worst-ennemy_westmountmag

Êtes-vous votre propre pire ennemi ?

Comment reconnaître l’auto-sabotage et le surmonter

Par Angela Civitella

« Tu ne peux pas faire ça ! » « C’est trop difficile ! » « Si tu essais, tu vas probablement tout simplement échouer de toute façon. » Ces déclarations sonnent comme si elles venaient d’une personne tyrannique et cruelle avec pour mission de détruire notre confiance en soi. Malheureusement, trop souvent nous pouvons être la cible de notre propre tyrannie.

Un monologue intérieur négatif est quelque chose dans lequel nous nous sommes probablement tous engagés à un moment donné. Quand il se manifeste sur une base régulière, cela peut conduire à de l’auto-sabotage, et peut nous empêcher d’atteindre nos objectifs et de réaliser nos rêves.

Ce qui est pire, c’est que nous ne sommes généralement même pas conscients que cela se produit et nous attribuons plutôt nos échecs à notre inaptitude à réussir. Ceci, à son tour, renforce les messages négatifs que nous nourrissons envers nous-mêmes, et nous voilà pris dans un cycle d’auto-sabotage qui peut être très difficile à rompre.

Malheureusement, trop souvent nous pouvons être la cible de notre propre tyrannie.

Le signe révélateur que vous sabotez vos chances est que vous vous immobilisez alors que vous essayez d’atteindre vos objectifs, sans raison rationnelle. La compétence, la capacité et le désir sont là; c’est juste que quelque chose vous empêche d’aller de l’avant.

L’auto-sabotage est à l’œuvre lorsque vous appréhendez que vous ne pouvez pas accomplir quelque chose que vous devriez être capable de faire, ou que vous soupçonnez que vous ne devriez pas le faire, même si vous savez qu’au fond vous voulez ou devez le faire.

Il y a quelques thèmes communs dans le comportement d’auto-sabotage. Voyez si vous vous reconnaissez dans l’un de ces exemples :

La procrastination
Vous savez que vous devriez travailler sur quelque chose, mais vous remettez à plus tard, encore et encore.
– Vous démarrez plein de projets sans jamais tout à fait les terminer.
– Vous vous sentez démotivé ou incapable de continuer, même s’il y a beaucoup de possibilités excitantes.

Les rêves inachevés
Vous rêvez de faire quelque chose sans jamais faire quoi que ce soit.

L’inquiétude
Vous vous inquiétez de choses qui ne devraient vraiment pas avoir d’importance.
– Vous craignez que, si vous échouez, les autres aurons une piètre opinion de vous.
– Vous vous inquiétez que, si vous réussissez, vos amis ne vous aimeront plus.
– Vous doutez de vous et de vos capacités même si vous savez que vous êtes très compétent.
– Vous vous sentez stressé et anxieux, et souffrez peut-être de dépression inexpliquée ou d’attaques de panique en essayant de réaliser quelque chose d’important pour vous.

‘L’auto-sabotage est à l’œuvre lorsque vous appréhendez que vous ne pouvez pas accomplir quelque chose que vous devriez être capable de faire, ou que vous soupçonnez que vous ne devriez pas le faire, même si vous savez qu’au fond vous voulez ou devez le faire.’

La colère
Vous employez une communication agressive plutôt qu’affirmative et ne prenez pas de mesures pour changer cette attitude.
– Vous coupez vos relations avec les autres (famille, amis, collègues de travail) dû à la colère, au ressentiment ou à la jalousie.

Le sentiment d’être inutile
Vous exagérez les réalisations des autres et dépréciez les vôtres.
– Vous prenez à cœur toute critique, même si elle est injustifiée ou malavisée.
– Vous laissez les autres vous rabaisser.

Quel que soit votre tendance personnelle à l’auto-sabotage, vous DEVEZ le surmonter si vous voulez tirer le meilleur parti de votre carrière. Si vous vous laissez aller à une conversation intérieure négative, vous érodez votre confiance en vous et votre estime de soi. Et avec chaque tentative ratée, vous confirmez que vous ne pouvez ou ne devez pas faire ce que vous voulez réaliser.

Et alors que vous continuez votre spirale vers le bas, vous devenez de plus en plus frustré, découragé et mécontent envers vous-même. Ces sentiments vous piègent et vous empêchent de faire tout ce que vous devez faire pour vous libérer.

‘Quel que soit votre tendance personnelle à l’auto-sabotage, vous DEVEZ le surmonter si vous voulez tirer le meilleur parti de votre carrière.’

Heureusement, vous pouvez échapper au comportement d’auto-sabotage en commençant par reconnaitre les messages négatifs que vous vous envoyez.

Comment briser le cycle de l’auto-sabotage

1. Reconnaissez votre comportement d’auto-sabotage
Afin d’arrêter l’auto-sabotage, vous devez d’abord reconnaître votre propre comportement d’auto-sabotage. Demandez-vous:

• Quels sont les objectifs que vous avez envisagé pour vous-même depuis longtemps et que vous n’avez jamais été capable d’accomplir?

