bell-fund_featured__westmountmag

Sonner la cloche
de la victoire sur le cancer

Le Fonds La Cloche réconforte les patients subissant un traitement du cancer

Par Anne Sutherland

the bell fund judy martin westmountmag.ca

Judy Martin sonnant la cloche

Il y a quatre ans, Judy Martin ne se doutait pas qu’elle emprunterait un chemin qui la mènerait à donner un sermon dans une église de Montréal-Ouest, à faire une présentation devant un des plus importants organismes philanthropiques de la ville et à trier des bonbons à la menthe Stillwell dans un entrepôt de Lachine par des températures frigides. Cette native de Westmount connaît bien le domaine philanthropique puisqu’elle est présidente des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw depuis des dizaines d’années. Maintenant, les efforts de collecte de fonds et de sensibilisation sont devenus quelque chose de très personnel pour Judy.

Après avoir découvert une bosse dans son sein en 2012, Judy a subi des traitements de chimiothérapie, une double mastectomie radicale et des traitements de radiothérapie et a enterré son beau-frère. Malgré tout, elle a trouvé la force et la détermination de remercier de façon concrète ceux et celles qui l’avaient si bien traitée. Son projet suivant a été d’aider les autres patients atteints de cancer.

Elle s’est moquée de la série d’obstacles que certains qualifieraient d’insurmontables en vendant des casquettes de baseball, des tuques et des tasses à café portant l’inscription « Shit Happens » (les emmerdements arrivent) et en versant tous les profits ainsi réalisés à la recherche sur le cancer. Elle a également visité plusieurs écoles à Montréal et dans les Cantons de l’Est pour raconter son histoire et recueillir des cartes d’encouragement créées par les jeunes élèves.

Le point culminant de cette folle aventure est la création du Fonds La Cloche, un programme populaire qui permettra d’offrir gratuitement une Trousse réconfort à des dizaines de milliers de patients atteints du cancer, afin de les aider à supporter leurs traitements un peu plus confortablement. Le Fonds La Cloche a été inauguré le 4 février 2016, Journée mondiale du cancer, dans l’atrium ensoleillé du Centre de recherche, au site Glen du nouveau Centre universitaire de santé McGill.

Le point culminant de cette folle aventure est
la création du Fonds La Cloche, un programme
populaire qui permettra d’offrir gratuitement
une Trousse réconfort à des dizaines de milliers
de patients atteints du cancer …

Judy, accompagnée de l’équipe médicale qui a supervisé ses traitements, a sonné la cloche de navire en bronze qu’elle avait offerte en 2013 pour célébrer la fin de ses traitements de chimiothérapie. Cette fois, elle faisait sonner la cloche pour lancer la phase deux de son mouvement de gratitude. Cette cloche, qui pèse à peine un kilo, porte une charge émotionnelle connue seulement de ceux qui la font sonner et des équipes qui les ont menés jusque là.

Que le patient ait terminé sa chimio ou qu’il ou elle ait dû arrêter le traitement parce qu’il n’agissait pas ou que son corps ne pouvait pas le tolérer, ce patient a mérité le privilège de sonner la cloche. La cloche porte l’inscription « Lucky, Grateful, Hopeful » « Chanceux, Reconnaissant, Optimiste ». Elle représente les efforts inouïs, le courage et les émotions qui ont ponctué les heures que chaque patient a passées branché à une aiguille intraveineuse qui introduisait du poison dans son organisme afin de tuer les cellules cancéreuses.

« Pendant tout mon traitement, on m’a prodigué des soins tellement exceptionnels que je voulais exprimer ma gratitude de façon concrète, » a déclaré Judy. « Une de mes observations était que nous (les patients du centre du cancer) ne célébrions pas la fin de nos traitements de chimio. J’ai demandé aux infirmières si les gens célébraient, et elles m’ont dit qu’il y avait des claquettes du Dolarama, mais que ça ne donnait rien de spécial. »

the bell fund comfort kit westmountmag.ca

Contenu de la Trousse réconfort du Fonds La Cloche

Le Fonds La Cloche , en collaboration avec la Fondation du cancer des Cèdres et CanSupport des Cèdres, fournira chaque année des Trousses réconfort à quelque 4 500 patients qui reçoivent un diagnostic de cancer. Les trousses contiennent une douillette couverture en molleton avec une pochette pour y tenir les pieds bien au chaud, une bouteille d’eau réutilisable pour étancher la soif et prendre les médicaments, un bloc-notes et un stylo pour inscrire les instructions données par les médecins et les infirmières, de délicieux bonbons à la menthe pour atténuer le goût métallique qui peut être un effet secondaire de la chimio et un magazine pour aider à passer le temps. Les trousses sont présentées dans un sac à bandoulière en toile, gracieuseté du Groupe international Travelway. Dans la brochure explicative qu’on retrouve dans le sac on peut lire « Les visites à l’hôpital sont difficiles, et les traitements sont souvent longs et épuisants. »

Sur un carton, qu’elle a elle-même signé pour le rendre plus personnel, Judith décrit pour les patients son aventure et le programme qu’elle a créé pour donner au suivant en reconnaissance des excellents soins qu’elle a reçus et de la compassion qu’on lui a manifestée à l’Hôpital Royal Victoria. Une autre touche intime contenue dans le sac est la carte réalisée par les écoliers avec du papier à bricolage où on peut lire un message d’encouragement comme « Tu vas y arriver ! » ou « J’ai confiance en toi. »

« Ces cartes ont un immense succès auprès des patients. J’ai vu des hommes verser des larmes lorsqu’ils lisent ces messages d’espoir de la part d’enfants de sept ans, » a déclaré Judy.

the bell fund cards westmountmag.ca

Des cartes d’encouragement

L’infatigable Judy a passé un an à solliciter fournisseurs et manufacturiers afin d’obtenir les meilleurs prix possibles pour le contenu des trousses réconfort qu’elle avait en vue. Il y a eu plusieurs concepts et prototypes, et enfin, en janvier, tous les éléments de la trousse ont été livrés dans l’entrepôt de Simard Transport où un groupe composé d’amis de Judith et de bénévoles ont assemblé les premières Trousses réconfort.

De joyeuses corvées d’assemblage ont eu lieu en janvier, mars et avril, et l’entreprise assure l’entreposage des palettes de 75 trousses recouvertes de pellicule plastique, car l’espace de rangement est limité au nouvel hôpital. Des dons de particuliers comme vous et moi ont permis de recueillir 56 000 $ pour financer les trousses; en date de la mi-mars, le total recueilli dépassait les 157 000 $.

« Il ne s’agit pas d’un événement unique, il nous faut amasser un million de dollars afin d’établir une fondation qui soutiendra le programme des trousses réconfort. Nous avons besoin de l’aide de l’ensemble de la communauté montréalaise, » a soutenu Judith.

Elle espère que nombre de patients qui ont reçu une Trousse réconfort « donneront au suivant » en achetant une trousse pour le patient ou la patiente qui suivra. Chaque trousse coûte 30 $. Acheter une trousse en l’honneur d’un ami est devenu un outil de collecte pour ceux qui le peuvent. En février, trois enfants adultes d’un patient ont mis en commun leurs ressources et ont acheté cinq trousses pour l’anniversaire de naissance de leur père, en l’honneur de chacun des membres de leur famille qui a perdu sa lutte contre le cancer. Une campagne de la Fête des Mères encouragera les gens à acheter une trousse en l’honneur de leur propre mère ou pour faire une différence pour la mère de quelqu’un d’autre.

Un événement spécial de collecte de fonds est également prévu pour le mercredi 27 avril. Il s’agit d’une soirée de boxe qui aura lieu au sélect Montreal Racket Club sur la rue de la Concorde. Les billets d’entrée générale coûtent 200 $ et comprennent le souper, deux consommations et les six matches de boxe sanctionnés par Boxe Québec. On peut également acheter des billets pour des tables corporatives de neuf places.

Un événement spécial de collecte de fonds
est également prévu pour le mercredi 27 avril.
Il s’agit d’une soirée de boxe qui aura lieu
au sélect Montreal Racket Club … Un des boxeurs,
Scott Chapman, est un survivant du cancer,
ce qui rend cet événement très personnel pour lui.

Un des boxeurs, Scott Chapman, est un survivant du cancer, ce qui rend cet événement très personnel pour lui. Il s’est remis en forme en pratiquant la boxe et mettra son amour-propre en jeu lors du combat final de la soirée.

« Il est important que la communauté comprenne que le programme de trousses réconfort est une initiative par et pour les patients. Nous sommes ravis de recevoir tous les dons, qu’il s’agisse d’un dollar ou de mille dollars, car chaque don permet à celui ou celle qui l’effectue de se joindre à nous pour offrir un brin de confort aux patients qui subissent des traitements difficiles. Et ça, ça n’a pas de prix, » a ajouté Judith.

Pour plus de renseignements ou pour effectuer un don au Fonds La Cloche, allez au site de la Fondation du cancer des cèdres cedars.ca/thebellfund

Pour réserver une place à la soirée Combat pour La Cloche, communiquez avec Gina Steszyn au 514 934-1934, poste 71207.

 

Images : courtoisie du Fonds La Cloche


anne sutherland journalist westmountmag.ca

Anne Sutherland
Journaliste indépendante, ancienne employée du Montreal Gazette pendant 32 ans. Amie de Judy Martin depuis mon enfance, et bénévole pour Le Fond La Cloche. Ma mère est décédée du cancer des ovaires en 2006, donc c’est une cause qui me tient à coeur.



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre