coyote-connor-martin-2048

Des appâts vivants pour
dresser les chiens de chasse

Le projet de loi 91 de l’Ontario réintroduit les enclos d’entraînement et d’essais – Le Québec suivra-t-il?

Par Georges R. Dupras

14 septembre 2023

Il semble que le gouvernement de l’Ontario ait réussi à introduire à nouveau les enclos d’entraînement et d’essais pour dresser des chiens de chasse. Le gouvernement du premier ministre Ford veut solliciter les votes des chasseurs et des pêcheurs de cette province. Il y a quelques années, un autre parti provincial en Ontario a réussi à courtiser le lobby des chasseurs en introduisant à nouveau la chasse aux ours au printemps qui avait été abolie par un gouvernement précédent. Il n’y avait aucune justification, et il n’y avait peu ou pas d’avantages économiques derrière cette chasse, sauf le désir et le besoin de tuer.

Inclus dans le projet de loi 91

Le ministre nous assure qu’aucun animal ne sera tué à l’intérieur de ces enclos. Cependant l’article 38 du règlement autorise l’utilisation d’armes à feu pour euthanasier des « animaux sauvages malades ou blessés ». Les coyotes et les renards sont piégés et relâchés à l’intérieur de ces enclos destinés à la « mise à mort ». Selon la taille de l’enclos, une cinquantaine ou plus de chiens sont relâchés pour les harceler, les poursuivre jusqu’à épuisement et parfois les tuer. Les espèces d’animaux à chasser dictent la taille des terrains d’abattage qui sont entièrement clôturés. L’utilisation des coyotes nécessite les plus gros enclos, incluant des renards et des lièvres.

Les coyotes et les renards sont piégés et relâchés à l’intérieur de ces enclos destinés à la « mise à mort ». Selon la taille de l’enclos, une cinquantaine ou plus de chiens sont relâchés pour les harceler, les poursuivre jusqu’à épuisement et parfois les tuer.

Le ministre justifie ces mesures en disant que ces enclos d’entraînement empêcheront que le « sport » devienne clandestin. Deux agents de conservation à la retraite (Maw et Lintack) ont déclaré que « le fait d’avoir d’avantage de ces enclos ne servira qu’à augmenter cette cruauté et ces activités clandestines ».

La loi sur la protection du poisson et de la faune interdit déjà la poursuite de la faune par des chiens sur le terrain, sauf, tel que décrit dans la loi et les règlements, dans le cas des enclos d’entraînement et d’essaies. Cela dit, pourquoi le ministre ne se contente pas d’appliquer la loi et de ne pas encourager la cruauté en permettant ce genre d’activité dans les enclos.

Les responsables de ces enclos ont le droit d’acheter des renards élevés dans des fermes à fourrure. Ayant été élevés en captivité, comment peuvent-ils se défendre ?

La perte de l’innocence, la désensibilisation, le conditionnement

L’Ontario Dog Association signale dans une lettre que plus de deux douzaines d’enfants ont assisté à ces séances de formation au cours d’une période de trois jours. Nous devrions nous demander comment ce genre de violence touche les sentiments et influence un esprit en développement ?

Autres options

Je ne soutiens aucunement ces activités, mais je penserais que le dressage des chiens pour suivre une piste pourrait se faire sans l’utilisation d’appâts vivants.

Ce document, ratifié par M. Ford, rentrera en vigueur en 2024 malgré l’opposition des agences de protection animale à travers le pays. Lorsque la Loi sur la protection du poisson et la faune a été modifiée en 1997, le premier ministre Harris a accepté l’élimination progressive des enclos d’entraînement et d’essaies.

‘L’Ontario Dog Association signale dans une lettre que plus de deux douzaines d’enfants ont assisté à ces séances de formation au cours d’une période de trois jours. Nous devrions nous demander comment ce genre de violence touche les sentiments et influence un esprit en développement ?’

Au Québec, lors du mandat de Jean Charest, un enclos semblable a été mis en œuvre dans la région de Sherbrooke. Au cours de ces essaies, des chiens ont été utilisés pour chasser des ours. À cette époque, le Chef de la section Gros Gibier du Ministère des ressources naturelles et de la faune, m’avait dit qu’aucun biologiste gouvernemental n’appuyait l’utilisation des chiens. Une décision a été prise d’interdire l’utilisation des chiens pour chasser les ours au Québec.

Quelle farce !

La consultation publique est une farce. Le gouvernement de l’Ontario a affiché son intention de modifier la Loi sur la protection du poisson et de la faune sur le Registre environnemental de l’Ontario, en sollicitant l’avis des citoyens de la province. La date de cette publication, le 3 avril, était la même date à laquelle le Projet de loi 91 a été adopté en première lecture. La période allouée aux commentaires du public se terminait le 18 mai. Le Projet de loi 91 a reçu la sanction royale le 8 juin.

Si vous désirez vous joindre à nous pour arrêter la prolifération de ces enclos, veuillez communiquer avec nous par courriel au contact@animalalliance.ca

Vous pouvez également nous rejoindre par téléphone au 416 462-9541.

Georges R. Dupras
Directeur
Alliance animale du Canada

Avertissement : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de son auteur et ne reflètent pas les opinions de WestmountMag.ca ou de ses éditeurs.

Image d’entête: Connor Martin – PexelsButton Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire aussi : autres articles par Georges Dupras

Autres articles récents


Georges Dupras

Georges R. Dupras se fait le champion et le défenseur des animaux depuis plus de 50 ans. Il est membre de l’International Association for Bear Research and Management (IBA), un directeur de l’Alliance pour les animaux du Canada (AAC), le représentant du Québec de Zoocheck Canada, et un ancien directeur de la Société canadienne pour la prévention de la cruauté envers les animaux (CSPCA). En 1966, il s’est impliqué dans la campagne initiale pour sauver les phoques qui a mené à la fondation de l’International Fund for Animal Welfare (IFAW) en 1969. Il a publié deux livres : Values in Conflict et Ethics, A Human Condition. Georges demeure à Montréal, Québec, Canada.


 Just point and junk disappears. Save $10 when you book online. Book Now.



There are no comments

Ajouter le vôtre