financial-statements_westmountmag

La situation financière de
Westmount est très solide

Un examen des résultats financiers vérifiés de 2017

Par Kathleen Kez, commissaire aux finances, Ville de Westmount

Récemment, vous avez peut-être entendu parler de la vérification indépendante des états financiers de la Ville de Westmount. Cette vérification pour l’année 2017 a été complétée par le cabinet Raymond Chabot Grant Thornton. La firme a donné une « opinion claire », ce qui signifie qu’elle n’a pas constaté de divergences concernant le résultat du budget et de la planification du Conseil précédent. En tant que commissaire des finances et membre du comité des finances et de l’administration, il est important pour moi que les résidents comprennent que nous sommes dans une très bonne situation financière et que nous avons une base solide sur laquelle bâtir.

Un des points clés des états financiers vérifiés est que l’excédent d’exploitation de 2017 était de 796 274 $, comparativement à 1 346 227 $ en 2016. Cet excédent d’exploitation est très raisonnable et similaire au montant prévu en septembre 2017, soit 626 600 $.

… il est important pour moi que les résidents comprennent que nous sommes dans une très bonne situation financière et que nous avons une base solide sur laquelle bâtir.

Je suis également heureuse d’annoncer qu’au 31 décembre 2017, Westmount bénéficie d’un actif net, ce qui signifie que ses actifs financiers sont supérieurs à ses passifs financiers. La ville a un actif financier net de 11 M $.

Suite à un examen approfondi du rapport financier de 2017, voici quelques-uns des éléments de revenu et de dépenses présentant des écarts importants par rapport au budget, ce qui a contribué à l’excédent.

Certains des revenus les plus élevés sont attribuables à l’augmentation des droits sur les mutations immobiliaires (taxe de bienvenue) d’un montant de 9 M $, ce qui représente un écart favorable de 3,7 M $ par rapport au budget de 5,3 M $.

Les recettes provenant des permis ont également augmenté considérablement, atteignant 1,4 M $, comparativement à 740 000 $, ce qui est en grande partie attribuable à l’augmentation des projets de rénovation de maisons.

Les impôts fonciers se sont élevés à 86,7 M $ versus 86,1 M $ budgété (écart favorable de 577 000 $). Ceci est largement dû à la valeur ajoutée au rôle de propriété en raison de rénovations et de nouvelles constructions.

‘Les recettes provenant des permis ont également augmenté considérablement, atteignant 1,4 M $, comparativement à 740 000 $, ce qui est en grande partie attribuable à l’augmentation des projets de rénovation de maisons.’

Les revenus d’intérêts ont également augmenté en raison d’une augmentation de 160 000 $ des arriérés d’impôts et d’une hausse de 221 000 $ des revenus d’intérêts.

La catégorie intitulée Autres Revenus a également augmenté. Cette catégorie comprend des éléments tels que l’élimination des véhicules et des équipements, les corrections comptables, les ristournes des fournisseurs, les revenus d’assurance, divers remboursements, etc. Bon nombre de ces éléments sont budgétisés sur des dépenses réelles passées et difficiles à prévoir. Par exemple, lorsque la Ville a acheté de nouveaux véhicules, elle s’est débarrassée des anciens, ce qui a entraîné un gain imprévu de 266 000 $. Ce montant n’avait pas été budgétisé.

Les revenus de stationnement sont passés de 3,5 millions de dollars à 2,9 millions de dollars. Cela est dû en grande partie au fait que les heures de stationnement ont été réduites à l’extrémité est de la ville. Sur l’avenue Greene, au lieu de charger jusqu’à 21h, nous chargeons des frais de stationnement jusqu’à 18h. Sur les terrains de Sainte-Catherine et de Tupper, nous avons commencé à charger à partir de 9h au lieu de 7h.

Certaines dépenses plus élevées que prévu comprennent le déneigement qui est passé de 775 000 $ à 1,3 M $. Le montant par répartition, notre méthode de financement des travaux d’immobilisations, était plus élevé que prévu de 135,4 K $. Les coûts de règlement des procès et les honoraires professionnels dans la négociation du projet de loi 15 ont dépassé le budget de 900 000 $.

‘Certaines dépenses plus élevées que prévu comprennent le déneigement qui est passé de
775 000 $ à 1,3 M $.’

De plus, la stratégie budgétaire visant à utiliser 3,3 M $ de l’excédent affecté pour payer une partie de la dette et d’autres dépenses n’a pas été utilisée, car il n’y avait aucun besoin puisque des revenus supplémentaires suffisants ont été générés.

Le rapport financier et le rapport du vérificateur ont été déposés par le trésorier et transmis au ministre des affaires municipales et des régions.

Les états financiers de 2017 sont disponibles sur le site Web de la Ville pour consultation.

Nous avons maintenant entamé le processus de planification des budgets d’immobilisations et d’exploitation de 2019 et partagerons avec vous plus d’informations au cours des prochains mois. La quote-part de l’agglomération de Westmount a été augmentée de 6,7% cette année, ce que nous considérons être une augmentation déraisonnable. La mairesse Smith travaille avec l’Association des maires de banlieue sur l’amélioration du processus budgétaire avec l’Agglomération de Montréal pour s’assurer que nous ne payons que notre juste part.Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caImage d’entête : Dave Dugdale via StockPholio.net


Kathleen Kez - WestmountMag.ca

Kathleen Kez est conseillère municipale du district 8, commissaire aux finances et membre du comité des finances et de l’administration. Vous pouvez la rejoindre au 514 989-5078 ou kkez@westmount.org

 

LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.