• À quoi échouez-vous constamment, sans raison apparente?

• Y a-t-il des domaines particuliers où vous tergiversez ou que vous remettez à plus tard ?

• Souffrez-vous d’un manque de motivation pour faire quelque chose que vous devriez vouloir faire?

• Vous fâchez-vous sans raison ou vous sentez-vous frustré, et cela affecte-t-il vos relations ?

• Y a-t-il un domaine où d’autres personnes (et en particulier votre patron) se sentent constamment frustrées par vous ?

• Y a-t-il quelque chose dans votre vie qui vous préoccupe et vous cause de l’insatisfaction parce que vous savez que vous pourriez le faire, ou le faire mieux ?

Posez-vous ces questions et réglez les situations où vous pouvez vous saboter vous-même.

2. Surveillez vos pensées négatives
Pensez à ce que vous vous dites lorsque vous vous engagez dans ce type de comportement. Notez toutes vos pensées négatives, aussi absurdes ou irréalistes qu’elles puissent paraître.

3. Remettez en question vos pensées d’auto-sabotage
Lorsque vous reconnaissez votre monologue intérieur négatif, ou que vous vous comportez d’une manière qui vous empêche d’accomplir ce dont vous avez besoin ou que vous voulez faire, demandez-vous:

• Quelles sont les sentiments profonds derrière ces notions d’auto-sabotage ?

• Ces sentiments sont-ils rationnels et basés sur des faits logiques ?

• Les tentatives infructueuses passées vous empêchent-elles inutilement de faire un changement positif ?

4. Développez des comportements d’autosuffisance
Après avoir identifié et maîtrisé la fausse justification de vos comportements d’auto-sabotage, vous êtes maintenant libre de commencer à reconstruire votre confiance en vous. Demandez-vous :

• Que pouvez-vous articuler de positif ou d’encourageant ?

• Quelles options avez-vous ? Y a-t-il plus d’un moyen d’atteindre votre objectif ?

• Pouvez-vous acquérir de la confiance en vous en vous fixant et en atteignant des objectifs plus modestes avant d’atteindre les grands objectifs que vous n’avez pas atteints par le passé?

Transformez vos hypothèses et mettez-les dans une perspective adaptée à vos capacités. Alignez-les avec des convictions positives sur ce que vous pouvez accomplir. Lorsque vos compétences, vos convictions et vos comportements seront alignés, vous aurez la bonne attitude mentale, émotionnelle et physique pour faire ce que vous voulez.

Utilisez ensuite vos réponses pour trouver un message qui vous inspire à aller dans une direction positive. Par exemple : « Même si je doute que je puisse terminer ce projet à temps, je sais que j’ai les ressources et les compétences dont j’ai besoin pour réussir à compléter ce projet, je sais que je vais me libérer du stress et de l’anxiété que j’ai ressenti pendant que je tergiversais.

‘Lorsque vos compétences, vos convictions et vos comportements seront alignés, vous aurez la bonne attitude mentale, émotionnelle et physique pour faire ce que vous voulez.’

Jetez un coup d’œil aux autres personnes autour de vous qui font ce qu’elles ont l’intention de faire et qui vivent la vie qu’elles ont choisi de vivre. Ont-elles réellement de meilleures compétences que vous ? Ont-elles eu des opportunités que vous n’avez pas obtenues ?

Probablement pas, du moins au début. Ces personnes ont cependant la conviction qu’elles peuvent faire tout ce qu’elles veulent faire. Elles se disent qu’elles peuvent accomplir leurs objectifs et leurs rêves, puis elles mettent en place un plan pour y parvenir.

Points clés

Transformer vos rêves en réalité exige une planification solide et beaucoup de travail et d’efforts. Pour démarrer le processus, vous devez cependant croire en vous et en vos capacités.

Le comportement d’auto-sabotage inhibe votre conviction à poursuivre votre objectif. Le monologue intérieur négatif est un modèle facile à intégrer et difficile à éliminer. Mais en étant conscient de l’autosuggestion négative, vous pouvez conjurer ses effets avant qu’ils ne viennent à bout de l’estime de soi. Commencez dès aujourd’hui en vous attaquant à votre monologue intérieur négatif et vos comportements d’auto-sabotage, et mettez-vous sur la voie d’une plus grande satisfaction et de l’épanouissement.

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caImage: Ollyy – Shutterstock

À lire aussi : L’intelligence appréciative pour la reconnaissance


Angela Civitella, coach certifiée en gestion en gestion des affaires, avec plus de 20 ans d’expérience en tant que négociatrice, stratège et solutionneuse de problèmes, crée des synergies solides et durables avec ceux et celles qui cherchent à améliorer leurs compétences en leadership et en consolidation d’équipe. Vous pouvez rejoindre Angela au 514 254-2400 • linkedin.com/in/angelacivitella/ • intinde.com@intinde



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.