150ans_KentMonkman_westmountmag

150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire

La Galerie de l’UQAM dévoile sa nouvelle exposition virtuelle sous la direction de Louise Déry

COMMUNIQUÉ

Fruit de 3 ans de travail, la toute nouvelle exposition virtuelle de la Galerie de l’UQAM150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire, rassemble le travail de plus de 150 artistes et sera en ligne pour les cinq prochaines années. Le dévoilement sera souligné à l’occasion d’une réception festive à la Galerie de l’UQAM, le 2 mai dès 17 h. L’exposition est réalisée par la Galerie de l’UQAM avec le soutien du Programme d’investissement pour les expositions virtuelles du Musée virtuel du Canada. Elle s’ajoute à l’exposition Le Projet Peinture : un instantané de la peinture au Canada, lancée en 2013 par la Galerie de l’UQAM et en ligne jusqu’en novembre 2018.

L’exposition

L’exposition 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire propose un ensemble d’œuvres artistiques intégrées dans le cours de l’histoire sociale et politique du Canada. Elle revisite l’histoire canadienne en l’illustrant de 150 œuvres d’art qui l’ont, en quelque sorte, construite ou transformée en un siècle et demi.

UQAM - 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire - Skawennati – WestmountMag.ca

Skawennati, «Face off» (tirée de l’Épisode 03 de la série TimeTraveller™, 2008-2013), 2010, machinimagraphe. Avec l’aimable autorisation de l’artiste © Skawennati

Dans ce panorama historique, la date de production des œuvres n’adopte pas nécessairement le fil chronologique proposé au visiteur. Il s’agit plutôt de réinventer les rapports à l’histoire au moyen de quelques anachronismes. On y trouve des œuvres célèbres et des pièces plus surprenantes qui proviennent de grandes institutions muséales autant que de collections universitaires spécialisées. Deux courts textes présentent chacune des œuvres et interprètent leur contexte de production. Un supplément textuel ou imagé accompagne certaines d’entre elles afin d’en approfondir la compréhension.

Navigation et outils pédagogiques

Eric Cameron, «Lettuce» – WestmountMag.ca

Eric Cameron, «Lettuce» (10,196), 1979. Avec l’aimable autorisation de la galerie TrépanierBaer, Calgary © Eric Cameron

Deux modes d’exploration sont proposés : une ligne du temps, qui suit l’ordre chronologique de l’histoire canadienne, ou une mosaïque d’images, qui présente les œuvres de façon aléatoire afin de favoriser des rencontres inusitées.

Il est également possible de consulter les œuvres selon leur répartition dans quatre catégories : représenter l’histoire, faire l’histoire, élargir l’histoire et rouvrir l’histoire. Ces regroupements perméables permettent d’explorer les œuvres et de nourrir la réflexion sur l’art au Canada comme acte d’histoire. Un outil interactif invite aussi les internautes à créer leur propre histoire en sélectionnant les œuvres qui les intéressent et les intriguent.

Ce panorama comporte en outre plusieurs outils pédagogiques pour mieux faire comprendre le contexte artistique canadien : un lexique, des capsules sur le milieu muséal, des ouvrages de référence et un jeu-questionnaire.

Fruit de 3 ans de travail, la toute nouvelle exposition virtuelle de la Galerie de l’UQAM rassemble le travail de plus de 150 artistes et sera en ligne pour les cinq prochaines années.

Le lancement

Jin-me Yoon, «Group of Sixty-Seven» (détail) – WestmountMag.ca

Jin-me Yoon, «Group of Sixty-Seven» (détail), 1996-1997 © Jin-me Yoon

Lors du lancement officiel de l’exposition, le 2 mai 2018 dès 17 h, Louise Déry (directrice de la Galerie de l’UQAM) et Josée Desforges (commissaire de l’exposition) prendront la parole pour expliquer le projet et ses défis. L’inauguration du site sera aussi l’occasion de présenter les réflexions de plusieurs chercheurs qui s’intéressent à la question de la synthèse. Jacques Des Rochers (conservateur de l’art québécois et canadien d’avant 1945 au Musée des beaux-arts de Montréal), Dominic Hardy (professeur au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal) et Didier Prioul (professeur au Département des sciences historiques de l’Université Laval) prendront ainsi brièvement la parole pour soulever les enjeux de ce type de projet. La parole sera également donnée à Véronique Gagnon, professeure dans différents Cégep au Québec, qui viendra parler du site du point de vue de son utilisation pédagogique.

Les artistes

UQAM - 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire - Anne Kahane, «Maquette pour le Monument au prisonnier politique inconnu»

Anne Kahane, «Maquette pour le Monument au prisonnier politique inconnu», 1953. Photo: MNBAQ, Idra Labrie © Anne Kahane

Charles Alexander, Edmund Alleyn, Walter S. Allward, David Altmejd, Raymonde April, Kenojuak Ashevak, Shuvinai Ashoona, Sonny Assu, Anna Banana, Carl Beam, Henri Beau, Mary Alexandra Bell Eastlake, Rebecca Belmore, John Wilson Bengough, Karl Beveridge, Dominique Blain, William Blair Bruce, Alfred Boisseau, Paul-Émile Borduas, Napoléon Bourassa, Shary Boyle, Fritz Brandtner, Bertram Brooker, William Brymner, Hank Bull, Cecil Buller, Jack Bush, Oscar Cahén, Eric Cameron, Colin Campbell, Janet Cardiff, Florence Carlyle, Emily Carr, Ian Carr-Harris, Melvin Charney, William Henry Clapp, Paraskeva Clark, George Clutesi, Alex Colville, Carole Condé, Emily Coonan, Kate Craig, Robert Weir Crouch, Maurice Cullen, Greg Curnoe, Marian Dale Scott, Maud Darling, Raphaëlle de Groot, Mario Doucette, Stan Douglas, Robert Scott Duncanson, Aganetha Dyck, L. Dumont, Charles Edenshaw, Isabella Edenshaw, Allan Edson, Paterson Ewen, Geoffrey Farmer, Brendan Fernandes, Marc-Aurèle Fortin, Daniel Fowler, John A. Fraser, Vera Frenkel, Clarence Gagnon, Yves Gaucher, Pierre Gauvreau, General Idea, Hortense M. Gordon, Rodney Graham, Mattie Gunterman, Lawren S. Harris, Robert Harris, Alexander Henderson, Prudence Heward, Edwin Holgate, Frances Anne Hopkins, Robert Houle, Adrien Hébert, Louis-Philippe Hébert, Alexander Y. Jackson, Luis Jacob, Louis Jobin, Henri Julien, Brian Jungen, Anne Kahane, Paul Kane, Wanda Koop, Cornelius Krieghoff, Suzy Lake, Alfred Laliberté, Molly Lamb Bobak, Fernand Leduc, Ozias Leduc, Jean Paul Lemieux, Serge Lemoyne, Jules-Ernest Livernois, Kenneth Lochhead, Marion Long, Ken Lum, Hamilton MacCarthy, Jock Macdonald, Edith Hester Macdonald-Brown, Arnaud Maggs, Liz Magor, Agnes Martin, Harry Mayerovitch, Hannah Maynard, Helen Galloway McNicoll, George Bures Miller, David B. Milne, Guido Molinari, Kent Monkman, James W. Morrice, Michael Morris, Norval Morrisseau, Harold Mortimer-Lamb, Louis Muhlstock, Kathleen Munn, Laura Muntz Lyall, Nadia Myre, N.E. Thing Co. Ltd., Shelley Niro, William Notman, Will Ogilvie, Lucius R. O’Brien, Paul Peel, Alfred Pellan, Christiane Pflug, Annie Pootoogook, Mary Pratt, Rober Racine, Jon Rafman, Carl Ray, Bill Reid, George A. Reid, Jean Paul Riopelle, Robert Roussil, Monique Régimbald-Zeiber, Henry Sandham, Frederic B. Schell, Charlotte Schreiber, Jack Shadbolt, Henrietta Shore, Skawennati, Jori Smith, Michael Snow, Jana Sterbak, Françoise Sullivan, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Gabor Szilasi, The Clichettes, Jeff Thomas, Tom Thomson, Diana Thorneycroft, Lilias Torrance Newton, Claude Tousignant, Vincent Trasov, Judas Ullulaq, John Vanderpant, Frederick H. Varley, Zacharie Vincent, Horatio Walker, Jeff Wall, Margaret Watkins, Homer Watson, Benjamin West, Irene F. Whittome, Joyce Wieland, Arthur Willmore, Elizabeth Wyn Wood, Jin-me Yoon.

La commissaire

Molly Lamb Bobak, «Private Roy, Canadian Women’s Army Corps», 1946

Molly Lamb Bobak, «Private Roy, Canadian Women’s Army Corps», 1946. Photo : Musée canadien de la guerre © Succession Molly Lamb Bobak

Josée Desforges est doctorante en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal. Son projet de recherche, pour lequel elle a reçu la bourse Joseph-Armand-Bombardier, porte sur la présence d’œuvres d’art dans les édifices du gouvernement fédéral canadien et leur substitution à la suite des changements de partis politiques au pouvoir. Elle s’intéresse également à la caricature, notamment dans le cadre de son mémoire intitulé « Entre création et destruction : les comportements des types du Juif et du Canadien français dans les caricatures antisémites publiées par Adrien Arcand à Montréal entre 1929 et 1939 », qui a remporté le prix Michel de la Chenelière en art et culture décerné par le Musée des beaux-arts de Montréal. Josée Desforges a donné de nombreuses conférences, rédigé plusieurs articles et chapitres de livres, et coorganisé des colloques sur les questions de la censure, de l’iconoclasme et de la satire.

