Les-nuits-de mashad–holy-spider

Les nuits de Mashhad :
un film de Ali Abbasi

Le film du cinéaste iranien sélectionné au 47e Festival International du Film de Toronto

25 août 2022

Les nuits de Mashhad, du cinéaste iranien Ali Abbasi, sera présenté en première canadienne lors du 47e Festival International du Film de Toronto (Présentation Spéciale) en septembre prochain. Présenté en première mondiale et en Compétition Officielle au dernier Festival de Cannes où il a reçu un accueil très enthousiaste, le long métrage a valu le Prix d’interprétation féminine à l’actrice Zahra Amir Ebrahimi.

À travers le portrait de Saeed Hanaei, Les nuits de Mashhad dresse une critique de la société́ iranienne contemporaine et la misogynie qui y est profondément ancrée. Le film a pour décor la ville de Mashhad, deuxième ville la plus peuplée d’Iran mais, aussi, deuxième ville sainte la plus importante au monde.

Ali Abbasi s’est fait connaître avec Border, présenté au festival de Cannes en 2018, où il a obtenu le prix Un certain regard avant de représenter la Suède dans la course à l’Oscar du meilleur film international. Les nuits de Mashhad est son troisième long métrage.

Un tueur en série qui a secoué l’opinion iranienne

Iran 2001, une journaliste de Téhéran plonge dans les faubourgs les plus mal famés de la ville sainte de Mashhad pour enquêter sur une série de féminicides. Elle va s’apercevoir rapidement que les autorités locales ne sont pas pressées de voir l’affaire résolue. Ces crimes seraient l’œuvre d’un seul homme, qui prétend purifier la ville de ses péchés, en s’attaquant la nuit aux prostituées.

Il faut savoir que Les Nuits de Mashhad est basé sur une véritable histoire. Saeed Hanaei a réellement existé. Né en 1962, ce vétéran de guerre devenu maçon a tué seize femmes entre 2000 et 2001 avant d’être arrêté par les autorités. Cet homme marié et père de trois enfants ciblait les travailleuses du sexe et les femmes droguées dans la ville de Mashhad. Il a déclaré à la cour qu’il avait commencé cette série de féminicide pour éradiquer la corruption et laver la ville de Mashhad de ses péchés, mais aussi parce que sa femme avait été confondue avec une prostituée.

Saeed Hanaei a été surnommé l’Araignée par la presse iranienne car il attirait ses victimes chez lui avant de les étrangler et de jeter leurs corps. Après son arrestation par la police, l’opinion iranienne a été divisée et certains habitants conservateurs de Mashhad sont devenus ses partisans. Le 8 avril 2002, Saeed Hanaei a été jugé coupable et a été pendu dans la prison de Mashhad.

Distribué au Canada par Sphère Films, LES NUITS DE MASHHAD prendra l’affiche dans les cinémas à l’automne 2022.

À propos de Sphère Films

Sphère Films, l’un des plus importants distributeurs au Canada, dessert les marchés locaux et internationaux avec une offre de contenu de grande qualité dans tous les genres. Installé à Montréal et Toronto, Sphère Films propose le meilleur du cinéma québécois, canadien et international au public canadien.

Image d’entête : Courtoisie de Sphère FilmsButton Sign up to newsletter – WestmountMag.caAutres articles sur le Cinéma




There are no comments

Add yours