kitchen_westmountmag

Questions d’immobilier :
Préparer sa propriété

Préparer sa propriété en août pour la vendre en septembre

Par Joseph Marovitch

Mise à jour le 31 juillet 2019

Août est le mois idéal pour apprêter une propriété afin de la vendre. Comme c’est toujours l’été, les photos de la maison seront saisissantes et les couleurs vives. La préparation en août permet également de montrer la propriété dans toute la splendeur du changement de couleur des feuilles en automne. Cependant, la propriété doit être vérifiée afin de régler tout problème apparent et s’assurer de sa propreté. Une propriété attrayante attirera plus d’acheteurs et se vendra plus vite, pour un montant supérieur.

Quand je dis problèmes apparents, je veux dire des problèmes qui peuvent être facilement remarqués par les acheteurs et facilement réparés ou remis à neuf par le vendeur. Les réparations et rénovations majeures doivent toujours être effectuées après la vente de la propriété et non avant. L’amélioration ou l’ajout d’une salle de bain supplémentaire n’augmentera pas nécessairement le prix de vente, pas plus qu’une cuisine rénovée, à moins que la propriété ne soit vendue rapidement après les rénovations.

Les réparations et rénovations majeures doivent toujours être effectuées après la vente de la propriété et non avant.

Si le vendeur rénove la cuisine pour 80 000 dollars et que la maison n’est pas vendue avant huit mois, le vendeur aura dépensé ce montant en plus d’assumer tous les frais de port tels que l’entretien, les taxes et les assurances. Le vendeur aura peut-être réalisé un gain supérieur lors de la vente, mais il aura dépensé presque autant dû au temps qu’il aura fallu pour vendre. Les rénovations majeures devraient donc être la responsabilité de l’acheteur.

Restent les défauts cosmétiques visibles qui doivent être adressées par le vendeur. Si la rampe des marches d’escalier à l’avant de la maison est faite de tiges de fer et que la peinture s’écaille, elle devrait être décapée et repeinte. Si la maison est terne et qu’elle pourrait bénéficier d’une couche de peinture extérieure, faites-le. S’il faut couper le gazon des cours avant et arrière, faites-le. Tout ce qui est à l’extérieur de la maison et qui n’est pas une tâche majeure à améliorer ou à réparer devrait l’être. Pour l’acheteur, la première impression négative sera soit la dernière, soit celle précédant l’impression suivante qui fera qu’il entrera ou qu’il ira voir ailleurs.

‘Tout ce qui est à l’extérieur de la maison et qui n’est pas une tâche majeure à améliorer ou à réparer devrait l’être.’

L’intérieur de la maison devrait être aussi attrayant que possible. Débarrassez-vous du fouillis. Les pièces devraient être propres et sembler spacieuses. Si vous avez des objets à jeter, jetez-les. L’agence de recyclage You Got Junk devrait être sur la numérotation instantanée de votre téléphone. Si votre propriété est pleine d’antiquités que vous ne souhaitez pas conserver, appelez un antiquaire et vendez-les. Donnez tout ce dont vous n’avez plus besoin.

S’il vous reste encore des choses que vous ne pouvez tout simplement pas jeter, choisissez la pièce la moins attrayante de la maison et utilisez-la pour les entreposer. Toutes les autres pièces devraient être propres et impeccables, et d’apparence spacieuse et accueillante. La maison devrait paraître habitée et prête à recevoir des invités.

‘L’intérieur de la maison devrait être aussi attrayant que possible. Débarrassez-vous du fouillis. Les pièces devraient être propres et sembler spacieuses.’

Les problèmes majeurs, tels que des fissures dans les fondations, des joints de fenêtre brisés, une allée ou une entrée de garage cahoteuse ou craquelée, ou une gaine de cheminée brisée doivent être pris en considération avant de mettre une propriété en vente. Le vendeur doit déterminer s’il accepte d’assumer les coûts de réparation, ou s’il veut simplement déclarer le problème dans le listing et ajuster le prix de vente de la propriété en conséquence.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez vous reporter à la section commentaires ci-dessous. Je répondrai rapidement à toutes vos questions. De plus, cliquez ici pour lire les articles précédents.

Prochain article : Protocole client/courtier lors de la visite d’une propriété


L’état du marché

Selon l’Association canadienne de l’immeuble, les ventes de maisons neuves au Canada ralentissent et le marché immobilier résidentiel semble se stabiliser, avec de légères hausses de prix.

Cela ne semble pas être le cas à Montréal, où l’économie se porte bien en raison des faibles taux d’intérêt et du faible taux de chômage. Un autre facteur est la pénurie de stocks. La demande reste élevée alors que l’offre diminue. Tout porte à croire que les prix continueront d’augmenter. Cela semble être le cas de façon générale pour les maisons individuelles, les condominiums et les locaux commerciaux et industriels.

‘… il s’agit d’une occasion d’acheter une propriété… et de la détenir jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace pour construire et que les prix montent en flèche, puis d’investir hors de l’île.’

Avec une économie en croissance, il y a plus de démarrages d’entreprises et d’expansion pour les entreprises en croissance. Le problème est le manque d’espace industriel. Cela signifie que les prix augmenteront et que les loyers des locaux industriels commerciaux augmenteront également. Encore une fois, Montréal manque d’espace alors que son économie attire les investisseurs. La faiblesse de l’offre et l’augmentation de la demande entraînent une hausse des prix de l’immobilier. Ne soyez pas surpris si Montréal ne devient qu’un marché de revendeurs dans cinq à dix ans.

Pour un investisseur à long terme avisé, il s’agit d’une occasion d’acheter une propriété, qu’elle génère un revenu courant ou non, et de la détenir jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace pour construire et que les prix montent en flèche, puis d’investir hors de l’île.


Image: PixabayButton Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

À lire aussi : Questions d’immobilier : Retour des ventes en septembre


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com


LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre