musici_feature_westmountmag

Lumière lointaine de I Musici

Une exploration digne d’un visa à long terme

Par Luc Archambault

Le 24 février dernier, I Musici de Montréal, orchestre de chambre de grande réputation, a réchauffé les cœurs des auditeurs présents à leur concert intitulé Lumière Lointaine. Au programme, trois pièces : Élégie pour cordes en sol majeur, par Piotr Ilitch Tchaïkovski, Tola Gaisma (Lumière Lointaine), par Peteris Vasks, et le Quatuor à cordes no 2 en la majeur, op. 68, par Dmitri Chostakovitch. Les deux premières pièces furent pour moi des découvertes. Le Tchaïkovski fut expressif, hautement lyrique, avec une forte partition de violons.

La seconde pièce, Tola Gaisma, avec le soliste Vadim Gluzman au violon, fut un véritable tsunami. Composée par Peteri Vasks, un compositeur Lithuanien qui a un profond souci pour l’environnement, cette ‘lumière lointaine’ plonge creux, avec des changements de tempo illustrant le combat éternel entre le folklore et la vie moderne, entre les univers humain et naturel, entre le chaos et l’ordre. Et la maîtrise du violon paraît quasi-surnaturelle, avec son amplitude et sa précision, sa voix et sa tonalité fortes. Glutzman est résolument un grand maître du violon, un invité de marque pour I Musici.

Le quatuor à cordes, une œuvre de musique de chambre composée par Dmitri Chostakovitch en 1944 et dédiée au compositeur Vissarion Chebaline, représente un pari beaucoup plus sûr. Connu pour sa longueur et son souffle, il fut joué à perfection en sa version pour orchestre, telle qu’arrangée par le maestro Zeitouni.

Le dernier concert de cette remarquable saison d’I Musici aura lieu à la salle Bourgie, le 18 mai prochain, et sera dédié entièrement à Marc Chagall, alors que s’ouvrira au même moment l’exposition portant sur les œuvres de ce peintre russe au Musée des Beaux Arts de Montréal. Des œuvres, notamment de Prokofiev, Stravinski et Bloch, viendront illustrer les racines culturelles de Chagall. À ne pas manquer !

Images: I Musici de Montréal


Luc Archambault WestmountMag.ca

Luc Archambault
Écrivain et journaliste, globe-trotter invétéré, passionné de cinéma, de musique, de littérature et de danse contemporaine, il revient s’installer dans la métropole pour y poursuivre sa quête de sens au niveau artistique.


LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre