danger_climat_westmountmag

Bienvenu à la décennie
de tous les dangers

Westmount doit faire du changement climatique la priorité de son nouveau plan d’urbanisme

Par Patricia Dumais

Alors que nous débutons une nouvelle année et une nouvelle décennie, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous questionner sur ce que les années à venir nous réservent. Beaucoup d’entre nous se tournent vers les années folles et les similitudes entre ces années et les nôtres. Ce furent des années d’abondance et de décadence, avec un marché boursier en croissance constante, et tous pensaient que la prospérité était là pour rester. Nous savons tous comment cela s’est terminé : par un krach monumental, suivi d’une décennie de dépression financière.

Bienvenue aux nouvelles années 20 – nous avons l’abondance et la décadence, et un marché boursier réalisant des gains toujours plus élevés. Nous constatons également des manifestations toujours plus nombreuses de la plus grande menace que l’humanité ait jamais connue : le changement climatique provoqué par un réchauffement planétaire d’origine humaine. La Colombie-Britannique, l’Alberta, la Californie, l’Amazonie et maintenant l’Australie ont toutes vu leurs forêts décimées par des incendies provoqués par des conditions climatiques anormales, avec des pertes de vies humaines et animales, ainsi que des dommages matériels importants.

Westmount, une ville riche dont l’empreinte carbone est très importante, doit montrer la voie car elle a les ressources pour le faire, et elle doit faire du changement climatique une priorité dans toutes ses décisions pertinentes.

Même si ces manifestations du changement climatique se sont produites jusqu’à présent loin de chez nous, nous ne vivons pas sur une autre planète, et elles peuvent se produire ici aussi. Des périodes de sécheresses dûes à une chaleur intense pourraient mettre le feu aux forêts québécoises. D’autres types d’événements liés au changements climatiques se sont déjà produits, tels les tornades exceptionnelles EF3 qui ont frappé la région de Gatineau en 2018 et les inondations du printemps dernier au Québec, causant des millions de dollars de dommages matériels dans le sud-ouest du Québec.

Nous contribuons tous au changement climatique et il est de notre responsabilité de faire tout en notre pouvoir pour le prévenir. Nous ne pouvons pas rester inactifs. Westmount, une ville riche dont l’empreinte carbone est très importante, doit montrer la voie car elle a les ressources pour le faire, et elle doit faire du changement climatique une priorité dans toutes ses décisions pertinentes.

La ville de Westmount a annoncé qu’elle tiendra une séance d’information publique intitulée Imagine Westmount 2040 !, le mercredi 29 janvier, pour expliquer l’approche qu’elle propose pour son nouveau plan directeur d’urbanisme. Selon l’invitation distribuée aux résidents, les commentaires et suggestions recueillis au cours de cette soirée contribueront à promouvoir la participation des citoyens et à faire en sorte que le nouveau plan directeur soit élaboré par et pour la communauté.

Puisque la ville nous encourage à contribuer nos idées et suggestions, en voici quelques-unes. Je vous invite également à partager les vôtres en faisant un commentaire au bas de cet article ou sur le site web de la ville :

1. Faire de Westmount une ville idéale pour les transports actifs et publics
Les véhicules à moteur étant responsables de la plupart des émissions de carbone, il est logique d’encourager d’autres moyens de transport, notamment les transports actifs.

  • Maintenir nos trottoirs en bon état pour encourager tout le monde à marcher
    Les personnes âgées et handicapées sont souvent découragées par le mauvais état de nos trottoirs. Il faut les garder aussi propres que nos routes, tout au long de l’année.
    Installer davantage de bancs dans toute la ville pour permettre aux personnes âgées de se reposer.
    .
  • Collaborer avec la ville de Montréal afin d’améliorer les transports publics
    Entre autres, introduire des abribus chauffés à l’énergie solaire.
    .
  • Rendre les carrefours aussi sécuritaires que possible
    Peindre les passages piétonniers de façon à les rendre plus évidents. Les voitures s’immobilisent souvent au milieu de ces passages pour piétons lorsqu’ils ne sont pas correctement indiqués.
    Augmentez la durée des feux de passage pour piétons afin de tenir compte des personnes âgées à mobilité réduite.
    .
  • Créer davantage de pistes cyclables protégées pour encourager les cyclistes de tous âges
    Les cyclistes se sentent plus en sécurité sur les pistes qui les protègent des voitures. Et garder les pistes cyclables propres et dégagées toute l’année.

2. Introduire une réglementation pour assurer des constructions et des rénovations écologiques

  • Faire appliquer les normes LEED
    Les nouveaux bâtiments, en particulier les grands projets immobiliers, doivent être conformes aux normes LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).
    .
  • Encourager les mises à jour écologiques des bâtiments existants, telles que les toits verts, le chauffage à l’énergie solaire et géothermique, les allées et trottoirs au revêtement perméable, ainsi que le recyclage et la conservation de l’eau.
    .
  • Encourager l’utilisation de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux de construction tout en protégeant notre patrimoine immobilier.
    .
  • Interdire la combustion des foyers au bois
    Suivre l’exemple de Montréal et interdire les foyers et poêles à bois qui constituent une menace pour la santé des résidents. Non seulement ces appareils ajoutent du CO2 à l’environnement, mais les particules qu’ils dispersent dégradent considérablement la qualité de l’air.

