La résidence Langlois-Lessard à Léry

Une intégration réussie sur la rive du lac Saint-Louis

Via v2com

La résidence Langlois-Lessard constitue une réponse à plusieurs questionnements qui ont émergé naturellement lors du contact avec le terrain situé en rive du lac Saint-Louis et en zone inondable. Ces questionnements ont porté notamment sur l’intégration à un site d’exception, la spatialité interne de la maison, sa volumétrie ainsi que sa texture générale, tous en réaction au site même.

Langlois-Lessard house - WestmountMag.caAfin de protéger au maximum un terrain d’une grande beauté doté de plusieurs arbres centenaires, les architectes Chevalier Morales ont rapidement opté pour une implantation compacte allant même jusqu’à ramener la piscine dans le giron de la maison. Elle est intégrée à cette dernière par un muret horizontal de pierre naturelle, lequel préserve également l’intimité des propriétaires tout en offrant une petite ouverture sur le lac.

Au total, ce n’est que 7% du terrain qui a été bâti. Tournée vers la vue et les couchers de soleil, la résidence – bénéficiant d’un droit acquis – demeure très proche de l’eau, à un point tel que le regard se porte directement sur le lac, ignorant la bande de terrain à sa base et donnant en quelque sorte l’impression que les espaces intérieurs s’y déversent.

La qualité exceptionnelle du paysage et l’orientation solaire ont dicté la planification générale des espaces de vie tant au niveau du rez-de-chaussée que de l’étage. Plusieurs éléments de raffinement sont venus par la suite définir son identité spatiale.

Plusieurs questionnements ont émergé naturellement lors du contact avec le terrain situé en rive du lac Saint-Louis et en zone inondable.

D’abord, le foyer ouvert est situé dans l’axe de l’entrée principale et au cœur de la composition alors que les blocs de services sont détachés des murs extérieurs créant de subtils volumes sculpturaux. Puis, les étages sont complètement séparés et seulement reliés par un escalier étroit d’une grande simplicité, ce qui contraste avec une ouverture spatiale étonnante au niveau des étages.

Étant donnée la grande proximité du plan d’eau et son aspect fuyant vers l’horizon, le rez-de-chaussée a été pensé spécifiquement sans double hauteur avec un plafond relativement bas afin de renforcer la projection de ces espaces dans la vue, vers l’horizon. À l’inverse, à l’étage, la chambre des maîtres et les chambres d’enfants bénéficient d’immenses plafonds anguleux qui accueillent les jeux d’ombres et les rêveries.

Langlois-Lessard house - WestmountMag.ca

La volumétrie de la maison a été développée en suivant deux principes : offrir de l’intimité aux propriétaires et réagir aux vents dominants en provenance de l’ouest et très présents sur le site. La base en pierre relativement opaque offre l’intimité requise et s’étire le long de la piscine tout en établissant un horizon artificiel sur lequel se dépose le volume supérieur. Ce dernier est ensuite déplacé afin d’offrir une terrasse couverte et protégée du soleil du côté de la piscine tout en subissant une importante déformation en toiture, témoignant de la spécificité du site et écopant, en quelque sorte, de sa position frontale sur le lac. Cette poussée du volume supérieur vers l’intérieur du site génère à la fois une protection de l’entrée principale alors que du côté du site, elle crée un contre effet : la salle à manger s’extirpe et se projette vers le lac.

Langlois-Lessard house - WestmountMag.caLe travail sur les textures dérive d’une observation minutieuse du contexte immédiat et du caractère général de la ville de Léry. La pierre naturelle grossièrement équarrie, le béton coffré à la planche de pruche et le bardage de bois travaillent ensemble à intégrer la résidence à la tonalité générale du site donnée par l’écorce des arbres environnants, les murets de pierre, les maisons bardées de planches et même, à la rigueur, les murets riverains constitués pour la plupart de blocs de béton.

À l’intérieur, la palette matérielle est dictée par le plancher de béton poli auquel s’agence la base de béton du foyer et sa cheminée en plâtre texturé. Le tissu des mobiliers et accessoires agencés adoucit la composition tout en maintenant le jeu de tons sur tons. Seuls la braise du foyer et l’intérieur du cellier qui transparait à travers le verre teint noir offrent des points d’ancrage plus chauds. Cette palette permet de laisser toute la place aux paysages de toutes les saisons.

Fiche technique

Architectes : Chevalier Morales
Matériaux : Béton architectural texturé de planches de pruche; pierre grise naturelle assemblage à joint en retrait; revêtement vertical de cèdre blanc naturel; revêtement de toiture métallique à joint debout; panneaux de vitrage isolé
Surface : 418 m²
Collaborateurs : Géniex – Air Fortier

Images : Chevalier Morales

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

À lire aussi : Autres articles sur l’architecture/design



 Just point and junk disappears. Save $10 when you book online. Book Now.



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre