p_atrium_alexis_FEATURE

Alexis Nihon : une cure
plus qu’esthétique

Le tout premier laboratoire vivant de réadaptation (RehabMALL) en Amérique du Nord.

Par Caroline Arbour

Vous aurez sans doute remarqué qu’au terme de deux ans de travaux, Alexis Nihon a une toute nouvelle allure. Et il n’était pas trop tôt pour ce renouveau.

alexis nihonInauguré en 1967, le centre commercial avait subi quelques modifications mineures à la fin des années 1990, mais les dernières rénovations d’importance remontaient aux années 1980. Devenu désuet à l’intérieur autant qu’à l’extérieur, il avait grand besoin d’être mis au goût du jour pour offrir une meilleure expérience de magasinage. Mais « l’opération modernisation »  visait aussi à le rendre plus fonctionnel.

L’entreprise propriétaire, FPI Cominar, a donc décidé de mettre le projet en branle, il y a deux ans. Or, à la même époque, le Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal Métropolitain (CRIR) logo CRIRcognait à la porte (CRIR). Le consortium de chercheurs a pour mission de faciliter l’intégration sociale des personnes vivant avec une déficience physique — touchant à la mobilité, la vision, l’ouïe ou la parole — ainsi qu’à augmenter leur autonomie, grâce à la recherche dans les domaines biomédical et psychosocial.

Une façon de soutenir les personnes handicapées est de rendre l’environnement plus accessible et sécuritaire.

Le CRIR souhaitait étudier les facteurs qui peuvent empêcher ou favoriser l’inclusion sociale, en plus de tester de nouvelles technologies pour soutenir l’intégration, et cela, dans un centre commercial. Alexis Nihon était l’endroit tout indiqué pour mener cet exercice puisqu’il n’était pas alors bien adapté aux personnes handicapées. Ainsi, un partenariat a été conclu et Alexis Nihon s’est transformé en laboratoire vivant de réadaptation (RehabMaLL), le tout premier du genre en Amérique du Nord.

photo: steps to streetUn besoin croissant pour des environnements plus accessibles

En 2011, le tiers des Québécois de 15 ans et plus souffraient d’une incapacité et éprouvaient de la difficulté à accomplir des activités de tous les jours comme le magasinage, ou encore à participer dans leur communauté. Si l’on considère en plus les personnes âgées dont les capacités peuvent être limitées, la proportion s’élève à près de la moitié de la population.

photo: elevatorUne façon de soutenir les personnes handicapées est de rendre l’environnement plus accessible et sécuritaire. Mais il ne suffit pas d’éliminer les barrières physiques en ajoutant des rampes et des ascenseurs, par exemple. L’inclusion passe aussi par la sensibilisation de la population aux défis que ces personnes rencontrent au quotidien.

 

L’accessibilité : de la place à l’améliorationphoto: concourse

Par souci de bien faire les choses, Alexis Nihon a ouvert ses portes aux chercheurs avant le début des travaux de rénovation. Dans le cadre de divers projets de recherche, ceux-ci ont analysé les lieux pour identifier les obstacles présents. Ils ont visité le centre commercial en compagnie de personnes vivant avec des handicaps, de cliniciens en réadaptation, mais ils ont aussi rencontré des commerçants afin d’obtenir un portrait d’ensemble.

photo: staircaseUn certain nombre de lacunes ont été relevées. Par exemple, les personnes qui se déplaçaient en fauteuil roulant devaient faire un détour de 40 minutes pour atteindre une entrée accessible parce qu’il y avait trop peu de rampes. Le centre commercial disposait d’un seul ascenseur de service et il était situé dans un endroit reculé, difficile à trouver. Il n’y avait pas de salle de toilette accessible. Le plancher luisant reflétait la lumière et les contrastes de luminosité nuisaient aux personnes à basse vision. De plus, les panneaux de signalisation étaient placés trop haut, n’étaient pas suffisamment éclairés et le lettrage était trop petit.

Mais il ne suffit pas d’éliminer les barrières physiques en ajoutant des rampes et des ascenseurs, par exemple. L’inclusion passe aussi par la sensibilisation de la population aux défis que ces personnes rencontrent au quotidien.

Une transformation qui profite à tous

Les chercheurs ont colligé les informations recueillies et les ont transmises aux responsables des rénovations, qui les ont étudiées à leur tour pour ensuite proposer des changements pratiques, réalisables et qui auraient des répercussions réellement bénéfiques. L’équipe a été accompagnée dans ses démarches par une chercheuse du CRIR et designer d’intérieur, la Dre Tiiu Poldma.

photo: access rampAujourd’hui, Alexis Nihon a deux nouvelles rampes pour les fauteuils roulants, soit à l’entrée de la rue Sainte-Catherine et de la station de métro Atwater. Un ascenseur panoramique au cœur de l’atrium peut accueillir trois fauteuils roulants et il existe désormais une toilette adaptée au niveau rue. Les tuiles de plancher ont été remplacées par des céramiques avec un fini antireflet, puis des bandes noires au sol indiquent l’emplacement des escaliers. Finalement, le kiosque d’information a été déplacé devant l’ascenseur au niveau rue pour être visible de partout dans le centre commercial.

photo: dinnersCes améliorations permettent à plus de personnes avec des déficiences physiques de fréquenter Alexis Nihon. Preuve à l’appui, un décompte préliminaire a révélé que le nombre de clients qui utilisent des aides à la mobilité a augmenté depuis la fin des travaux. Et ils ne sont pas les seuls à jouir des nouvelles installations. Les parents avec des poussettes, les personnes âgées, même les commerçants qui doivent transporter de la marchandise empruntent maintenant les rampes d’accès et l’ascenseur.

photo: mezannineLe Laboratoire vivant de réadaptation est un exemple probant d’un projet où des acteurs de milieux distincts, avec des objectifs propres, ont réussi à unir leurs efforts pour améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap, et par le fait même, de toute une communauté.

Le public est invité à célébrer et à découvrir les réalisations du Laboratoire vivant le 3 novembre prochain dans le cadre d’une journée portes ouvertes à Alexis Nihon. Venez en apprendre plus sur toute une panoplie de projets de recherche innovants. Plus de détails dans la prochaine édition de Westmount Magazine.

Alexis Nihon Portes ouvertes

 



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.