3. Protéger tous les espaces verts et créer davantage de parcs
« Les espaces verts sont précieux », a déclaré la mairesse Smith lors de la réunion du conseil de juin 2019. À cette déclaration, je recommande d’ajouter ce qui suit :

  • Respecter la volonté des citoyens concernant le parc Westmount
    Comme l’ont exprimé les citoyens lors d’une consultation sur la rénovation du parc Westmount, « Respectez l’esthétique du parc – réparez ce qui doit l’être (sentiers endommagés, infrastructures en mauvais état, fuite de la membrane de la lagune), plantez plus d’arbres et d’arbustes pour ajouter à l’aspect naturel du parc, mais n’introduisez pas de services additionnels dans un parc déjà saturé ».
    .
  • Apporter au Boisé Summit le soin qu’il mérite
    Cette forêt urbaine est une halte importante pour les oiseaux migrateurs. Malheureusement, elle a été négligée pendant des années. Le boisé souffre entre autres d’espèces envahissantes et les sentiers sont fortement érodés. En 2007, le rapport Fauteux commandé par la ville a fait plusieurs recommandations qui doivent être mises en œuvre de toute urgence.
    .
  • Protéger le WAG (Westmount Athletic Grounds)
    Certains souhaitent que le WAG soit gazonné artificiellement, ce qui créerait un effet d’îlot de chaleur, réduisant considérablement la qualité de vie des résidents vivant à proximité, ainsi que des utilisateurs des terrains d’athlétisme. Dans le cadre de ce projet, le gazon serait remplacé par du gazon synthétique qui ne peut pas capturer le CO2, entrainant ainsi la perte d’un espace vert. Les scientifiques du monde entier appellent à une réduction de l’utilisation des plastiques car ils contaminent beaucoup notre environnement.
    .
  • Créer un nouveau parc
    Il est possible de créer un nouvel espace vert dans les terrains de stationnement de la rue Tupper, dans le secteur sud-est de la ville qui manque de parcs. Ce terrain étroit pourrait être utilisé pour créer une ceinture verte allant de l’avenue Atwater à l’avenue Clark, ajoutant ainsi un espace vert au secteur le plus densément peuplé de Westmount, et offrant un exutoire visuel à tous les nouveaux immeubles de grande hauteur situés à proximité.

4. Encourager tangiblement les 4 R : réduire, réutiliser, recycler, récupérer
Westmount a été un pionnier du recyclage et du compostage municipal, mais les statistiques récentes montrent qu’un peu plus de 50 % des habitants recyclent, et la participation au compostage est encore plus faible. Nous pourrions certainement faire beaucoup mieux.

  • Introduire des bacs de recyclage et de compostage appropriés dans les espaces publics (pas seulement des poubelles) dans toute la ville.
    .
  • Mettre en place une interdiction des plastiques à usage unique (bouteilles d’eau, couverts, pailles, sacs) dans toute la ville. Le plastique, un produit à base de pétrole, met des centaines d’années à se décomposer et constitue une menace sérieuse pour notre environnement.
    .
  • Mettre le recyclage et le compostage à la disposition de tous les citoyens
    Tous les nouveaux bâtiments devraient pouvoir accueillir à la fois le recyclage et le compostage afin de réduire les matériaux envoyés à la décharge. Les bâtiments existants devraient aussi être réaménagés dans le même but.

5. Récompenser les efforts en matière d’environnement
Tel que proposé par Caroline Jondahl du Comité de l’environnement du Projet Ville en santé, la ville devrait introduire des Prix de leadership sur le changement climatique pour récompenser les citoyens, les étudiants et les entreprises de Westmount qui font une différence dans la lutte contre le réchauffement climatique.

6. Participer aux dialogues environnementaux en cours avec d’autres villes
Il a récemment été annoncé que la mairesse Smith rencontrerait des fonctionnaires de Montréal pour discuter de questions environnementales. C’est un bon pas vers des efforts communs en matière de climat. La ville pourrait également s’inspirer des approches et des pratiques d’autres municipalités – voir les ressources ci-dessous.

Ces idées ne sont que quelques exemples qui, une fois mises en œuvre, feraient toute la différence dans notre qualité de vie et la santé de notre planète.

N’oubliez pas d’assister à la réunion d’Imagine Westmount 2040 ! le mercredi 29 janvier à 18h au Victoria Hall, 4626 Sherbrooke Ouest, et d’y exprimer vos préoccupations et vos idées.

Visitez le site westmount.org/imagine2040 pour plus d’informations.


Ressources consultées :

Climate Opportunity: More Jobs; Better Health; Liveable Cities – Quantifying The Benefits Of Climate Change Mitigation Measures In Buildings, Transport And Energy Supply [Plus d’emplois ; meilleure santé ; villes vivables – Quantifier les avantages des mesures d’atténuation du changement climatique dans les bâtiments, les transports et l’approvisionnement en énergie] – C40 Cities

The Climate Mobilization Victory Plan (Le plan gagnant de mobilisation pour le climat) – Ezra Silk

A strategic approach to climate action in cities – focused acceleration – November 2017 Report – McKinsey and Company (Une approche stratégique de l’action climatique dans les villes – une accélération ciblée – Rapport de novembre 2017)

Cities 100 – 100 city projects making the case for climate action (100 projets de villes pour la lutte contre le changement climatique)Realdania – C40

Avis : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de son auteur et ne reflètent pas nécessairement les opinions de WestmountMag.ca ou de ses éditeurs.

Image : Pixabay
Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca
Autres articles sur l’environnement


Patricia Dumais - WestmountMag.caPatricia Dumais est co-éditrice de WestmountMag.ca et ancienne membre du comité du Projet Ville en Santé de Westmount – Comité de l’environnement (2005-2017).

 


Lunettes à partir de 9 $ chez Clearly!



There are no comments

Ajouter le vôtre