iRem_1048_westmountmag

Irem Bekter, auteure
compositrice et interprète

Une habile fusion des cultures et des genres faite d’expérience artistique métissée serrée

Auteure-compositrice et interprète, celle qu’Alain Brunet de La Presse, qualifie de « patrimoine vivant » est née à Istanbul. Enfant, Irem Bekter émigre en Angleterre où elle obtient des diplômes en danse classique et jazz à l’École de ballet Elmhurst et parfait sa formation à l’Académie Royale de danse de Londres. Puis, bachelière du Webber Douglas Academy of Dramatic Art, elle se perfectionne en théâtre, radio, télévision, mise en scène, musique (solfège) et chant (classique et comédie musicale).

De Londres à Buenos Aires

En 1985, Irem s’installe en Argentine où s’amorce une carrière prolifique au théâtre, à la télévision, au cinéma et en musique. Elle y assimile des techniques de voix en chants traditionnels et autochtones, et en danses traditionnelles dont le zapateo (podorythmie argentine). En 2001, Irem crée une œuvre multidisciplinaire (zapateo, théâtre, chant et danse) intitulée Medea, la voz de la sangre, présentée sur diverses scènes de 2002 à 2005.

Irem Bekter a laissé tout le monde sans voix […] Elle est l’une des personnalités qui a influencé fortement la scène artistique argentine.

Ayant gagné le respect de ses pairs, elle est invitée par la célèbre Mercedes Sosa pour participer à ses concerts En Familia (1994) et Al despertar (1998). « Irem Bekter a laissé tout le monde sans voix […] Elle est l’une des personnalités qui a influencé fortement la scène artistique argentine », écrit le journaliste Pablo Gorlero dans son livre Teatro Musical 1 Broadway (2013).

De Buenos Aires à Montréal

Dès son arrivée au Québec en 2007, Irem fonde le Irem Bekter Quintet qui est programmé au Festival International de jazz de Montréal. Un premier album, Primero paraît en 2010. L’ensemble multiplie ses présences scéniques à Montréal et en région avec une tournée de plus de 35 concerts.

Trente ans après avoir quitté sa Turquie natale, Irem s’y rend en 2012 pour y redécouvrir son héritage culturel. Puis, boursière du CALQ en 2013, elle perfectionne son savoir des musiques turques, en technique du chant traditionnel et classique turque auprès de Ismail Fencioğlu et les percussions (bendir/daf) avec Ziya Tabassian.

‘Dès son arrivée au Québec en 2007, Irem fonde le Irem Bekter Quintet qui est programmé au Festival International de jazz de Montréal.’

Elle puise à même son parcours biographique pour créer et interpréter des œuvres en quatre langues (français, turc, anglais, espagnol), où se juxtaposent ses diverses influences musicales. Il en résulte le spectacle Vertige en 4 temps (2014) joué notamment au Théâtre Outremont et au Rialto, et qui récolte de très bonnes critiques.

Projet Irem Bekter

Projet Irem Bekter

En 2017-2018, Irem forme un collectif de cinq musiciens, le Projet Irem Bekter et continue à façonner un langage musical inédit. Elle s’immerge dans le répertoire de la chanson et de la poésie québécoise et s’entoure d’auteurs-compositeurs d’ici. La démarche lui permet d’unir diverses sonorités qui reflètent son parcours riche et diversifié tout en mettant à contribution ses talents d’auteure et de compositrice.

Le nouvel album d’Irem – Je suis ici

Irem Bekter - Je suis iciL’année 2019 est consacrée à l’enregistrement d’un nouvel album, Je suis ici, où s’intégrent divers aspects de son univers musical avec une instrumentation où sont présents piano, guitare, contrebasse, oud, accordéon, darbouka et tablas. Réalisé par Marc Labelle sous le label Amérix Artists, l’album est maintenant disponible sur le site web irembekter.com

S’abreuvant à ses quatre points cardinaux culturels, Irem Bekter offre une expérience artistique « métissée serrée » comme on en voit peu.

Avec l’aide d’une bourse du Conseil des arts de Montréal, Irem préparera en 2021 un nouveau spectacle pour promouvoir les chansons de l’album Je suis ici, où la théâtralité sera fermement ancrée, poussant toujours plus loin l’unicité de son approche artistique où les accents de diverses cultures pimentent son identité québécoise.

‘La culture de quatre pays fleurit le parcours musical d’Irem. C’est cet univers qu’elle désire partager avec vous…’

Habile fusion des cultures et des genres, Je suis ici est le premier album solo d’Irem Bekter, sorti en pleine pandémie en août dernier sous l’étiquette Amérix Artists. Son univers artistique est nourri par les cultures qui ont façonné sa vie et puise dans son riche héritage pour proposer un répertoire métissé serré. Dans le spectacle Je suis ici, Irem Bekter affirme sa québécitude en l’intégrant à un répertoire varié où le piano, la guitare et la contrebasse dialoguent avec l’oud, les darboukas et les tablas.

Irem Bekter 'Je suis ici' en écoute

Dans ce nouvel opus, elle présente ses compositions originales à saveur autobiographique et prête sa magnifique voix aux compositions de Raymond Lévesque, Benoît LeBlanc, Astor Piazzolla, Sylvain-Claude Filion et de Jean-François LaMothe, et chante des pièces traditionnelles turcs et argentins sur des arrangements réalisés avec ses musiciens.

MUSICIENS

Irem Bekter voix, compositions et direction
David Rashpan piano
Michel Cotnoir guitare
Nazih Borish oud
Mathieu Deschenaux contrebasse
Bertil Schulrabe batterie et percussions

MUSICIENS INVITÉ

Pablo Bonacina guitare
Joel Kerr contrebasse
Luzio Altobelli piano
Elvira Misbakhova alto
Anastasia violon

Marc Labelle réalisation et production 
Jacob Lacroix-Cardinal ingénieur de son 
Trillium Sound Mastering mastering
Aurélie Lévesque-Gauvin graphisme

IREM – Je suis ici |Amérix Artists, AAR2-480 [2020] est disponible en écoute sur les plateformes numériques.

Images : Irem Bekter – Courtoisie de Traquen’art

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Autres articles sur les évènements musicaux


Logo Traquen'art

Traquen’Art possède une feuille de route impressionnante avec plus de 600 concerts en musique et autres formes d’arts d’interprétation. Une programmation riche et variée, introduisant sur différentes scènes québécoises de grands artistes de renommée internationale comme Jordi Savall, Manu Dibango, Diego el Cigala, Nusrat Fateh Ali Khan, Israel Galván, Zakir Hussain, Salif Keita, Sœur Marie Keyrouz, Angélique Kidjo, Fela Juti, Mariza, le Mystère des voix Bulgares, Youssou N’Dour, Paco Peña, Philip Glass Ensemble, Quatuor Arditti, Mercedes Sosa, King Sunny Adé et bien d’autres.

Hatley

 



There are no comments

Ajouter le vôtre