Le Musée virtuel du Canada

Le Musée virtuel du Canada, administré par le Musée canadien de l’histoire avec le soutien financier du gouvernement du Canada, est la plus importante source numérique d’histoires et d’expériences présentées par des musées et organismes patrimoniaux canadiens. Le programme d’investissement Expositions virtuelles aide les musées et les organismes patrimoniaux canadiens à élaborer du contenu en ligne dynamique de moyenne ou grande envergure portant sur l’histoire, le patrimoine et la culture du Canada. museevirtuel.ca

L’équipe de réalisation

Suzy Lake, «A Genuine Simulation of… No. 2», 1973-1974

Suzy Lake, «A Genuine Simulation of… No. 2», 1973-1974. Photo : MBAM, Christine Guest © Suzy Lake

Recherche et contenu
Sous la direction de Louise Déry
Commissariat et coordination : Josée Desforges
Recherche et rédaction des textes : Isadora Chicoine-Marinier, Josée Desforges, Anne-Marie Dubois, Philippe Dumaine, Karine Gagné, Maude Johnson, Julie-Ann Latulippe, Audrey Laurin
Aide à la recherche : Léa Alain-Gendreau, Hélène Brouillet, Anna Brunette, Sophie Dubois, Julie-Anne Godin-Laverdière, Adrienne Johnson
Demandes d’images et de droits de reproduction : Anne Philippon
Traitement des images et conception du logo : Louis-Philippe Côté
Sous-titrage et traitement vidéo : Caroline Courchesne, Isabelle Darveau, Geneviève Philippon
Révision : Dominique Vallerand (français), Donald Pistolesi (anglais)
Traduction : Sophie Chisogne (français), Marcia Couëlle (anglais)
Correction d’épreuves : Ariane De Blois, Renaud Gaboury, Véronique Leblanc

Comité scientifique
Joanne Burgess, professeure au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal
Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM
Jacques Des Rochers, conservateur de l’art québécois et canadien d’avant 1945 au Musée des beaux-arts de Montréal
Josée Desforges, doctorante en histoire de l’art au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal
Dominic Hardy, professeur au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal
Didier Prioul, professeur au Département des sciences historiques de l’Université Laval
Thérèse St-Gelais, professeure au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal

Paul-Émile Borduas, «L’étoile noire», 1957

Paul-Émile Borduas, «L’étoile noire», 1957, huile sur toile, 162,5 x 129,5 cm. Photo : MBAM, Denis Farley

Conception et programmation du site
Service de production audiovisuelle et multimédia de l’UQAM
Chargé de projet : Pierre-Gilles Lavallée
Conception graphique : Anne-Marie Sauriol
Programmation : Django Doucet, Sébastien Labbé-Pelligrini, Alexandre Toutant

Musée virtuel du Canada
Chargée de projet : Brigitte Beaulne-Syp
Responsable, Développement Web, Musée canadien de l’histoire et Musée canadien de la guerre : Colin Chen
Analyste de l’assurance de la qualité Web : Michel Joanisse

Partenaires
L’exposition 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire est réalisée par la Galerie de l’UQAM avec le soutien du Programme d’investissement pour les expositions virtuelles du Musée virtuel du Canada.

La Galerie de l’UQAM souhaite remercier les artistes, les institutions muséales et les ayants droit qui ont collaboré à la préparation de cette exposition. Parmi les collections et particuliers qui ont rendu possible un projet d’une si grande ampleur, mentionnons spécialement le Agnes Etherington Art Centre, la Art Gallery of Nova Scotia, la Morris and Helen Belkin Art Gallery, le Musée d’art de Joliette, le Musée d’art du Centre de la Confédération, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée national des beaux-arts du Québec et la University of Lethbridge Art Gallery.

Logos

Adresse et heures d’ouverture
Galerie de l’UQAM
Pavillon Judith-Jasmin, salle J-R120
1400, rue Berri, angle Sainte-Catherine Est, Montréal
Métro Berri-UQAM

Mardi au samedi, de midi à 18 h
Entrée libre

Renseignements
514 987-6150
galerie.uqam.caFacebookTwitterInstagram

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Images : Gracieuseté de l’UQAM

À lire aussi : Nuit Blanche exaltante à l’UQAM


Logo UQÀM

L’UQAM offre la programmation la plus complète dans le domaine des arts au Canada. Elle est la seule université canadienne à offrir des cours dans toutes les disciplines artistiques, aux trois cycles d’études. Dans le domaine des communications, l’UQAM est le plus grand pôle francophone de formation au pays. Chaque année, ses diplômés s’illustrent sur les scènes nationale et internationale. arts.uqam.ca • communication.uqam.ca

LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre