garden-salad-2096

Idées alimentaires du côté
végétalien et végétarien

Une série d’articles avec des recettes proposant des alternatives à la consommation de viande et de poisson

Par Penny Arsenault et Irwin Rapoport • Traduit de l’anglais

6 février 2023

Bienvenue au premier article d’une série qui se concentrera sur la manière d’adopter un régime végétal plus sain, d’aider l’écosystème de la planète et d’aborder les questions morales et éthiques liées à la consommation de viande et de poisson.

Dans cet article, Penny explique pourquoi elle a adopté un mode de vie végétalien, et Irwin explique pourquoi il a sérieusement réduit sa consommation de viande et de poisson. En outre, les auteurs partagent certaines de leurs recettes végétaliennes et végétariennes préférées et faciles à préparer.

Une série qui se concentrera sur la manière d’adopter un régime végétal plus sain, d’aider l’écosystème de la planète et d’aborder les questions morales et éthiques liées à la consommation de viande et de poisson.

Nous espérons démystifier et simplifier le mode de vie basé sur la consommation de plantes en partageant des recettes savoureuses et nutritives qui utilisent des aliments que vous mangez déjà. De cette façon, nous espérons encourager l’expérimentation et les discussions amicales et intelligentes. Alors, sans plus attendre, voici nos témoignages.

L’histoire de Penny

Ayant toujours aimé les animaux, j’ai proclamé mon végétarisme à l’âge de huit ans. Mais lorsque mon père m’a gentiment rappelé que le salami était de la viande, j’ai mis ce projet en veilleuse pendant un certain temps.

L’enfant de huit ans que j’étais se laissait facilement dissuader. J’ai cependant cessé de manger de la viande rouge et, à l’âge de vingt ans, j’étais végétarienne. Les gens s’inquiétaient soudain de ma consommation de protéines, mais je leur assurais que je n’étais pas folle, que je mangeais toujours du fromage et des œufs.

‘Les vaches n’étaient-elles pas toutes heureuses ? Elles avaient toujours l’air très sereines dans les publicités.’

Puis un jour, alors que nous étions dans le parc à chiens, j’ai rencontré un végétalien qui m’a demandé si j’étais végétarienne pour des raisons de santé ou de philosophie. Je lui ai répondu que je ne me sentais pas capable de payer quelqu’un pour faire un travail dont je ne pouvais même pas supporter d’être témoin. Elle m’a répondu qu’il fallait d’abord renoncer aux produits laitiers, les veaux étant un déchet de l’industrie laitière. Deux choses me sont venues à l’esprit simultanément : “Végane folle !” mais aussi “Oh non !” car si c’était vrai, ma vie était sur le point de changer. Les vaches n’étaient-elles pas toutes heureuses ? Elles avaient toujours l’air très sereines dans les publicités. Je savais que je devrais vérifier la véracité de cette hypothèse.

C’était il y a douze ans, et je suis maintenant végétalienne depuis douze ans. Parfois, il suffit d’une étincelle pour que l’esprit s’interroge. Beaucoup de choses ont changé depuis, mais beaucoup de choses sont restées les mêmes. J’espère pouvoir partager certaines des choses que j’ai apprises.

L’histoire d’Irwin

La viande et le poisson étaient les aliments de base de la cuisine de ma mère Shirley et de ma grand-mère Sonya, et leur cuisine exceptionnelle me manque. Ma mère faisait une excellente sauce pour les spaghettis, de merveilleux poivrons farcis et des boulettes de viande dans une sauce rouge qui étaient servies avec du riz. Le steak, le poulet et la sole étaient des aliments de base hebdomadaires. Lorsque nous étions enfants, tous les vendredis soirs, nous dînions chez ma grand-mère, un rendez-vous que nous ne devions pas manquer. Elle nous servait du poulet, des hamburgers faits au four et d’autres plats délicieux.

Pendant de nombreuses années, nous avons eu des dîners de Rosh Hashanah et de Yom Kippour chez mes grands-parents Sonya et Jack à Notre-Dame-de-Grasse. Ma grand-mère préparait les meilleures soupes au poulet et aux boulettes de matzah – pleines de carottes et de céleri. Les plats des fêtes comprenaient du foie haché, de la poitrine de bœuf et du poisson gefilte, et sa pâtisserie était excellente. Elle faisait toujours des brownies supplémentaires pour moi et mon cousin Brian, nous prenant à part et nous les donnant en secret. Mes grands-parents préparaient aussi d’excellents cornichons.

‘Le fait est que la viande et le poisson figuraient toujours au menu familial et le végétarisme et le véganisme n’étaient pas abordés.’

Mon grand-père maternel Irwin Freedman, que je n’ai jamais rencontré, a tenu pendant de nombreuses années, avec ma grand-mère Elsie, une épicerie fine sur Bleury, au centre-ville de Montréal, près du Théâtre Impérial.

