Archéologie du numérique: complexité et convention

Exposition en cours au Centre Canadien d’Architecture

Via V2COM

Organisée par Greg Lynn, l’exposition Complexité et convention constitue le troisième et dernier volet du programme Archéologie du numérique du CCA, programme encadrant un travail de collecte, de recherche et de catalogage de 25 projets précurseurs dans l’utilisation des outils numériques en architecture, qui sont rendus accessibles aux chercheurs. Le projet vise à mieux comprendre le processus de conception et à relever les défis que posent la conservation d’archives numériques et leur accessibilité dans l’avenir.

Archaeology of the Digital westmountmag.ca

Greg Lynn
Image : CCA Montreal

Archéologie du numérique est un projet multidimensionnel à long terme lancé par le CCA en 2012 et dirigé par Greg Lynn, qui porte sur l’impact du numérique sur la pratique de l’architecture et ses fondements théoriques. Le programme comprend une analyse approfondie de l’architecture numérique et une lecture historique de sa trajectoire, allant des premières expérimentations des années 1980 jusqu’au début des années 2000.

Ils ont aussi rendu possible la constitution d’archives numériques composées de 25 projets majeurs conçus par certains acteurs ayant dominé les débats sur la question durant cette période. Chaque projet représente des orientations théoriques et des expérimentations technologiques particulières ayant influé sur le cours de l’histoire récente de l’architecture.

Les deux premiers volets du programme curatorial (Archéologie du numérique en 2013 et Environnements virtuels, objets interactifs en 2014) ont présenté des projets qui ont nécessité la mise au point d’outils technologiques totalement inédits tels que, entre autres, la résidence Lewis de Frank Gehry, le Biozentrum de Peter Eisenman, la Sphère déployable de Chuck Hoberman, le New York Stock Exchange Virtual Trading Floor d’Asymptote ou Hyposurface de dECOi Architects. La troisième exposition met en relief la façon dont un groupe d’agences internationales d’architecture actives pendant les années 1990 et 2000 est parvenu à adapter et à intégrer ces nouvelles technologies à la pratique de l’architecture, jusqu’à en devenir la norme.

Archaeology of the Digital westmountmag.ca

Image : COOP-HIMMELB(L)AU

Si les deux premières expositions ont mis de l’avant des projets individuels en fonction de leurs approches nettement définies quant au numérique, Complexité et convention propose plutôt une organisation thématique qui, au lieu d’isoler les pratiques selon leur singularité, fait ressortir les points communs, les métissages et les pollinisations croisées entre les supports et les procédés numériques.

Ces approches et outils communs sont déclinés en cinq thèmes : haute-fidélité 3D, topologie/topographie, photoréalisme, données et structure / revêtement.

Archaeology of the Digital westmountmag.ca

Image : Preston Scott Cohen

Ces thèmes rassemblent une quinzaine de projets construits ou non réalisés :

Pont Érasme (Rotterdam, Pays-Bas; 1990 à 1996) par Van Berkel & Bos Architects

Stade de Chemnitz (Chemnitz, Allemagne;1995) par Peter Kulka avec Ulrich Königs

O/K Apartment (New York, États-Unis;1995 à 1997) par KOL/MAC Studio

Terminal portuaire international de Yokohama (Yokohama, Japon; 1995 à 2002) par Foreign Office Architectes

Interrupted Projections (Tokyo, Japon; 1996) par Neil M. Denari Architectes

Archaeology of the Digital westmountmag.ca

Image : Peter Kulka et Ulrich Koenigs

Kansai National Diet Library (Kyoto, Japon; 1996) par Reiser + Umemoto

Hypo Alpe-Adria Center (Klagenfurt, Autriche; 1996 à 2002) par Morphosis

Jyväskylä Music and Arts Center (Jyväskylä, Finlande;1997) par OCEAN North

Witte Arts Center (Green Bay, États-Unis; 2000) par Office dA

Phaeno Science Centre (Wolfsburg, Allemagne; 2000 à 2005) par Zaha Hadid Architectes

Villa Nurbs (Empuriabrava, Espagne ; 2006 à 2015) par Cloud 9

Eyebeam Atelier Museum (New York, États-Unis; 2001) par Preston Scott Cohen

Carbon Tower (prototype, 2001) par Testa & Weise

BMW Welt (Munich, Allemagne; 2001 à 2007) par COOP HIMMELB(L)A

Water Flux (Évolène, Suisse; 2002-2010) par R&Sie(n)

Ces projets, comme ceux présentés lors des deux expositions précédentes, font partie d’une ambitieuse stratégie d’acquisition qui établit une histoire cohérente de cette période de transformation en architecture. Ces archives de projets nés dans le numérique sont le fruit d’une collaboration étroite et de la généreuse contribution des architectes impliqués.

L’exposition est présentée dans les salles principales jusqu’au 16 octobre 2016.

Pour plus d’informations visiter cca.qc.ca



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre