jean-marchand1_westmountmag

Interview avec le comédien
et musicien Jean Marchand

Comment son talent pour la musique et la scène l’a mené à la série Wynonna Earp

Par Patricia Dumais

Mentionnez le nom de Jean Marchand à des francophones québécois, et presque instantanément ils répondront « Mais c’est M. Musique », l’une des vedettes d’Unité 9, la série télé primée explorant l’univers d’un pénitencier pour femmes, où il interprétait de 2012 à 2015 le rôle du professeur de musique Rolland Montmorency, alias M. Musique. Avec plus de deux millions de téléspectateurs, la série a beaucoup aidé à faire connaître M. Marchand auprès de l’auditoire télévisuel francophone.

Jean Marchand - WestmountMag.caLes téléspectateurs anglophones le connaîtront mieux bientôt car il fait partie des comédiens de la troisième saison de Wynonna Earp, la série américano-canadienne de science-fiction western dont la diffusion a débuté le 20 juillet sur les chaînes SyFy et Space. Et quel rôle passionnant il a décroché !

« Je joue Bulshar, une réincarnation satanique, dont le nom a été mentionné au cours des deux dernières saisons, mais qui fera maintenant son entrée lors de cette troisième saison », explique Marchand. « C’est un privilège pour moi de travailler sur cette série. En plus d’être tournée dans la belle campagne autour de Calgary, les acteurs et l’équipe technique sont des personnes merveilleusement talentueuses avec un grand sens de la camaraderie. C’est un réel cadeau du ciel quand tout va bien. »

Étant parfaitement bilingue, interpréter des rôles en anglais n’est rien de nouveau pour Jean Marchand. Il a récemment joué dans You will remember me, la version anglaise, acclamée par la critique, de la pièce Tu te souviendras de moi de François Archambault, sur un homme âgé atteint de démence, et présentée au Théâtre Centaur en 2017.

« Certains rôles sont profondément intenses, et celui-ci était très exigeant émotionnellement », raconte le comédien. La réaction des critiques a été très enthousiaste. Camila Fitzgibbon du Montreal Theatre Hub écrit : « Jean Marchand est tout à fait passionnant et convaincant dans cette représentation difficile d’un homme compliqué dont l’éclat a été atténué par une maladie dévastatrice. »

You Will Remember Me WestmountMag.ca

In “You Will Remember Me” with Charles Bender – Image: Andrée Lanthier

Il reviendra au théâtre Centaur, du 28 au 30 septembre, avec un rôle dans Balconville de David Fennario, la première des trois lectures de pièces mises en scène à l’occasion du 50e anniversaire du théâtre.

Jean Marchand est un comédien polyvalent ayant interprété une grande variété de rôles au cinéma, allant du divin (le cardinal Léger dans Trudeau 2: Maverick in the Making) et du politique (Marc Lalonde dans Trudeau), au bien nanti (Bruno Mercier dans Le Clan Beaulieu), et au diabolique (Valdermaark dans Le Fantôme et Bulshar dans Wynnona Earp).

Les téléspectateurs anglophones le connaîtront mieux bientôt car il fait partie des comédiens de la troisième saison de Wynonna Earp, la série américano-canadienne de science-fiction western…

Il est particulièrement fier de son interprétation dans le film Répertoire des villes perdues, sa deuxième collaboration avec le réalisateur Denis Côté, qu’il admire beaucoup. « C’est l’un des meilleurs réalisateurs au Québec – ce fut un défi formidable, et un véritable honneur, de pénétrer dans son esprit artistique. »

Quand on l’interroge sur les acteurs qu’il admire le plus, Marchand répond: « Je pense que ce sont les femmes qui font le meilleur travail – des actrices comme Julie Harris, Joan Allen, Kim Stanley et Jane Alexander du côté anglais, et Isabelle Huppert et Catherine Frot du côté français – ce sont de vrais artisanes, des icônes de vérité. »

Parmi les pièces de théâtre, il cite Hamlet de Shakespeare comme la quintessence du théatre », avec Richard II comme autre finaliste.

Jean Marchand - WestmountMag.ca

Jean Marchand travaille actuellement à l’écriture d’une nouvelle pièce sur la vie de la célèbre dramaturge et scénariste Lillian Helman, sous le mentorat de Jonathan Garfield du Playwright’s Workshop Montréal. « C’est un rôle que j’adorerais jouer! » partage-t-il.

Mais en plus d’être un acteur accompli, il est aussi un musicien talentueux. Enfant, il aimait bricoler sur le piano du voisin. A tel point qu’un jour sa mère lui demande s’il aimerait prendre des leçons de piano. En 1965, il étudie au Conservatoire de musique de Montréal sous la direction d’Irving Heller. Vers la fin de ses études de musique, il suit des cours de théâtre privés. Cela l’amène à envisager d’auditionner pour le Conservatoire d’art dramatique de Montréal et l’École nationale de théâtre. Il choisi le Conservatoire pour sa formation classique.

‘… un jour sa mère lui demande s’il aimerait prendre des leçons de piano. En 1965, il étudie au Conservatoire de musique de Montréal sous la direction d’Irving Heller.’

Bientôt, il se produit à la radio et au théâtre. Ensuite, il y a la série télévisée Le Clan Beaulieu sur Télé-Métropole. Marchand apparaît par la suite dans plusieurs films et émissions télé ovationnés – Jésus de Montréal, Les filles de Caleb, Trudeau et Trudeau 2: The Making of a Maverick, The Phantom, entre autres.

Tout en pratiquant le piano, il acquiert les compétences qui lui permettront de travailler avec certains des meilleurs musiciens, chanteurs et orchestres locaux et internationaux.

L’artiste a beaucoup collaboré avec les violonistes Denise Lupien, Jonathan Crow et Mark Fewer; les violoncellistes Matt Haimovitz, Elizabeth Dolin, Philippe Muller et Antonio Lysy; les baryton Allan Monk et Nathaniel Watson; les sopranos Chantal Lambert et Gail Desmarais; et les pianistes Brigitte Poulin, Dale Bartlett et Lise Boucher. En tournée avec Matt Haimovitz, il a joué au Lincoln Center de New York, dans la série Performances de San Francisco et sur National Public Radio dans St-Paul’s Sundays.

Jean Marchand - WestmountMag.ca

En 2000, il se produit avec l’Orchestre Métropolitain, sous la direction de Joseph Rescigno, et en 2007 avec l’Orchestre symphonique de Laval, sous la direction de Jean-François Rivest.

Jean Marchand a donné de nombreux récitals sur les chaînes de télévision et de radio SRC et CBC et sur l’ORTF (Paris). En 2000 et 2003, il a été invité à se produire au Festival international de Lanaudière et, de 2000 à 2016, au Festival international du Domaine Forget. Il a également participé aux festivals de musique de chambre de Montréal et d’Ottawa.

‘En 1996, son talent musical se transpose au théâtre avec le succès Deux pianos quatre mains, jouant en duo avec le talentueux et polyvalent Grégory Charles.’

Il compte parmi ses compositeurs favoris Mozart et Bach pour leur « travail exceptionnel ».

En 1996, son talent musical se transpose au théâtre avec le succès Deux pianos quatre mains, jouant en duo avec le talentueux et polyvalent Grégory Charles. L’équipe a fait de nombreuses tournées au Québec, puis a présenté le spectacle en anglais au ATC Theatre de San Francisco.

« Nous discutons de la possibilité de faire revivre ce spectacle, mais seulement si la réalisatrice originale, Denise Filiatrault, est de l’équipe », explique-t-il.

Marchand s’efforce d’être le meilleur serviteur possible du maître. « Au théatre, le maître est le dramaturge; en musique, le compositeur. Je leur dois d’être aussi fidèle que possible à ce qu’ils veulent transmettre émotionnellement ». Il poursuit: « L’action et le jeu d’acteur sont deux types d’expression artistique, une évocation poétique dans les deux cas. Les mots sont la langue de l’acteur, les sons celle du musicien. Qu’il s’agisse d’étudier un script ou une partition, de nombreuses analyses sont nécessaires. Si les acteurs peuvent prendre certains risques, les musiciens doivent contrôler leurs émotions. »

Jean Marchand - WestmountMag.ca

Il est actuellement professeur à l’École de musique Schulich de l’Université McGill, où il enseigne le piano collaboratif et la musique de chambre.

Je lui ai demandé comment il faisait pour combiner les deux carrières, ainsi que l’enseignement et l’écriture dramatique, et s’il était une personne très occupée. « C’est réalisable. Vous savez, être comédien est une affaire de folie, et pas pour les gens normaux. Cela vous prend tellement à cœur que vous pouvez être transcendé par votre rôle. Et puis ça se termine et il est parfois difficile de rompre avec ce rôle. C’est alors que je retourne au piano. Il est la fondation et l’équilibre de ma vie.»

Voyez Jean Marchand dans la saison 3 de Wynonna Earp, diffusée sur la chaîne Space.
syfy.com/shows
space.ca/show/wynonna-earp

Et au Théâtre Centaur, du 28 au 30 septembre, dans la lecture théâtrale de Balconville de David Fennario.
centaurtheatre.com

Images: James St Laurent, sauf si indiqué autrement

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.caÀ lire aussi (en anglais) : A play most memorable on many counts


Patricia Dumais - WestmountMag.ca

Patricia Dumais est co-éditrice et directrice artistique de WestmountMag.ca, et y contribue occasionnelle des articles. Elle a débuté sa carrière en tant que graphiste et assistante directrice artistique sur plusieurs longs métrages et documentaires canadiens. Patricia a ensuite œuvré dans le domaine de la communication et. en 1988, a co-fondé Visionnaires branding design. pdumais@westmountmag.ca 



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.