Le fait est que la viande et le poisson figuraient toujours au menu familial et, pour autant que je me souvienne, le végétarisme et le véganisme n’étaient pas abordés. Mon grand-père Jack était boucher et mon grand-oncle Boris Rapoport est arrivé au Canada avec mon arrière-arrière-grand-père Abraham en 1905 en provenance de Druya, en Lituanie, et a fondé la société Hygrade, qui était célèbre pour ses hot-dogs. Entre 1905 et 1921, il a fait venir ses frères et sœurs, ses cousins et ses parents.

Si la viande est une tradition familiale, il en va de même pour la goutte et les problèmes cardiaques. Du côté de ma mère, il y a de graves problèmes cardiaques. Mon grand-père est mort dans la quarantaine et mes deux oncles, Morty et Lawrence, ont eu de graves problèmes cardiaques. Le cancer est également un fléau du côté des Freedman. Du côté de mon père, beaucoup d’entre nous ont hérité de la goutte.

J’apprécie le goût de la viande et du poisson, mais je n’en ai pas envie. J’ai eu ma première crise de goutte il y a environ trente ans et, pour cette raison, je mange moins de viande et je bois moins d’alcool. Au mieux, je mange de la viande une ou deux fois par semaine, et les quantités sont limitées. Je mange rarement du poisson ou des fruits de mer, bien que j’apprécie le poulpe, le calmar, le thon et le saumon. J’ai limité ma consommation de thon en raison de sa teneur en mercure, qui est préoccupante. Bien que je consomme occasionnellement du poulpe et du calmar, je sais que ce sont des créatures fascinantes et intelligentes et cela me fait réfléchir. Je sais aussi que les vaches, les porcs, les poulets et les dindes sont également très intelligents, qu’ils ont une vie sociale active et qu’ils éprouvent toute une gamme de sentiments et d’émotions.

‘J’ai eu ma première crise de goutte il y a environ trente ans et, pour cette raison, je mange moins de viande et je bois moins d’alcool.’

Je consomme donc moins de viande, de poisson et d’œufs, non seulement pour des raisons de santé, mais aussi pour des raisons morales, éthiques et environnementales. Je pourrais facilement manger de la viande et du poisson tous les jours, mais je choisis de ne pas le faire. Ma joie de vivre n’en est pas diminuée pour autant. Je ne suis pas encore végétalien, mais je suis pleinement conscient de la souffrance des animaux pour nourrir nos tables. Les pratiques de pêche destructrices à l’échelle industrielle ont déjà décimé plus de cinquante pour cent des stocks de poissons dans le monde. Dans les parcs d’engraissement massifs et les horribles installations de reproduction industrielle, beaucoup trop d’animaux souffrent et la plupart des gens choisissent de l’ignorer.

Nous jouons à des jeux dangereux avec la génétique pour élever davantage de bétail destiné à la consommation et nous ne devons pas oublier que près de quatre-vingt pour cent des antibiotiques utilisés en Amérique du Nord servent au bétail. Cela contribue grandement à la résistance aux antibiotiques et devrait tous nous inquiéter.

Les recettes d’Irwin

La plupart des aliments que vous mangez déjà sont végétaliens ! De délicieux sandwichs à la tomate ou au concombre, des légumes rôtis, des salades, des légumes sautés – beaucoup sont très faciles à préparer.
Bien qu’Irwin ne soit pas végétalien, voici quelques-uns de ses plats préférés et faciles à préparer, qui sont entièrement à base de plantes.

Sauté de légumes

Vegetable Stir-fry

Sauté de légumes • Image : Ryan KwokUnsplash

Ingrédients

  • Oignons émincés
  • Huile d’olive
  • Sel d’ail, poivre au goût
  • Brocoli
  • Champignons
  • Poivrons rouges, verts, orange ou jaunes tranchés
  • Céleri en tranches
  • Pois mange-tout
  • Autres légumes à portée de main
  • Sauce soja et sauce piquante (facultatif)
  • Riz ou nouilles cuits
  • Graines de sésame grillées pour garnir (facultatif)

Préparation

  • Faire sauter les oignons avec un peu d’huile d’olive dans une grande poêle à couvercle.
  • Ajouter les autres légumes
  • Ajouter le sel d’ail, le poivre (et d’autres épices si vous le souhaitez).
  • Lorsque les légumes sont presque cuits, ajouter le riz et mélanger le tout.
  • Ajouter de la sauce soja ou de la sauce piquante si nécessaire.
  • Couvrez la poêle et laissez-la à feu moyen pendant cinq minutes.
  • Remuez pour que les ingrédients s’imprègnent des saveurs.
  • Servez et dégustez !

Salade de jardin

garden salad

Salade de jardin • Image : Jill Wellington – Pexels

Ingrédients

  • Laitues (romaine, Boston, iceberg, etc.)
  • Tomates
  • Concombres
  • Poivrons – rouges, verts et jaunes
  • Ajoutez d’autres légumes à portée de main, ainsi que des fruits comme des pommes et des baies.

Préparation

  • Lavez les ingrédients.
  • Coupez et tranchez les ingrédients et placez-les dans un bol.

Vinaigrette

  • Huile d’olive
  • Vinaigre balsamique
  • Sel et poivre au goût
  • Mélanger et incorporer à la salade.

Carottes, pommes de terre et oignons rôtis

Roasted Carrots, Potatoes and Onions

Carottes, pommes de terre et oignons rôtis • Image : Dmitriy Zub – Pexels

Ingrédients

  • Carottes
  • Pommes de terre
  • Oignons
  • Un filet d’huile d’olive
  • Sel et poivre à volonté
  • Des morceaux d’ail coupés
  • Autres épices comme de l’origan, du thym ou du romarin.

Préparation

  • Coupez les légumes en tranches et placez-les dans un récipient qui peut être fermé.
  • Ajoutez l’huile d’olive, les épices et l’ail.
  • Secouez, puis étalez dans une poêle.
  • Placez le moule dans le four et faites cuire pendant environ trente minutes à 425 degrés.
  • Vérifiez si les légumes sont prêts et servez.
fruit salad

Salade de fruits • Image : Josh Sorenson – Pexels

Salade de fruits

Ingrédients

  • Fraises
  • Kiwi
  • Ananas
  • Cerises dénoyautées
  • Melon – pastèque, melon d’eau, etc.
  • Tout autre fruit disponible

Préparation

  • Coupez les fruits et placez-les dans un bol.
  • Ajoutez du gingembre râpé ou des feuilles de menthe fraîche pour ajouter un peu de saveur.
  • Mettez au réfrigérateur pour refroidir avant de servir.

Recettes de Penny

Salade César végane

Ceasar Salad Wannabe

Salade César végane • Image : Peggy Arsenault

Vinaigrette

  • 1/4 tasse de noix de cajou écrasées
  • 1/4 de tasse de levure nutritionnelle
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Vinaigre de cidre de pomme
  • Sel à l’ail
  • 1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
  • Mélanger. Ajustez les ingrédients en fonction du goût et de la texture.
  • 1 grosse laitue romaine
  • Bâtonnets de sésame croustillants ou croûtons
  • Câpres (facultatif)

Préparation

  • Laver la laitue romaine à fond et l’essorer ou l’éponger.
  • Briser en lanières d’environ deux pouces.
  • Mélanger avec la vinaigrette dans un grand bol jusqu’à ce que tous les morceaux soient bien enduits.
  • Ajouter des bâtonnets de sésame ou des croûtons juste avant de servir.

Sauté de champignons et d’épinards

Spinach Mushroom Sauté

Sauté de champignons et d’épinards • Image : Peggy Arsenault

Ingrédients

  • 3 ½ tasses de champignons crimini ou d’autres variétés de champignons
  • 2 tasses de jeunes épinards
  • 1 c. à thé de gingembre frais râpé
  • 1 c. à soupe de sauce soja ou tamari
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • Graines de sésame grillées (facultatif)

Préparation

  • Le cas échéant, étaler uniformément les graines de sésame sur une plaque dans le four grille-pain.
  • Surveillez-les de près et retirez-les lorsqu’elles sont dorées.
  • Dans une poêle, à feu moyen-doux, ajouter l’huile.
  • Ajouter les champignons tranchés et faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient ramollis, environ dix minutes, jusqu’à ce qu’ils sautent dans leur propre liquide.
  • Ajouter le tamari et le gingembre râpé, remuer.
  • Ajouter les épinards sur le dessus. Ne pas mélanger. Couvrir pour laisser les épinards se faner.
  • Déposer dans une assiette.
  • Garnir de graines de sésame grillées et servir.

Sauce aux arachides

peanut sauce

Sauce aux arachides • Image : Pikist

Pour les sautés, les nouilles ou les trempettes.

Ingrédients

  • 1½ c. à soupe de sirop d’érable
  • 2 c. à soupe de tamari ou de sauce soja
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de levure nutritionnelle (facultatif mais
  • délicieux)
  • ½ c. à thé de gingembre râpé
  • Petite gousse d’ail écrasée
  • 1 cuillère à soupe de beurre de cacahuète
  • ½ cuillère à café de vinaigre

Préparation

  • Mélangez les ingrédients.
  • Ajouter de l’eau, si nécessaire, pour obtenir une sauce plus fine.
  • Ajuster au goût. Ajouter plus de sirop d’érable si vous aimez une sauce plus sucrée.
  • Faire cuire au micro-ondes pendant 30 secondes.
  • Verser sur des sautés ou sur des nouilles.

Sert également d’excellente sauce pour les rouleaux de printemps ou les boulettes de pâte dumplings.

Image d’entête : Salade de jardin, par Jill Wellington – PexelsButton Sign up to newsletter – WestmountMag.caAutres articles récents


Penny ArsenaultEntraîneuse de patinage artistique et danseuse de ballet, Penny Arsenault est une amie des chats, des chiens et de tous les animaux, dévouée à la forme physique et à la nutrition, et infatigable dans sa quête optimiste de l’amélioration des jardins urbains et de la préservation des espaces sauvages.

 

Irwin RapoportIrwin Rapoport est un journaliste indépendant, titulaire de baccalauréats en histoire et en sciences politiques de l’Université Concordia.



There are no comments

Ajouter le vôtre