superstar-businessman_westmountmag

Êtes-vous une superstar
lors d’un interview ?

La préparation est la clé d’une entrevue d’embauche réussie

Par Angela Civitella

Vous êtes à mi-parcours d’une entrevue pour une promotion à laquelle vous tenez vraiment, et tout se passe bien. Mais soudain l’intervieweur vous pose une question à laquelle vous ne pouvez pas répondre.

Votre battement de cœur s’accélère et vous commencez à parler sans savoir comment vous allez finir la phrase. Vous n’avez pas besoin de voir le visage de l’intervieweur pour savoir que vous gérez mal la question.

La façon dont vous répondez aux questions d’une entrevue peut fortement augmenter ou réduire vos chances d’obtenir une promotion ou un nouvel emploi. Dans cet article, nous explorons comment vous pouvez répondre aux questions les plus difficiles avec tact et intelligence.

L’importance de la préparation

Il est courant que les intervieweurs posent des questions difficiles. Ils ne font pas cela pour vous faire trébucher, mais pour voir comment vous vous comportez sous pression et si vous pouvez penser rapidement sans préavis. C’est pourquoi la préparation est si importante.

La façon dont vous répondez aux questions d’une entrevue peut fortement augmenter ou réduire vos chances d’obtenir une promotion ou un nouvel emploi.

Lorsque vous vous préparez soigneusement pour une entrevue, vous vous sentez moins stressé et votre confiance en vous augmente. La préparation vous aide à faire une bonne première impression et montre que vous êtes organisé, réfléchi et capable de gérer la pression.

La préparation vous aide à réfléchir à des expériences de travail significatives, ainsi qu’aux réalisations et aux anecdotes qui mettront en valeur vos forces et vos compétences. Il peut être difficile de penser à ces choses sur-le-champ, et vous risquez de rater une occasion importante de démontrer vos capacités si vous avez un blanc de mémoire durant l’entrevue.

Comment se préparer à répondre aux questions durant l’entrevue

Les entrevues n’ont pas à être stressantes et plus vous vous préparez, moins vous serez nerveux. Suivez les six étapes ci-dessous pour répondre efficacement aux questions d’entrevue.

1. Rassemblez l’information
Tout d’abord, recueillez de l’information sur le poste désiré. Cela peut vous aider à prédire les questions auxquelles vous pourriez être confronté pendant l’entrevue, en particulier celles qui concernent vos forces et vos faiblesses, vos échecs et vos succès passés.

‘La préparation vous aide à réfléchir à des expériences de travail significatives, ainsi qu’aux réalisations et aux anecdotes qui mettront en valeur vos forces et vos compétences.’

Prenez le temps de lire attentivement la description du poste et, si possible, parlez aux personnes qui travaillent dans le service ou l’équipe pour lesquels vous êtes interviewé. En fonction de ce que vous trouvez, faites un remue-méninges sur les questions que les intervieweurs pourraient vous poser. Par exemple, de quelles connaissances, compétences ou expériences avez-vous besoin ? Quelles sont les aptitudes que vous avez développées dans votre rôle actuel et qui vous aideront ? Comment votre compréhension de l’organisation profitera-t-elle à votre nouvelle équipe ? Quels problèmes devrez-vous résoudre ? Qui se rapportera à vous ?

2. Faites vos propres recherches
Quelle est votre réputation au sein de l’organisation ou de l’industrie ? Que diraient les membres de votre équipe actuelle et votre patron à votre sujet ? Passez-vous du temps avec vos collègues en dehors du travail ou les gens vous trouvent-ils peu sociable ?

Même si vous avez une excellente réputation au travail, savez-vous ce qui se passerait si un intervieweur effectuait une recherche en ligne sur votre nom ? Y a-t-il des photos, des commentaires, des profils ou des associations qui pourraient nuire à votre image professionnelle ?

En faisant des recherches sur vous-même, vous pouvez découvrir ce que votre interlocuteur verra et vous serez moins susceptible d’être surpris par une question à laquelle vous ne vous attendiez pas. Cela vous donne également la possibilité de supprimer ou de préparer des réponses réfléchies à des photos, des tweets, des billets de blog ou des commentaires qui sont douteux ou négatifs.

3. Pensez à vos forces et à vos faiblesses
L’intervieweur vous demandera probablement de parler de vos forces et de vos faiblesses. Faites-en une liste à l’avance, afin de pouvoir fournir une réponse rapide et honnête qui vous met toutefois en valeur.

‘Prenez le temps de lire attentivement la description du poste et, si possible, parlez aux personnes qui travaillent dans le service ou l’équipe pour lesquels vous êtes interviewé.’

Soyez honnête lorsque vous parlez de vos faiblesses, mais faites des commentaires brefs et positifs. Concentrez-vous sur ceux sur lesquels vous avez travaillé et donnez des exemples de vos progrès. Par exemple, « Ma plus grande faiblesse était ma capacité à communiquer. Mais je me suis amélioré avec de l’auto-apprentissage et de la pratique, et maintenant je contacte chaque membre de l’équipe dès le matin afin de parler en personne des mises à jour du projet. »

Lorsque vous parlez de vos forces, concentrez-vous sur celles que vous utiliserez le plus souvent dans ce rôle et cadrez votre réponse pour illustrer comment ces forces spécifiques vous permettent de répondre aux besoins de l’organisation.

De plus, prenez le temps de réfléchir à vos propres objectifs de carrière et à la façon dont ce poste vous aidera à les atteindre. Les intervieweurs veulent connaître votre passion et ce qui vous motive, alors vous devez être en mesure d’expliquer clairement comment ce rôle vous aidera à progresser.

4. Identifiez les compétences clés
Analysez attentivement la description du poste, car cela vous aidera à identifier les compétences nécessaires pour bien remplir votre rôle. Examinez les offres d’emploi pour tout autre emploi dans le même département, car elles peuvent aussi utiliser le même cadre de compétences. Par exemple, devrez-vous faire preuve de responsabilité, d’orientation client, de sensibilisation à l’industrie, de bonnes aptitudes de communication, de travail d’équipe ou de vision ?

Réfléchissez à la façon dont vous remplissez ces critères dans votre rôle actuel et préparez cinq à sept exemples pour le démontrer. Ensuite, exercez-vous à répondre à des questions fondées sur les compétences positives et négatives. Assurez-vous de pouvoir vous en souvenir, mais évitez de les mémoriser par cœur, sinon vous aurez l’air inauthentique.

5. Apprenez à réagir rapidement sans préavis
Beaucoup d’intervieweurs vous mettront sur la sellette pour voir comment vous vous comportez sous pression. Ils le font habituellement en posant une question difficile, comme « Parlez-moi de votre plus grand échec en tant que gestionnaire de projet. »

‘Soyez honnête lorsque vous parlez de vos faiblesses, mais faites des commentaires brefs et positifs. Concentrez-vous sur ceux sur lesquels vous avez travaillé et donnez des exemples de vos progrès.’

Vous devez savoir comment réagir rapidement afin de pouvoir répondre de façon appropriée aux questions difficiles. Commencez par prendre une grande respiration – cela alimentera votre corps en oxygène et vous aidera à vous détendre. Ensuite, prenez quelques secondes pour réfléchir à votre réponse et ne commencez pas à parler avant de savoir ce que vous voulez dire.

Répétez la question lentement pour confirmer que vous l’avez comprise ou demandez des éclaircissements si vous avez besoin de réfléchir plus longtemps. Vous pouvez également demander un délai supplémentaire pour formuler votre réponse.

6. Pratiquez-vous
Le jeu de rôle est l’une des meilleures façons de s’entraîner à répondre aux questions d’entrevue. Vous pouvez découvrir comment vous pourriez réagir lorsque vous êtes mis sur place en pratiquant des scénarios avec une autre personne. Cela vous aide aussi à gérer le stress et à réagir rapidement, et cela peut renforcer votre confiance en vous.

La pratique est essentielle si vous voulez vous sentir à l’aise, confiant et authentique pendant votre entrevue. Toutefois, évitez de donner des réponses préparées d’avance qui feront probablement mauvaise impression. Pratiquez jusqu’à ce que vous vous sentiez confiant et prêt, puis arrêtez.

Exemples de questions d’entrevue courantes

Vous trouverez ci-dessous quatre stratégies que vous pouvez utiliser pour répondre à des questions d’entrevue typiques.

1. « Parlez-nous de vous. »
Il s’agit d’un déclencheur d’entrevue courant et prévisible. Profitez de cette occasion pour parler à l’intervieweur de vos intérêts et de votre expérience, mais assurez-vous qu’ils sont pertinents au poste. Parlez de vos études, de vos antécédents professionnels, de vos principales réalisations et récompenses reçues, et de vos objectifs futurs. Ne passez pas trop de temps à parler de sujets sans rapport avec votre travail, comme votre famille ou vos passe-temps, à moins que l’intervieweur ne vous en parle.

‘La pratique est essentielle si vous voulez vous sentir à l’aise, confiant et authentique pendant votre entrevue. Toutefois, évitez de donner des réponses préparées d’avance.’

2. « Pourquoi voulez-vous changer de rôle ? »
C’est une question difficile, et il est important de donner une réponse positive. Ne l’utilisez pas comme une occasion de formuler des plaintes au sujet de votre rôle actuel, même si vous avez eu une mauvaise expérience avec votre ancien patron ou service. Expliquez plutôt ce que vous avez appris et donnez des raisons positives pour votre transition professionnelle.

3. « Pourquoi êtes-vous intéressé par ce travail ? »
Votre réponse devrait démontrer pourquoi vous êtes un bon candidat pour ce poste. Expliquez pourquoi vous êtes enthousiaste à l’idée d’utiliser vos forces, vos compétences et votre expertise pour aider l’organisation à croître et à atteindre ses objectifs.

4. « Parlez-moi du pire patron que vous ayez jamais eu avant de rejoindre cette organisation. »
Les personnes interrogées sont réticentes lorsque cette question est soulevée, et à juste titre. C’est difficile de répondre parce qu’on ne veut pas parler en mal d’un ancien patron, mais c’est exactement ce qu’on vous demande de faire.

Répondez honnêtement en parlant d’un aspect du comportement de cette personne qui vous a posé des défis, puis expliquez comment cela vous a aidé à grandir. Ne faites pas l’erreur de parler d’un patron ou d’un leader au sein de l’organisation qui vous interroge !

Par exemple : “Mon patron était toujours en retard pour les réunions du personnel dans mon ancienne entreprise. Je commençais donc en son absence pour m’assurer que nous respections l’horaire. Elle a apprécié mon initiative, et cela m’a aussi aidé à surmonter ma peur de parler en public.”

Préparez-vous et allez-y sans réserve, vous seul pouvez le faire.

Image : Minervastudio de PexelsButton Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire : autres articles par Angela Civitella


Angela Civitella - WestmountMag.ca

Angela Civitella, coach certifiée en gestion en gestion des affaires, avec plus de 20 ans d’expérience en tant que négociatrice, stratège et solutionneuse de problèmes, crée des synergies solides et durables avec ceux et celles qui cherchent à améliorer leurs compétences en leadership et en consolidation d’équipe. Vous pouvez rejoindre Angela au 514 254-2400 • linkedin.com/in/angelacivitella/ • intinde.com@intinde



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre