comfort-fireplace_westmountmag

Questions d’immobilier :
vendre en hiver

Une belle maison, agréable à voir, parfumée et confortable, se vendra en toute saison

Par Joseph Marovitch

En été, la propriété parait bien. Il fait beau et chaud et les couleurs sont vives. La propriété affiche, à l’intérieur comme à l’extérieur, animation, lumière et espace. Cependant, à l’automne et durant l’hiver, il existe des possibilités indéniables de créer un environnement chaleureux et accueillant afin que les acheteurs potentiels tombent en amour avec la place. Pour créer une ambiance chaleureuse et invitante afin d’accueillir les acheteurs, les vendeurs doivent créer une image de lumière, vie, chaleur et confort. Prendre en considération tous les aspects sensoriels des visiteurs est la clé pour une préparation réussie de la propriété.

Ce que les acheteurs voient est important. En entrant dans une maison à n’importe quel moment de l’année, l’acheteur devrait ne voir que la clarté et l’espace. Cependant, en hiver, des couvertures chaudes et invitantes sur le canapé et les chaises du salon sont très attrayantes. Les couettes épaisses sur les lits créent un sentiment de confort pour l’acheteur. Les bols de fruits et les biscuits disposés dans la cuisine.

Pour créer une ambiance chaleureuse et invitante afin d’accueillir les acheteurs, les vendeurs doivent créer une image de lumière, vie, chaleur et confort.

Le sens de l’odorat est un autre facteur dont le vendeur devrait tenir compte. Il y a des odeurs qui peuvent repousser les acheteurs, mais il y a aussi celles qui leurs plaisent et qui s’inscrivent dans leur mémoire. L’odeur de biscuits ou de muffins fraîchement cuits au four peut générer un sentiment de confort et d’appartenance chez l’acheteur et lui faire vivre des souvenirs agréables. L’acheteur peut alors associer les souvenirs agréables à la propriété.

Depuis le 1er octobre 2018, les résidents de Montréal ne peuvent plus utiliser de foyer à bois, sauf dans certaines régions où la municipalité dispose d’une clause de droits acquis ou si la municipalité est distincte de la ville de Montréal, comme Westmount par exemple. Les résidents de Montréal peuvent utiliser des foyers au gaz ou à combustion réduite.

L’odeur de bois qui brûle dans la cheminée est et restera un atout lorsque les acheteurs visitent une propriété pendant les mois les plus froids. Si vous êtes un de ceux qui peuvent encore utiliser un foyer au bois, il est toujours bon de laisser le feu brûler durant une visite. L’odeur et le craquement du bois attirent les acheteurs. Si vous avez un foyer à gaz, activez-le. Ça ne peut pas faire mal. L’odeur de chocolat chaud est elle aussi attirante.

‘L’odeur de bois qui brûle dans la cheminée est et restera un atout lorsque les acheteurs visitent une propriété pendant les mois les plus froids.’

Une belle maison, propre et agréable à voir, merveilleusement parfumée et douce au toucher, se vendra bien. Certaines personnes ont un talent naturel pour la décoration et la mise en scène. D’autres ne le font tout simplement pas. Si vous n’êtes pas sûr et que vous souhaitez que la propriété que vous voulez vendre se présente de façon avantageuse, recrutez un designer d’intérieur pour un staging ou contactez votre courtier immobilier.

Prochain article: Le contrat entre courtier et acheteur


L’état du marché

Nous avons un nouveau gouvernement. La Coalition Avenir Québec (CAQ) a remporté les élections. Le parti qui se dit favorable à un Québec inclusif et équitable pour tous, immédiatement après sa victoire aux élections, a indiqué qu’il revoit la Charte des droits et informe tout le monde avec certitude que les enseignants, les médecins, les juges et d’autres ne seront pas en mesure de retenir leurs emplois gouvernementaux devraient-ils exprimer leur droit à la liberté d’expression. Si un employé du gouvernement porte un signe ou un vêtement associé à une religion, il perdra son emploi.

De nombreux employés d’hôpitaux portent des vêtements comme expression de leur foi. De nombreux employés du bureau des passeports font la même chose. Des centaines de médecins, d’infirmières et d’enseignants expriment leur confiance en ce qu’ils portent. De la même manière, la CAQ veut réduire considérablement le nombre d’immigrants qui souhaitent vivre au Québec. À l’heure actuelle, de nombreuses entreprises basées dans d’autres pays ne sont pas satisfaites de l’orientation souhaitée par le nouveau gouvernement. En fait, celui-ci a réussi à créer immédiatement l’incertitude.

Les investisseurs veulent investir là où il y a de la stabilité. Une charte des droits limitant la liberté d’expression et prévoyant de sévères restrictions à l’immigration crée de l’incertitude, de l’instabilité et de la division. Le Québec a connu plusieurs années de stabilité et de croissance. Le marché immobilier a connu l’une des meilleures années de son histoire. Cependant, comme c’est le cas ces dernières années au Québec, des problèmes nous amènent à prendre du recul.

Cependant, comme je l’ai mentionné par le passé, dans chaque situation, il existe une opportunité. Si la CAQ donne suite à ses intentions, il est possible que le marché s’effondre et que les prix de l’immobilier diminuent. Si tel est le cas, comme lors de la dernière élection, ce sera le moment d’acheter une propriété à des prix réduits. Si le public n’est pas satisfait du gouvernement, il votera éventuellement pour un parti plus libéral, et les prix augmenteront à nouveau. Si le public est satisfait du gouvernement actuel, les prix pourront augmenter de toute façon. Ce que l’on peut affirmer pour l’instant, c’est que les prix baisseront s’il y a de la division et de la dissidence initialement.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez vous reporter à la section des commentaires au bas de la page. De plus, pour voir mes articles précédents, entrez Joseph Marovitch dans le champ de recherche, au haut de la page à droite.

Image: Pixabay

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire aussi : Questions d’immobilier : Condos vacanciers locatifs


Joseph Marovitch - WestmountMag.ca

Joseph Marovitch œuvre dans le secteur des services depuis plus de 30 ans. Sa première carrière en tant que propriétaire et directeur du Camp Maromac, un camp d’été établi en 1968, a consisté à travailler avec des familles d’enfants de Westmount et des environs âgés de 6 à 16 ans. Maintenant, en tant que courtier immobilier, il offre les mêmes qualités de fiabilité, d’intégrité et d’honnêteté afin de protéger les intérêts de ses clients. Si vous avez des questions, contacter Joseph Marovitch au 514 825-8771, ou à josephmarovitch@gmail.com

LinenChest.com



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.