il affirme que Dafoe est en meilleure forme que Van Gogh au moment de sa mort.

À La Porte De L’éternité / At Eternity’s Gate, Julian Schnabel – WestmountMag.ca

Dafoe voulait être aussi proche que possible du peintre, devenir un peintre lui-même. Il a communié avec la nature dans les mêmes paysages d’Arles, peints par Van Gogh, suivis de près par le directeur de la photographie, Benoît Delhomme.

‘… le cinéaste dépeint l’acte de la création artistique comme étant moins une action et plus un état d’être, un flux continu que le pinceau est impuissant à arrêter ou même à contrôler.’

«Nous nous trouvons dans une situation où vous vous oubliez et entrez dans cet autre territoire, guidés par ce que vous savez et imaginez», a-t-il déclaré. «Le film est une expression, un enregistrement ordonné de cette expérience. Quand vous le faites avec quelqu’un comme Julian, qui a eu un lien avec Van Gogh et qui a peint toute sa vie, c’est une expérience intense. Les enjeux sont très élevés. Vous vous impliquez de manière profonde et transformatrice. »

À La Porte De L’éternité / At Eternity’s Gate, Julian Schnabel – WestmountMag.ca

« Tous les rôles ne sont pas comme ça, tous les films ne sont pas comme ça. Celui-ci avait ce pouvoir, c’est pourquoi ce fut un plaisir de le faire et que c’est un film puissant. ». Dafoe ressent un lien entre ses interprétations de Van Gogh et de Jésus-Christ dans La dernière tentation du Christ. « Les deux hommes tentaient de concilier l’extase qu’ils ont vécue avec leurs responsabilités mondaines », ajoutant que la vie quotidienne d’isolement de Van Gogh était difficile à concilier avec cette joie et cette extase… Van Gogh sentait qu’il avait une forte impulsion spirituelle. Il voulait trouver cette union et il l’a trouvée par la peinture. Et cela l’a réconcilié avec sa mort.

‘Dafoe voulait être aussi proche que possible du peintre, devenir un peintre lui-même. Il a communié avec la nature dans les mêmes paysages d’Arles, peints par Van Gogh’

À la porte de l’éternité tient son titre d’une peinture à l’huile de Vincent van Gogh qu’il a réalisée en 1890 à Saint-Rémy de Provence. La peinture a été achevée au début du mois de mai, alors qu’il était en convalescence après une grave récidive de sa santé et environ deux mois avant sa mort, généralement considérée comme un suicide. Mais dans l’une des preuves écrites qu’il ne s’était pas suicidé, il écrivait: « Je ne souhaite pas ma mort, mais si cela se produit, j’en prends bonne note. »

 

À La Porte De L’éternité
2018
Titre original : At Eternity’s Gate
Langues d’orig. : Anglais / français
Pays : Royaume-Uni, France, États-Unis
Durée 1h50m
Genre : Drame
Réalisé par Julian Schnabel
Écrit par Jean-Claude Carrière, Julian Schnabel
Compagnie : CBS Films

Images : Entract films

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

À lire aussi : Le Grand Bain, gagnant du Prix du public Mel Hoppenheim

RW french banner - WestmountMag.ca

 



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre