deal_westmountmag

Pourquoi utiliser un
courtier en immobilier ?

Vendre sa propriété sans l’aide d’un professionnel est comme tenter d’effectuer une chirurgie sur soi-même

Par Joseph Marovitch

Mis à jour 17 avril 2019

J’ai rencontré l’autre jour de vieilles connaissances qui m’ont dit qu’elles allaient vendre leur propriété directement, sans agent. Elles m’ont dit qu’elles économiseraient ainsi sur la commission, et quel était le problème, après tout ? Le gros problème est le suivant : que vous soyez un courtier agréé ou un simple individu sans expérience de vente immobilière, la loi sur le courtage immobilier et toutes ses exigences, ses codes et ses règlements s’appliquent à tous indistinctement.

Vendre une propriété implique de nombreux étapes. La partie facile est la promotion de la propriété, que ce soit via des annonces, un listing Centris, un placement publicitaire sur un site Web, des bulletins d’information, des courriels, des dépliants, ou toute autre outil promotionnel. Tout cela fonctionne si la maison est correctement évaluée et présentée comme un courtier qualifié et expérimenté le ferait.

Ensuite, il y a la négociation pour obtenir le meilleur prix possible. C’est une compétence qu’il faut pratiquer et maîtriser. Les acheteurs qui visitent mes propriétés me demandent souvent: « Quel est le prix le plus bas auquel mon client serait prêt à vendre ? » Ma réponse est toujours la même: « Autant que possible », et ainsi commence la négociation.

… que vous soyez un courtier agréé ou un simple individu sans expérience de vente immobilière, la loi sur le courtage immobilier et toutes ses exigences, ses codes et ses règlements s’appliquent à tous indistinctement.

Le plus difficile est de passer de l’acceptation d’une offre à la signature finale. De nombreuses questions doivent être réglées pour assurer une vente, telles que:

– Le listing Centris doit être précis en termes de dimensions, de données et de conditions de vente. Si une description erronée de la dimension d’une pièce est constatée après la signature, l’acheteur peut se rétracter et annuler la vente ou la contester.

– Si le listing Centris indique que la propriété est vendue sans garantie légale mais que cela n’est pas mentionné dans la promesse d’achat, dans la contre-proposition d’achat ou dans les modifications subséquentes, alors la propriété est considérée vendue avec garantie.

– Les délais doivent être respectés, sinon les négociations peuvent être rompues.

– La propriété est légalement vendue une fois que les conditions telles que l’inspection et le financement sont remplies.

– Les certificats de localisation ne peuvent être datés de plus de sept ans. Cependant, si la propriété n’a pas changé de quelque façon que ce soit, il est de la responsabilité de l’acheteur d’acquérir le nouveau certificat et non celle du vendeur. S’il y a eu des changements, alors le vendeur doit acquérir le nouveau certificat.

– Ensuite, il y a la question des vues illégales, des droits acquis, de la proximité d’une propriété à celle du voisin. Ce sont toutes des questions que le courtier peut résoudre.

Les courtiers sont formés pour répondre à tous les aspects du droit immobilier, de la préparation de contrats, du marketing et de la négociation. Vendre une propriété sans un professionnel, c’est comme tenter d’effectuer une chirurgie sur soi-même. Sauf si vous avez la formation et l’expérience, vous pourriez faire face à une multitude de complications.

‘Les courtiers sont formés pour répondre à tous les aspects du droit immobilier, des contrats, du marketing et de la négociation.’

Lorsque vous choisissez un courtier pour vous représenter dans la vente de votre propriété, vous devez vous assurer qu’il ou elle accomplira les tâches suivantes :

1. L’évaluation correcte de la valeur et du prix de vente, avec preuve, en se basant sur des propriétés à vendre comparables ou vendues au cours des douze derniers mois, ainsi que sur l’état de votre propriété.

2. Une promotion efficace pour vendre rapidement en ciblant les acheteurs intéressés par votre emplacement et le type de propriété que vous vendez.

3. La qualification des acheteurs en demandant une pré-approbation ou une preuve de solvabilité de l’acheteur.

4. La préparation de tous les formulaires, y compris le formulaire de courtage, les modifications, les contre-propositions, etc.

5. La négociation en votre nom, d’une manière équitable mais rigoureuse. Lorsque l’acheteur demande au courtier  « Quel est le prix le plus bas auquel votre client est prêt à vendre ? » La réponse devrait toujours être la même: « Autant que possible» ou bien « Le prix est de… ». Le courtier ne devrait pas utiliser l’expression « le prix demandé est de… ».

6. Enfin, un bon courtier travaille sans relâche entre l’acceptation de l’offre et la signature. Il ne s’arrête pas ou ne temporise pas jusqu’à ce que le financement soit en place, l’inspection terminée, le travail du notaire effectué et la signature apposée. Il s’assure d’accomplir toutes ces tâches et que tous les délais sont respectés.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez vous reporter à la section commentaires ci-dessous. Je répondrai rapidement à toutes vos questions. De plus, cliquez ici pour lire les articles précédents.

Prochain article : Préparation de la maison pour la montrer dans un marché printemps/été


L’ÉTAT DU MARCHÉ

Le marché immobilier continue de s’intensifier à Montréal alors qu’il s’essoufle dans le reste du Canada. Dans des articles précédents, j’ai mentionné le fait que le nombre de nouvelles constructions diminue en raison du manque d’espace sur l’île de Montréal, mais il y a encore des opportunités pour acheter des propriétés commerciales et résidentielles avant que les prix ne les rendent innaccessibles, mais soyez prudent et ne soyez pas trop gourmand si vous vendez.

Ces dernières semaines, il y a eu des cas d’offres d’achat acceptées pour un bien immobilier où, après l’acceptation, le vendeur s’est vu offrir une offre encore meilleure. Dans ces cas, le vendeur doit se conformer aux modalités de la première offre et l’acheteur doit s’assurer de ne pas être en défaut de toute condition de la promesse d’achat et de ses modifications.

‘Toute condition d’une offre qui n’est pas respectée constitue un manquement au contrat et permet à l’acheteur ou au vendeur d’annuler l’offre.’

Les conditions d’une offre telles que l’inspection, l’examen des documents, le financement et les délais doivent être respectées. Toute condition d’une offre qui n’est pas respectée constitue un manquement au contrat et permet à l’acheteur ou au vendeur d’annuler l’offre. Toutefois, si l’intention de l’une ou l’autre des parties, acheteur ou vendeur, a changé, le défaut permet un retrait légal.

Dans un marché où les prix augmentent en raison de la diminution de l’offre de nouveaux produits, les vendeurs peuvent être tentés d’obtenir plus d’argent d’un autre acheteur. Les acheteurs doivent s’assurer d’être pointilleux et vigilants afin de ne pas perdre leur chance d’acquérir la propriété.

Image : Rawpixel.com

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caLire aussi : autres articles par Joseph Marovitch


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com

JOSEPH MAROVITCH AGENT IMMOBILIER 514 825-8771 • josephmarovitch@gmail.com • josephmarovitchrealestate.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre