fta_tao-ye_westmountmag

12e édition du Festival TransAmériques

À l’avant-garde depuis toujours, les créateurs du FTA font jaillir la lumière et la beauté

Dotés d’une incroyable faculté d’invention au même titre que les plus vaillants ingénieurs ou scientifiques, les chorégraphes, auteurs et metteurs en scène de la 12e édition du Festival TransAmériques empruntent des chemins nouveaux, pleins de promesses. Ils font jaillir la lumière et la beauté là où on ne les attend pas.

Jusqu’au 7 juin, les Montréalais auront la chance d’être témoins du savoir-faire de ces créateurs venus d’une douzaine de pays à travers 25 spectacles de danse et de théâtre sélectionnés par le directeur artistique Martin Faucher, dont 9 coproductions du FTA, 9 créations 2018 et 9 premières nord-américaines, le tout présenté dans 17 lieux de diffusion.

Jusqu’au 7 juin, les Montréalais auront la chance d’être témoins du savoir-faire de ces créateurs venus d’une douzaine de pays à travers 25 spectacles de danse et de théâtre…

Alors que certains artistes reviendront enchanter les festivaliers, d’autres prendront part au FTA pour la toute première fois. Dès l’ouverture, une réelle découverte attendra le public du Festival avec 6 & 9 de Tao Ye, figure emblématique de l’avant-garde chorégraphique chinoise. Dans les jours qui suivront, d’autres créateurs de l’étranger seront à l’affiche pour la première fois à Montréal : la Belge Sarah Vanhee (Oblivion) le Grec Euripides Laskaridis (Titans, une coproduction internationale du FTA), le Suédois Jefta van Dinther (Dark Field Analysis), le Français d’origine iranienne Gurshad Shaheman (Pourama pourama), les Islandais Valdimar Jóhannsson et Erna Ómarsdóttir, collaborant avec l’artiste visuel américain Matthew Barney (le film Union of the North) ainsi que le Brésilien Rodrigo Portella s’emparant sauvagement de Tom à la ferme (Tom na Fazenda), chef d’œuvre de Michel Marc Bouchard.

Kings of War - Shakespeare + Ivo van Hove – WestmountMag.ca

Kings of War – Shakespeare + Ivo van Hove

Parmi les retours attendus, plusieurs piaffent d’impatience à l’idée de revoir l’époustouflant travail du metteur en scène Ivo van Hove et de sa troupe du Toneelgroep Amsterdam avec une trilogie shakespearienne (Kings of War) et d’autres de renouer avec l’éblouissante chorégraphe Crystal Pite et son complice Jonathon Young (Betroffenheit, en spectacle de clôture). Également de retour : deux chorégraphes incontournables de la scène contemporaine internationale, Meg Stuart (Until Our Hearts Stop) et la Sud-Africaine Robyn Orlin (And So You See…) de même que l’auteur et metteur en scène mexicain Gabino Rodríguez (Tijuana) et le singulier homme de théâtre français Philippe Quesne, qui débarquera à Montréal avec sept taupes gigantesques et deux spectacles (La nuit des taupes et La parade des taupes, une improbable balade dans l’espace public).

Betroffenheit - Crystal Pite + Jonathon Young - Kidd Pivot + Electric Company Theatre, Vancouver – WestmountMag.ca

Betroffenheit – Crystal Pite + Jonathon Young

Comme toujours, les artistes québécois occupent une place de choix au FTA. À la fois précurseurs et vétérans, les chorégraphes Paul-André Fortier (Solo 70), Benoît Lachambre (Fluid Grounds, cocréé avec Sophie Corriveau) et Daniel Léveillé (Quatuor tristesse), de même que les audacieuses femmes de théâtre Evelyne de la Chenelière et Marie Brassard (La vie utile) présenteront leurs plus récentes créations. Plusieurs autres artistes québécois créeront aussi leurs pièces lors du FTA 2018 : Jean-Sébastien Lourdais (Bleu), J-F Nadeau et Stéfan Boucher (Nos ghettos), Anne Thériault (Récital, offert à l’Église unie Saint-James) ainsi que l’artiste d’origine ojibwée et crie Lara Kramer qui présentera deux nouvelles œuvres : l’exposition Phantom Stills & Vibrations et la performance Windigo. En terminant, deux spectacles seront présentés en rappel sur les scènes montréalaises : Non finito de Système Kangourou et Autour du Lactume de Réjean Ducharme et Martin Faucher.

SPECTACLE D’OUVERTURE

6 & 9  – Tao Ye
TAO Dance Theater, Beijing
23 au 25 mai, au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts

Méditatives et raffinées, 6 et 9 rendent hommage au potentiel et à la persévérance du corps humain. Chefs-d’œuvre de beauté abstraite, rituels envoûtants et hypnotiques.

SPECTACLE DE CLÔTURE

Betroffenheit – Crystal Pite + Jonathon Young
Kidd Pivot + Electric Company Theatre, Vancouver
5 au 7 juin, à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau

Une puissante ode à la vie. Betroffenheit suit le combat intérieur d’un grand traumatisé dans une visite aux Enfers sous haute tension. Présenté par Havas.

TROIS ÉVÉNEMENTS OFFERTS GRATUITEMENT

Phantom Stills & Vibrations – Lara Kramer
Lara Kramer Danse, Montréal
10 mai au 10 juin, MAI (Montréal Arts Interculturels, 3680 Rue Jeanne-Mance)

Des histoires cachées remontent à la surface. Un génocide culturel qui se poursuit. Une œuvre de mémoire essentielle pour la suite du monde. Diffusion MAI – Présenté en collaboration avec Festival TransAmériques

Fluid Grounds – Benoît Lachambre + Sophie Corriveau
Par B.L.eux, Montréal
1 au 3 juin, Espace danse Atrium des Grands Ballets de l’Édifice Wilder

Un plancher de bois, des tonnes de ruban masqué. Acte poétique et ludique aux résonances profondes, Fluid Grounds se révèle un paysage où tout devient possible. Coproduction Festival TransAmériques, Codiffusion, Agora de la danse.

La nuit des taupes © Martin Argyroglo

La nuit des taupes © Martin Argyroglo

La parade des taupes – Philippe Quesne
Nanterre-Amandiers – centre dramatique national
2 juin, Circuit urbain – Départ Cabaret Mado

Où vont les taupes lorsqu’elles sortent de leurs terriers ? Qu’est-ce qui les captive à leur arrivée à Montréal ? Suivons-les. Coprésenté par Partenariat du Quartier des spectacles.

SPECTACLES DE DANSE

Until Our Hearts Stop – Meg Stuart
Damaged Goods, Bruxelles + Berlin
25 et 26 mai, Usine C

Croire en la magie ou perdre toute illusion ? Une cérémonie underground à la recherche d’intimité et de nouvelles formes de contacts.

Dark Field Analysis – Jefta van Dinther
Stockholm + Berlin
25 au 27 mai, Théâtre Prospero

Deux hommes se rencontrent, dansent, chantent. Hommes ou machines ? Le chorégraphe Jefta van Dinther développe un monde d’une beauté crépusculaire.

Union of the North – Matthew Barney + Valdimar Jóhannsson + Erna Ómarsdóttir
Iceland Dance Company, Reykjavík + New York
27 au 29 mai, Cinémathèque québécoise

Des noces barbares dans un centre d’achat islandais. Scénarisée par l’artiste contemporain mondialement reconnu Matthew Barney, une œuvre cinématographique islandaise d’une déroutante sauvagerie.

Bleu – Jean-Sébastien Lourdais
Fabrication Danse, Montréal
27 au 29 mai, La Chapelle Scènes Contemporaines

Plonger dans le bleu des yeux d’une femme. Sentir l’envol pulmonaire. Bleu fait l’expérience d’états de corps où se découvre une quête, celle de la pure présence. Coproduction Festival TransAmériques – Codiffusion La Chapelle Scènes Contemporaines

Quatuor tristesse – Daniel Léveillé
Daniel Léveillé Danse, Montréal
30 mai au 1 juin, Espace danse Salle Rouge de l’Édifice Wilder

Des danseurs fiers, fragiles et lumineux. Un chorégraphe en pleine maîtrise de son langage et de son art signe un spectacle où la tristesse perd sa gravité. Coproduction Festival TransAmériques – Présentation Hôtel Monville

Récital – Anne Thériault
LORGANISME, Montréal
30 mai au 1 juin, Le Balcon – Église unie Saint-James

Un improbable Récital pour trois femmes et thérémines à la recherche d’un futurisme perdu : chorégraphie pour corps émetteurs traversés par les ondes ambiantes. Coproduction Festival TransAmériques

Windigo – Lara Kramer
Lara Kramer Danse, Montréal
31 mai au 2 juin, Espace Libre

Épopée nordique, Windigo résonne comme un cri, vibrant écho des ressacs d’une violence perpétrée sur le peuple amérindien. Une balade post-apocalyptique qui exorcise les démons. Coproduction Festival TransAmériques

Solo 70 – Paul-André Fortier + Étienne Lepage
Fortier Danse-Création, Montréal
1 au 3 juin, Espace danse Espace Orange de l’Édifice Wilder

Danser encore, danser comme avant, obstinément. Le chorégraphe Paul-André Fortier, déjà 70 ans, se laisse traverser par un cortège de muses pernicieuses dans un faux solo troublant. Coproduction Festival TransAmériques

And So You See…
Our Honorable Blue Sky and Ever Enduring Sun…
Can Only Be Consumed Slice by Slice… – Robyn Orlin
City Theater & Dance Group, Johannesburg
2 au 4 juin, Théâtre Rouge du Conservatoire

Exubérant, baroque et jouissif, And So You See… envoûte et décape. Une purge par la joie où l’Afrique réinvente son rapport à l’Occident.

SPECTACLES DE THÉÂTRE

Kings of War – Shakespeare + Ivo van Hove
Toneelgroep Amsterdam
24 au 27 mai, Théâtre Denise-Pelletier

Huit ans après les sensationnelles Tragédies romaines, Ivo van Hove déploie à nouveau sa redoutable machine théâtrale avec une autre trilogie shakespearienne. Du grand art.

Tijuana Gabino – Rodríguez
Lagartijas tiradas al sol, Mexico
24 au 27 mai, Espace Libre

Une fausse moustache, un changement d’identité : à Tijuana, durant six mois, Gabino Rodríguez devient Santiago Ramirez, ouvrier d’usine payé au salaire minimum.

Oblivion – Sarah Vanhee
Bruxelles
26 au 28 mai, Cinquième Salle de la Place des Arts

Un pari fou, démesuré. Océan de détritus aussi beau que monstrueux, Oblivion dévoile un an de déchets réinvestis. Une lente célébration des choses ressuscitées.

Pourama pourama – Gurshad Shaheman
Bruxelles + Marseille
28 au 31 mai, Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

En trois spectacles solos et un repas, Gurshad Shaheman, Iranien d’origine, se dévoile en un récit initiatique intense comme la traversée d’un long fleuve agité.

La vie utile – Evelyne de la Chenelière + Marie Brassard
ESPACE GO, Montréal
28 mai au 1 juin, Théâtre ESPACE GO

Passé, présent, futur. Un fascinant voyage au cœur d’une mémoire qui se soulève, un dernier entretien entre morts et vivants. Une odyssée sur notre manière d’appréhender le temps. Coproduction Festival TransAmériques – Codiffusion ESPACE GO

Non finito – Système Kangourou,
Montréal
29 mai au 2 juin, Théâtre Aux Écuries

Comment se délivrer du poids de ses projets inachevés ? Avec sa complice Anne-Marie Guilmaine, Claudine Robillard se soumet à un rituel d’accomplissement devant public.

Titans – Euripides Laskaridis
OSMOSIS Performing Arts Co, Athènes
29 au 31 mai, Usine C

Excentrique, iconoclaste et existentielle, cette fable mythologique ose un mélange insolite des genres. Burlesque, cosmique et poétique, Titans est un inclassable. Coproduction Festival TransAmériques – Présenté par Infopresse

Autour du Lactume – Réjean Ducharme + Martin Faucher
Montréal
1 au 4 juin, La Chapelle Scènes Contemporaines

Martin Faucher et Markita Boies, avec une gravité enfantine, un rien moqueuse, mais sincère à mort, offrent une déclaration d’amour intimiste et lumineuse à Réjean Ducharme.

Tom na Fazenda – Michel Marc Bouchard + Rodrigo Portella
Rio de Janeiro
1 au 3 juin, Maison Théâtre

Un théâtre de boue et de sang qui souille et magnifie les corps. Une bouleversante illustration de la grandeur tragique du chef-d’œuvre de Michel Marc Bouchard. Présenté par Fugues

Nos ghettos – J-F Nadeau + Stéfan Boucher
La Tourbière, Montréal
2 au 6 juin, Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, Salle Jean-Claude-Germain

Une ahurissante dérive urbaine au coin de la rue Bélanger et de la 2e Avenue. Un brûlot féroce pour massacrer nos vœux pieux du vivre-ensemble. Coproduction Festival TransAmériques

La nuit des taupes – Philippe Quesne
Nanterre-Amandiers – centre dramatique national
3 au 6 juin, Usine C

Une caverne de carton-pâte, sept taupes immenses : un microcosme déroutant. Un voyage improbable au centre de la Terre… qui laisse le public béat. Présenté par La Presse+

LES TERRAINS DE JEU

Les Terrains de jeu transforment l’énergie des spectacles en matière à penser et encouragent la collision des esprits, grâce à des films, des discussions de fond, des conférences et des débats et ces ultimes moments de libération que sont les fêtes au QG ! Les activités des Terrains de jeu sont en majorité gratuites et ouvertes à tous.

Rencontres avec les artistes
Après certaines représentations, les artistes se prêtent à chaud au jeu de la rencontre. Favorisant la parole de tout un chacun, une équipe d’animateurs de divers horizons nourriront le dialogue.

Les rencontres au QG
Pour éclairer Kings of War, le directeur et des acteurs du Toneelgroep Amsterdam s’entretiennent avec Frédéric Maurin, spécialiste du Théâtre d’Ivo van Hove. Philippe Quesne dirige le Théâtre Nanterre-Amandiers. À l’aube d’un important chantier de rénovation, à quel théâtre rêve-t-il pour demain ? Paul-André Fortier signe un ultime opus au sein de sa compagnie fondée en 1981. Sous le signe de la transmission et d’une curiosité réciproque, il s’entretient avec deux jeunes chorégraphes.

Pierrot Ross-Tremblay, professeur et sociologue innu, analyse le maintien des structures coloniales et leurs impacts sur les Premiers Peuples dans Le pays hanté ou l’apartheid canadien. Traditions et savoirs des Premiers Peuples ont le potentiel d’irriguer les langages de la danse et du théâtre d’aujourd’hui. À quel art rêvent les artistes autochtones ? C’est la question posée lors de la discussion La création autochtone : l’ancestral contemporain animée par Émilie Monnet.

Agents et producteurs : forger des maillons forts
Agents, producteurs et gestionnaires de compagnies se réunissent autour des enjeux artistiques, éthiques et financiers de leurs professions, soulevant les questions de transmission et de pérennité. Politique québécoise de la culture : qu’en penser ? À la veille d’une nouvelle Politique québécoise de la culture, le CQT et le RQD décortiquent ses grandes orientations pour en saisir les enjeux. Le bilan critique favorise la multiplicité des voix pour mettre en tension l’intelligence critique et l’intelligence citoyenne. Deux lancements En plus de célébrer la parution de FTA : Nos jours de fête, le premier livre portant sur la longue et riche trajectoire du Festival, le Quartier général accueillera le lancement de L’authenticité, un sentiment : ma vie dans PME-ART, de Jacob Wren.

Partys au QG + Nuits de Montréal
En fin de soirée, les festivaliers se retrouvent inévitablement au QG. Si les partys d’ouverture et de clôture (un Voyage Funktastique avec Walla P et Dr.MaD) sont incontournables, d’autres rendezvous explosifs valent le déplacement : FTA + OFFTA sous la pleine lune, avec le collectif afro-futuriste Moonshine, le Total Space Party – Bal des monstres de Wants&Needs Danse ainsi que la soirée LIP X FTA de Frankie Teardrop. Plusieurs DJ montréalais de renom viendront enflammer la poste de danse : Pat The Brat, Bamboo Hermann ou encore Afrotonik. S’ajoutent à cela six Nuits de Montréal pimentées par le DJ Rhythm & Hues, mélomane vagabond et polyvalent qui collecte des sons partout sur la planète.

Films
Du 2 au 20 mai, quatre films faisant écho à la programmation du FTA sont présentés à la Cinémathèque québécoise : Under the Skin de Jonathan Glazer, Rhymes for Young Ghouls de Jeff Barnaby, Les glaneurs et la glaneuse d’Agnès Varda et All That Jazz de Bob Fosse.

Autres activités des terrains de jeu
Les Terrains de jeu regroupent également la 3e édition des Cliniques dramaturgiques pour doter les artistes de nouveaux outils de réflexion afin d’enrichir la pratique du théâtre et de la danse; des Classes de maître ouvertes aux artistes professionnels québécois sont données par l’artiste mexicain Gabino Rodríguez et le performeur et chaman sud-africain Albert Khoza. Les Rencontres internationales des jeunes créateurs et critiques des arts de la scène réunissent 25 jeunes professionnels originaires d’une dizaine de pays lors d’un séminaire de 11 jours et le Parcours étudiant est un programme en différents volets qui permet aux écoles de prendre part de façon active au FTA.

Découvrez toutes les activités des Terrains de jeu en visitant fta.ca/terrains-de-jeu

Quartier général
Entrée libre en tout temps
Agora Hydro-Québec du Cœur des sciences de l’UQAM
175, ave. Président-Kennedy / métro Place-des-Arts

Le Quartier général du Festival, c’est le lieu de rendez-vous des artistes et des artisans, des spectateurs d’un soir et des festivaliers qui n’en ont jamais assez. On y discute, on y boit, on y mange et on y danse !

INFOS PRATIQUES

20 au 28 mars : Prévente exclusive des forfaits
29 mars 2018 Mise en vente de tous les billets à l’unité
Tarifs réduits pour les 30 ans et moins et 65 ans et plus

Voyez plus de spectacles
En tout temps, ajoutez un ou plusieurs spectacles à votre forfait et obtenez 15 % de réduction. (Certaines conditions s’appliquent.)

Invitez un ami
À l’achat d’un forfait, obtenez 15 % de réduction sur un billet supplémentaire pour les spectacles que vous avez choisis et faites découvrir le FTA à vos proches ! (Certaines conditions s’appliquent.)

Comment se procurer des forfaits et des billets à l’unité
• En ligne : fta.ca
• Par téléphone : 514 844 3822 / 1 866 984 3822
• En personne, à La Vitrine, billetterie officielle du FTA, 2, rue Sainte-Catherine Est (métro Saint-Laurent)
Mardi au samedi, de 11h à 20h; Dimanche et lundi, de 11h à 18h.
En personne, les billets pour les spectacles présentés à la Place des Arts sont uniquement vendus à la PDA.

Button Sign up to newsletter – WestmountMag.ca

Images : Festival TransAmériques

À lire aussi : Refus contraire, 70 ans après Refus global


Logo FTA

Évènement international de création contemporaine, le Festival TransAmériques mêle disciplines et courants artistiques dans une programmation unifiée. Le festival permet de voir et d’entendre la représentation de l’art de notre époque, à travers les oeuvres de chorégraphes, d’auteurs et de metteurs en scène. fta.ca 

 



Il n'y a aucun commentaire

Ajouter le vôtre

Logo WestmountMag.ca


Sign-up to WestmountMag.ca’s newsletter and get regular email notification of our latest articles.

Abonnez-vous à l’infolettre de WestmountMag.ca pour recevoir régulièrement par courriel la liste des articles les plus récents.