idees-heureuses_feature_westmountmag

Les Idées Heureuses,
contrepoint et harmonie

Le groupe musical local excelle dans le style baroque

Par Luc Archambault

Les Idées Heureuses est une formation musicale fondée en 1987 par Geneviève Soly, dédiée à la musique baroque, dont Bach, Teleman, Rameau, Haendel et Scarlatti sont les plus dignes représentants.

Il ne faut toutefois pas omettre Christoph Graupner, relativement méconnu, et qui serait probablement encore oublié si ce n’eut été des efforts de madame Soly. Elle a redécouvert ses manuscrits musicaux au château de Darmstadt, en Allemagne et a pris la responsabilité de réinterpréter cette musique pour nos oreilles contemporaines. À date elle a enregistré pas moins de dix CD des œuvres de Graupner, sur l’étiquette Analekta.

Geneviève Soly WestmountMag.ca

Geneviève Soly

Donc, cette saison, comme les précédentes, Les Idées Heureuses vouent leurs concerts à la période baroque. Le premier, qui a eu lieu le mardi 22 novembre, se concentrait sur des œuvres pour cors de Telemann and Graupner.

Le second, le jeudi 8 décembre, sera dédié à des œuvres religieuses et profanes du 18ème siècle entendues en Nouvelle France. Ce concert s’intitule Noël à Ville-Marie.

Puis, le dimanche 29 janvier, ce sera au tour de Bach, avec ses cantates BWV 14, BWV 13, et BWV 116.

Le vendredi saint (le 14 avril), le Concert de la Passion de Couperin sera à l’affiche.

Et pour conclure sa 30ème saison, le mardi 16 mai, Languir d’Amour, musiques françaises et italiennes du 14ième siècle, viendra égayer nos oreilles. Quelle saison de découvertes musicales!

Christoph Graupner… serait probablement encore oublié si ce n’eut été des efforts de madame Soly. Elle a redécouvert ses manuscrits… et a pris la responsabilité de réinterpréter cette musique pour nos oreilles contemporaines.

Pierre Antoine Tremblay WestmountMagS’il faut se fier au concert du 22 novembre, cette saison donnera lieu à de la haute voltige musicale. En effet, ce concert, intitulé À la chasse, était dédié à des œuvres pour cors virtuoses de Telemann et Graupner. Oui, des cors, comme dans cors de chasse, d’où les accoutrements des deux coristes (chemise de chasse et pantalons de sport).

Mais quelle découverte ce fut… une sonorité chatoyante, un registre de sons agréable à l’oreille, et des œuvres de ces deux génies de l’époque incorporant ces instruments pour le moins inédits… avec en prime une performance de la divine madame Soly au clavecin, une suite de Graupner… à vous faire frémir!

Ces concerts sont présentés à la Salle Bourgie du Musée des Beaux Arts de Montréal.
On peut se procurer des billets au ideesheureuses.ca

Images : Robert Etcheverry


Luc Archambault WestmountMag.ca

Luc Archambault
Écrivain et journaliste, globe-trotter invétéré, passionné de cinéma, de musique, de littérature et de danse contemporaine, il revient s’installer dans la métropole pour y poursuivre sa quête de sens au niveau artistique.



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre